Salut les alchimistes ! Bienvenue à Prague sous le règne de Rodolphe II (1576-1612). Dans cette ville remplie de mystères et de secrets, l’alchimie est dans tous les esprits, cet art à mi-chemin entre science et magie fait fantasmer chacun et surtout les alchimistes qui veulent tous réaliser leur Grand Oeuvre, leur Magnum Opus.

Genèse du projet

Magnum Opus est un jeu de Lionel Borg qui vient de sortir à l’occasion du festival de Cannes mais vous l’avez peut-être déjà croisé lors de précédents festivals sous un nom différent : Kaledon voire Draft & Glory si vous avez connu le premier proto. Pour en connaître un peu plus sur l’évolution du jeu, je vous renvoie au carnet d’auteur de Lionel Borg.

Les ingrédients

Dans Magnum Opus vous allez incarner des alchimistes tentant de créer leur Magnum Opus pour plaire à l’Empereur. Pour ce faire, vous trouverez 6 paquets de 9 cartes dans la boîte. Les paquets possèdent tous les mêmes personnalités dedans, numérotées de 1 à 9 avec les mêmes pouvoirs. La seule différence entre les paquets c’est le dos de chacun qui est d’une couleur différente et que l’on différencie bien et ça va avoir son importance plus tard.

Le reste du matériel se compose de 2 plateaux sur lesquels on viendra déposer les composants disponibles à l’achat, de ces dits composants, quelques cartes, d’une réserve de pièce d’argent et d’or et d’un Ouroboros massif en métal !

Fullmetal Ouroboros !

A ceux qui auraient reconnus la référence à Fullmetal Alchemist dans le titre de la news,  déjà bravo vous avez d’excellents goûts, mais vous serez également charmé par le médaillon ! Niveau matériel, c’est toujours l’élément qui fait s’ouvrir les yeux des participants en grand. La sculpture est belle et lourde. Les joueurs prennent toujours quelques instants pour observer le médaillon.

La préparation

Magnum Opus se base sur la mécanique du draft et vous allez devoir solliciter les faveurs de personnalités importantes de Prague pour qu’elles vous donnent accès aux lieux d’achats des différents ingrédients nécessaires à votre Magnum Opus, ou tout simplement des fonds pour pouvoir les acheter.

Au début de la partie, chaque joueur va prendre un paquet d’une couleur de son choix. Ne vous attachez pas trop à la couleur de ce paquet, ils vont tourner.

On choisit au hasard une carte des composants à la mode. Elle va permettre de faire des points supplémentaires si vous arrivez à réunir des paires d’ingrédients qui sont appréciés de Rodolphe II.

On distribue 2 cartes “Magnum Opus” aux joueurs qui devront en garder 1.

On conseille aux joueurs, lors des premières parties pour faire des points plus facilement., de prendre une carte en rapport avec les composants à la mode et les composants révélés dans la Ruelle d’Or, ce sont les seuls dont vous connaissez la venue à l’avance. Cette stratégie n’est pas toujours la meilleure car si tout le monde cible les mêmes composants, vous risquez de vous retrouver à court assez rapidement.

Au prochain tour, un composant vert sera disponible et le draft tournera en sens antihoraire.

La recette

Dans une manche de Magnum Opus, vous allez disposer de 6 tours pour poser devant vous 6 personnalités. Les personnages que vous aurez en majorité (et seulement en majorité) vous accorderons leurs faveurs. Pouvoir, achat d’ingrédient ou financement. Vu que les paquets tournent entre les joueurs, si une personnalité que vous avez déjà choisie est encore présente dans le paquet que vous venez de récupérer, il est tout à fait possible de la choisir à nouveau pour vous en assurer la majorité.

Lors de ces 5 manches, voire 4 à 2 joueurs, il va falloir réussir à acheter des composants pour faire votre Magnum Opus. Une fois le dernier tour terminé, on compte les points, celui avec le plus de points remporte la partie.

Le paquet Ouroboros

C’est la première originalité de Magnum Opus par rapport aux jeux de draft classiques. Le médaillon Ouroboros n’est pas là juste pour faire plaisir, il a une utilité ! Il servira à mettre sous ce dernier un paquet supplémentaire.

Il a l’avantage d’être imposant et donc d’être difficile à oublier. C’est une vraie aide en jeu et pas simplement un gadget.

Lors des 6 tours, comme dans tout jeu de draft, les joueurs choisiront une carte et passerons leur paquet à leur voisin. Sauf le joueur en possession du médaillon Ouroboros et donc du paquet en dessous. Il prendra ce paquet qui, lui, est complet. Si tous les autres paquets ont une carte de moins, ce paquet possède ses 9 personnalités en début de partie et ça permet de sacrées stratégies. Bien sûr, ce paquet passe de joueur en joueur lors de la partie. Soyez attentif à sa position pour ajuster vos coups.

Les personnalités

Au nombre de 9 donc, chaque joueur qui a la fin de la manche (6 tours) a une personnalité en majorité devant lui, pourra prétendre aux pouvoirs accordés par ces personnalités.

Chaque personnalité a un pouvoir différent mais nous pouvons les classer par catégorie.

De I à IV

Les 4 premières sont celles qui vont vous permettre de modifier les majorités. Elles permettent de supprimer, échanger, rajouter ou voler une carte à un adversaire. Autant dire que les joueurs qui misent sur ces cartes auront une conduite assez agressive envers les autres. Il est parfois bon de refréner leurs ardeurs en prenant les mêmes personnalités qu’eux pour leur éviter la majorité. Mais vous vous freinerez dans votre jeu inévitablement.
L’autre partie de leur pouvoir n’est pas à négliger : vous aurez la possibilité d’acheter des ingrédients sur la Place de l’Horloge Astronomique. Mais seulement ceux indiqués dans le cartouche. Le Spadassin (I), par exemple donne accès aux composants jaune et vert. S’ils ne sont pas présents sur la Place de l’Horloge Astronomique, vous ne pourrez pas acheter de composants.

V et VI

Le voleur et le marchand portent bien leur nom, le premier permet de voler des pièces à un adversaire, ce qui est une technique assez basse pour l’empêcher d’acheter le composant qu’il convoite. J’adore ! ^^
Le Marchand a via son statut accès à la Place de l’Horloge Astronomique mais aussi à la Ruelle d’Or. Il a le grand avantage de pouvoir acheter n’importe lequel des composants disponibles.

VII à IX

Ce sont les mécènes de la ville, les plus riches. Ils n’auront comme pouvoir que de vous apporter du financement pour acheter des composants. En revanche, ils ne vous permettront d’acheter des composants qu’à la Ruelle d’Or. Ils ne prendront pas le risque d’acheter des composants sur la Place de l’Horloge Astronomique et de se salir les bottes.

La Ruelle d’Or permet d’acheter le composant que vous voulez dans ceux disponibles. Mais ils vous coûteront 4 pièces au lieu de 3. Le choix à un prix.

Les personnalités seront résolues dans l’ordre de leur numéro, comme dans NINE, et ça a une importance forte sur le déroulement de la partie.

Une personnalité à la fois

Lors du déroulement de la manche, vous allez dévoiler la personnalité que vous avez choisi avant d’en choisir une autre. C’est là qu’intervient la deuxième originalité de Magnum Opus.

Chaque paquet a une couleur différente qui est aussi visible sur les cartes dévoilées. En un coup d’œil sur la zone de jeu, vous pouvez savoir quelles personnalités de ce paquet ont été jouées.

Petite précision pour les daltoniens, chaque paquet a un symbole différent qui lui permet de se passer des couleurs.

C’est là qu’intervient le moment où il va falloir rentrer dans le cerveau de votre adversaire. Si vous connaissez les cartes qu’il a déjà posées ainsi que celles qu’il a en mains, vous pouvez tenter de prévoir la carte qu’il va poser et ainsi le contrer. Exercice qui devient compliqué avec plus de joueurs mais qui devient bien plus intéressant également. Les participants se contrent et se parasitent les uns les autres.
Généralement, les joueurs commencent à discuter et tentent de s’influencer assez rapidement pour pourrir les adversaires. Les interactions entre les joueurs sont fortes. Dès la pose des cartes, on observe, on jauge, on essaye d’influencer et de contrecarrer les plans des autres. Mais une fois que la fin de la manche intervient, c’est pire ! On modifie les majorités, on ruine les plans des autres, on achète les ingrédients avant eux. Bref on se cherche des noises et vous nous connaissez chez Pixel Adventurers on adore ce genre d’ambiance à base de coups de couteaux dans le dos et d’alliances opportunistes et éphémères.

Les composants

On l’a déjà dit mais même si on adore les crasses, ce n’est pas avec ça qu’on gagne à Magnum Opus ! Il faut accumuler les composants pour réaliser son Grand Oeuvre. Et ces ingrédients sont en quantité limitée. Vous n’aurez que 6 exemplaires des 5 composants différents.

Ces composants sont mis de façon aléatoire en début de manche. Si vous en avez besoin et que vous le voyez disponible, ne le laissez pas passer. Car à la fin de chaque manche, tous les composants non récoltés se périmeront et disparaîtront.

Il est important de les surveiller si vous voulez réussir à créer votre Magnum Opus.

Portraits

Aux pinceaux, Arnaud Demaegd (Les Carnets Cthulhu, Cthulhu Metal, Outlaws, Unlock), chaque personnalité est facilement identifiable ce qui est un atout en jeu. Petit coup de cœur personnel pour la couverture du jeu qui est pleine de mystère et de charme.

Quintessence

Magnum Opus est un jeu de draft avec un “paquet fantôme” dans lequel vous allez devoir vous attirer les faveurs de plusieurs personnalités pour pouvoir acquérir des composants pour réaliser votre Grand Oeuvre. En ayant les personnalités en majorité devant vous, vous pourrez bénéficier de leurs pouvoirs. Ces effets vous permettront de rebattre les majorités, d’acheter des composants ou simplement d’avoir de l’argent pour. Un système de dos de cartes colorées (ou de symboles pour les daltoniens) permet de connaître les cartes en mains des adversaires et donc d’essayer d’anticiper leurs actions. Les composants étant en quantité limitée et périssables, il faudra être attentifs à ceux disponibles pour ne pas les laisser passer et ainsi pouvoir réaliser votre Magnum Opus. Accessible mais très stratégique, ce titre demande de jouer autant avec vos cartes qu’avec l’esprit de vos adversaires. Les interactions sont très fortes entre les joueurs et les crasses sont légions. On adore cette ambiance teintée d’alchimie et -de coups dans le dos ! Aucune partie ne se ressemblera et rejouer avec les mêmes joueurs ne fera qu’intensifier la tension à chaque pose de cartes.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2 à 5 alchimistes
Durée d’une partie Environ 45 minutes
Auteurs Lionel Borg
Illustrateur Arnaud Demaegd
Éditeur Bragelonne Games
Prix 30 €

 

Les liens dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.net. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.