Salut les Mutants ! Chez Lucky Duck Games ils aiment les adaptations de jeux mobiles en jeux de société, c’est même leur spécialité! Après Vikings Gone Wild, Zombie Tsunami, Fruit Ninja, Jetpack Joyride et Chronicles of Crime, ils reviennent avec leur nouveau Kickstarter : Mutants ! Nous avons pu avoir un prototype du jeu pour se faire une idée des mécaniques et vous le présenter.

Du numérique au carton

Comme à leur habitude, les Canards sont partis d’un jeu à succès sur mobile, Mutants Genetic Gladiators, dans lequel vous devez combiner des créatures pour en faire des plus puissantes et les faire combattre et ainsi devenir le maître de l’arène. Ils ont ensuite confié le projet à deux game designers : Sen-Foong LIM et Jessey Wright, les deux s’étant rencontrés sur le projet The Legend of Korra.  

Le concept derrière l’adaptation

Dans Mutants, on garde le même principe que dans l’application. Chaque joueur part avec une main de créatures identiques et devra utiliser ces dernières pour acheter de nouvelles cartes plus puissantes. Il faudra utiliser les capacités des combattants pour monter sa gloire et ainsi gagner la partie.

On est dans une mécanique du deckbuilding mais le jeu est plus riche qu’on ne peut le penser au premier regard grâce à des mécaniques assez malignes.

Un style en pleine mutation

Il y a plusieurs originalités dans Mutants, tout d’abord, même si chacun possède une main identique en début de partie, chacun à son propre marché. Contrairement aux jeux de deckbuilding classiques, pas de rivière commune dans laquelle on choisit ses cartes pour compléter son deck mais également priver les adversaires des cartes qui pourraient les intéresser.

La main de chaque joueur en début de partie

On utilise des decks prédéfinis ou un système de Draft pour créer son marché aux mutants personnel. La stratégie du deck est connue à l’avance et on peut créer une stratégie au moyen terme assez facilement.

La mise en place n’est qu’une des différences, les mécaniques de jeux sont également originales. Chaque joueur dispose d’un plateau personnel avec plusieurs emplacements pour jouer ses mutants. Quand un Mutant arrive en jeu, il est placé dans la case “Active” et on résout le pouvoir qui lui est associé comme dans tout Deckbuilding.

Aux tours suivants, les mutants ajoutés à votre plateau personnel feront “glisser” les mutants précédents, allant jusqu’à les faire partir dans la défausse. A cet instant, un nouveau pouvoir vient s’activer, celui de départ du plateau.

Toute la stratégie sera basée autour de ces deux actions, celle de l’arrivée en jeu et celle de la défausse. A noter que certains mutants ont un pouvoir permanent, tant qu’ils sont en jeu. Vous pourrez jongler entre les mutants et garder ou faire sortir du jeu ceux qui vous avantageront le plus.

L’acquisition de nouveaux Mutants

Ici aussi, changement par rapport aux classiques du genre. Quand vous faites l’acquisition d’un mutant “évolué” via vos mutants de base, ce dernier arrive directement en jeu et active son pouvoir de pose. C’est plaisant de pouvoir directement utiliser la créature achetée. Ça permet d’adapter ses actions au jeu en cours et non de le prévoir plusieurs tours à l’avance. En ce sens, Mutants est un peu plus dynamique que les autres titres du genre que nous avons pu essayer jusqu’à présent.

Un nouveau point de vue

Contrairement aux jeux de Deckbuilding classique comme Star Realms ou Hero Realms dans lesquels il faut faire tomber les points de vie de l’adversaire à 0, ici nous sommes plus dans un système de points à engranger pour gagner la partie, mais pas comme dans Ascension ou Les Chevaliers du Zodiaque. Le total ne s’acquièrent pas en additionnant la somme des points sur les cartes de votre deck.

Le système de points est original car il se base une piste de puissance et une mise au frigo.

Oui, une mise au frigo, bon ce n’est peut être pas le terme qui sera retenu au final dans la version française (car oui le jeu va être traduit en français) mais il faut bien “freeze” des créatures pour pouvoir acquérir leurs points de valeur.

Le plateau commun à tous les joueurs à une piste de score et une piste de puissance qui sert à définir quel joueur domine les autres et récupère des points à chaque fin de manche.

Seul les premier et deuxième joueurs de cette piste gagnent des points, les autres n’ont rien, en cas de partie à 2 joueurs, seul le premier joueur marque des points. Il faut être très attentif à cette piste de score car si vous arrivez à mettre tous vos adversaires dans la zone rouge au début de votre tour, vous gagnez automatiquement la partie.

Dans cet exemple, rouge marquera 7 points, jaune 3 et les autres aucun point (le pion violet est sous le pion rouge)

Concernant le “freeze” des créatures, à chaque fois que vous devez reprendre votre défausse pour vous faire une nouvelle pioche, vous pouvez “mettre au frigo” une des créatures de votre défausse. Cette créature est retirée de votre jeu mais vous gagnez les points qui lui sont alloués.

Le système de points direct via la piste de puissance influence le cours de la partie en mettant des personnes en situation favorable, mais croire que le système de freeze est sans importance est une grossière erreur, la victoire se joue souvent grâce à ces points, quelqu’un qui optimise son deck dans ce sens peut créer la surprise lors du décompte final des points.

Un peu de visuel pour comprendre ces mécaniques 

Vincent des Lucky Duck a eu la bonne idée de faire des vidéos pour illustrer les règles et les nouveaux concepts de Mutants, vous trouverez une première vidéo expliquant la mise en place et une deuxième qui explique comment jouer.
C’est simple et rapide et ça permet de se faire une bonne idée du jeu rapidement.

En parlant de visuel… Et la DA ? 

Excellente ! J’adore ce style, les mutants ont tous leur personnalité et les couleurs sont criantes comme j’aime, ça ne plaira pas à tous mais les graphismes suivent complètement la DA de l’application.

Quelques charmants mutants

Le Kickstarter 

Si nous ne vous parlons pas du matériel c’est parce que nous avons eu un prototype et que nous ne savons pas à quoi va ressembler le matériel final. Le matériel final vous l’aurez dans plusieurs mois, à la fin du Kickstarter qui va être lancé le 30 octobre.

Le matériel définitif sera déterminé par les Strech Goals qui seront débloqués pendant la campagne, mais les pledges affichés donnent une bonne idée de ce qu’on pourra trouver.

L’offre de base à 35$ vous donnera accès à la boîte de base ainsi qu’aux SG, si vous souhaitez jouer dans des conditions plus agréables, pour 49$ vous aurez 4 tapis en néoprène en plus. Et enfin si vous souhaitez faire sauter la banque, un pledge à 89$ vous donne accès à tout le contenu précédent ainsi qu’à 2 extensions pour rajouter encore plus de matériel et de possibilités.

Bien sûr, le jeu sera traduit en Français !

Les decks préconstruits

Au final ? 

Si nous n’avons pas pu jouer à la version définitive de Mutants, l’aperçu que nous en avons eu lors de nos quelques parties en fait un un jeu innovant dans le deckbuilding avec des mécaniques originales et un graphisme qui charme l’œil. Quand on est un habitué des jeux de construction de decks, on retrouve facilement ses marques et on prend le jeu en mains très facilement. Les possibilités de combos entre les cartes sont très poussées et bien que les marchés pré construits sont formidables pour rentrer dans le jeu et profiter de jeux équilibrés mais asymétriques, on se tourne assez rapidement vers du draft, peaufinant la stratégie à l’avance pour dominer son adversaire ! On a hâte de voir ce que la campagne de Mutants nous réserve.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.