Dragon Ball SuperSalut les Saiyans, le dernier épisode de Dragon Ball Super vient de sortir et après s’être remis des émotions de cet épisode, on doit faire face à une nouvelle sortie, Dragon Ball Super le jeu de cartes ! Sorti depuis plus d’un an aux états unis, le jeu vient d’arriver chez nous, traduit en français et il tombe à point nommé pour satisfaire les fans de la licence mais également les aficionados du duels de cartes.

Pour vous présenter le jeu, nous avons eu la chance de recevoir deux kits de démonstration. Merci à Abyss Corp !

Le kit est composé de 26 cartes, une carte Leader et 25 cartes composant votre deck et de deux feuilles A3 pour vous présenter les règles du jeu et vous mettre un tapis à disposition pour bien organiser votre zone de duels.

Dragon Ball Super

Commençons par les règles générales :

Votre deck de cartes est composé de 50 cartes + 1 carte Leader. Au début de votre tour, vous piochez 6 cartes, vous avez la possibilité de repiocher si elles ne vous conviennent pas, puis vous disposez les 8 prochaines cartes, faces cachées à côté de vous. Ce sont vos points de vie.

Les personnages doivent s’affronter en confrontant leurs puissances, notées en bas à gauche, pour chaque attaque réussie sur le leader, vos points de vie baissent d’une carte que vous prenez en main.

Voici les grandes lignes mais intéressons nous à ce qui fait l’intérêt du jeu :

Dans Dragon Ball Super, vous possédez donc un leader qui sera la carte autour de laquelle va s’articuler votre jeu. C’est un personnage charismatique de la série et nous pouvons trouver Freezer, Beerus, Broly et celui présent dans le kit de démo : Son Goku.

La carte Leader est particulière car elle possède une capacité “Eveil” qui lui permet d’activer le verso de la carte, plus fort et pouvant retourner la situation rapidement.

Thématiquement c’est proche de l’anime car Son Goku peut s’éveiller quand il nous reste plus que 4 points de vie, le Saiyan devenant plus fort quand il approche de la mort, c’est raccord à l’esprit Dragon Ball, c’est agréable.

Mais votre Leader ne sera pas seul dans cette bataille, il sera accompagné par d’autres personnages et cartes pour l’épauler. Les cartes sont partagées en 2 catégories :

  • Combat : Ce sont les cartes personnages qui vont combattre avec vous, tous les personnages de l’univers de Dragon Ball Super sont mis à contribution et ceux n’étant pas encore présents, rejoindront les rangs dans des prochaines extensions.
  • Extra : Ce sont des cartes qui permettent d’élargir vos options de jeux avec des contres, des pioches, des blocages, etc…

Dragon Ball Super

Vous le voyez, une carte est composé de plusieurs éléments :

  • Son nom
  • Son coût
  • Un chiffre à la verticale
  • Des capacités
  • Un puissance
  • Et des informations relatives à la carte : Personnage, Origine, Ere
  • Une couleur (le tour de la carte)
  • Une illustration

Parlons du coût d’une carte, dans Dragon Ball Super, vous n’avez pas besoin de terrain, de mana ou autre comme dans Magic. Chaque carte peut servir d’énergie pour utiliser les autres cartes. On reste dans le thème du manga où chaque personne donne son énergie pour le Genkidama de Son GokuA chaque tour vous allez choisir une carte de votre main et la mettre dans la zone d’énergie pour servir de “carburant” aux autres. Le système est malin et évite de devoir calculer une proportion de terrains par rapport au nombre de cartes, c’est rapide, on prend une carte de sa main, on la défausse, ça devient une source d’énergie.

Attention tout de même, la couleur de la carte est importante. Pour une carte possédant à côté de son coût des boules bleues ou vertes, il vous faudra impérativement des cartes de cette couleur en énergie pour pouvoir la poser.

Le chiffre à la verticale est un boost de puissance pour vos cartes. Si une de vos cartes n’est pas assez puissante pour attaquer celles de l’adversaire, il est possible de prendre une carte de la zone de combat ou de votre main et de la transformer en boost pour celle qui attaque. Se faisant pour perdez la carte qui sera défaussée à la fin du tour mais vous aurez la puissance nécessaire pour porter un coup à votre adversaire.

Ce boost peut être payant ou non, un marqueur représentant le coût est positionné avant le boost pour vous l’indiquer

Dragon Ball Super

De la même façon que les cartes devenant énergies, vos cartes de combat sont également des objets qui viennent améliorer vos attaques, on est toujours dans une recherche de fluidité et de rapidité de jeu.

Les capacités des personnages sont trop nombreuses pour êtres détaillées mais elles sont toujours en rapport avec la carte, par exemple Krilin peut se sacrifier pour bloquer une attaque. Krilin meurt… Encore une fois… Il tient bien son rôle de chair à canon…

Dragon Ball Super

La puissance est relativement simple à comprendre, vous faites affronter deux cartes, si l’attaquant à une puissance égale ou supérieur il gagne le combat, infligeant un dégat s’il attaquait le leader ou mettant KO l’autre carte si c’est une autre carte. Le défenseur gagne le combat s’il possède une puissance supérieure et l’attaquant repart chez lui.

Les informations relatives à la carte servent pour les capacités. Par exemple, que serait Dragon Ball Super sans évolution ? Dans ce jeu vous pouvez poser des formes évoluées de vos personnages en jeu ou bien transformer des forme plus basique que vous auriez posées avant pour un coût moindre. Par exemple Trunks Implacable vous coûtera 4 énergies (dont 2 vertes) mais seulement 3 énergies (dont 2 vertes) si vous avez posé avant Trunks déchaîné.

Dragon Ball Super

Cet échange est rendu possible grâce à sa capacité “évolution : Trunks futur : Jouez cette carte par dessus la carte indiquée” et que Trunks déchaîné possède dans ses informations “Trunks futur

Le jeu fait tout pour être rapide à jouer et nerveux, ce qui le caractérise le plus est qu’on peut déclarer autant de phases d’attaque que l’on veut par tour et poser autant de cartes que l’on souhaite entre ces phases d’attaque.

Un autre aspect génial du jeu, vos points de vie, matérialisés par les des cartes de votre deck, chaque coup que vous recevrez vous permettra de piocher cette carte et malgré le fait que vous vous rapprochiez de la mort, vous vous retrouvez avec des possibilités de jeu étendues qui pourraient bien changer la donne dès votre prochain tour.

Se prendre des coups n’est pas forcément une mauvaise stratégie, vous vous mettez en danger mais en échange vous piochez des cartes et vous pouvez débloquer l’éveil de votre Leader.

On est loin du schéma classique de Magic “Phase de dégagement, phase de pioche, phase de pose de mana, phase de pose de carte, …” qui est stricte mais en plus vraiment une source d’austérité à mes yeux…

Quand j’ai appris qu’un jeu de cartes à collectionner Dragon Ball Super sortait, j’ai eu peur d’un jeu fade voulant surfer sur le succès de la série et n’apportant qu’un reskin d’un jeu tel que Yugi-oh! ou Magic, mais pas du tout, on se retrouve devant un jeu avec des mécaniques malines et avec un rythme de jeu agressif et nerveux qui retranscrit bien l’univers de l’anime.

Les illustrations font honneur à l’animé, et je parle des épisodes réalisés avec des vrais moyen pas ceux en 15 images secondes, on a plaisir à voir que les capacités sont raccord avec les personnages et l’histoire.

C’est un jeu qui ne se moque pas des joueurs ni de la licence et c’est vraiment une bonne surprise.

Pour aller plus loin :

Pour vous apprendre à jouer, une application a été mise à disposition gratuitement sur IOS et Android, il vous suffit de chercher “DBSCG” pour tomber dessus.

Concernant les règles en détails, voici les recto/verso des feuillets fournis avec le kit de démo

Si vous cherchez un avis plus poussé sur les mécaniques du jeu ainsi que des informations sur la méta et les techniques à connaître pour maîtriser Dragon Ball Super, nous ne pouvons que vous conseiller le site de notre ami Caskull : https://dbsupercg.com/

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, nous vous offrons la possibilité de gagner un kit de démo qui a servi à faire ce test !

Pour celà rien de plus simple, rendez-vous sur la page Gleam et suivez les instructions ! 

Related Post

PARTAGER
Article précédent[KS] Pacific Rim: Extinction – Un Full set monstrueux
Article suivantMonumental – Une campagne rebootée
Trentenaire que l'ennui et l'insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web... J'y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent! Passionné de jeux vidéo, j'ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m'avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j'ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j'espère...) qui me permet d'acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j'ai plus le temps de les faire... Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

Laisser un commentaire