Salut les randonneurs ! Le confinement devient difficile à supporter ? Vous ne pouvez sortir qu’à moins d’un kilomètre de chez vous et ça vous pèse ? Vos rangeos spéciales trek prennent la poussière te ça vous désespère ? Allez, haut les cœurs, on va vous emmener en balade. Et pas n’importe où ! Au travers des parcs nationaux américains ! Au programme : Feu de camps, pluie, longues marches, faunes et de magnifiques paysages. Et tout ça sans sortir de chez vous grâce à Parks !

Préparer le sac

Parks est un jeu de Henry Audubon proposé sur Kickstarter l’année dernière par Keymaster Games qui a fédéré presque 10 000 contributeurs pour un total de plus de 400 000$.

Sac à dos prêt ? On y va !

Dans Parks chqque joueur endossera le rôle de 2 randonneurs qui vont faire des trails de plus en plus long au fil des saisons le temps d’une année pour récolter des ressources et ainsi visiter des parcs.

Chaque joueur va déplacer un de ses pions pour le mettre sur une tuile disponible. Entendez par disponible, sans autre joueur déjà présent. Une fois dessus, le joueur pourra réaliser l’action décrite en bas de cette dernière. Souvent prendre des ressources, comme dans la carte ci-contre, mais pas seulement.

Dis comme ça, ça ressemble un peu à Tokaïdo mais si l’inspiration est bien là, le jeu s’en éloigne rapidement (à pieds, oui) avec des mécaniques originales.

Si comme dans le jeu d’Antoine Bauza, vous devez progresser sur un parcours sans avoir la possibilité de revenir en arrière, le fait d’avoir 2 randonneurs permets des prises de positions pour empêcher les autres joueurs de se mettre dessus et ainsi les priver des ressources apportées par la tuile. On trouve cette approche un peu plus stratégique, elle demande un peu de réflexion pour anticiper quelles ressources viser en priorité pour s’accaparer ou bloquer l’accès à des parcs.


Un bonus “feu de camp” permet d’aller sur une tuile déjà occupée, mais vous ne pourrez l’utiliser qu’une fois par saison. A 2 joueurs, on ne se marche pas trop dessus, mais à partir de 3 joueurs, cette tuile est souvent très utile. Il faut l’utiliser à bon escient.

Récolter des souvenirs et surtout des ressources

Les ressources récoltées permettent d’aller visiter un parc. Autrement dit, une fois les ressources récoltées, vous pouvez payer le coût pour acquérir un parc qui vous donnera des points pour le décompte final.

Les ressources étant limitées à 12 par personne, on ne peut pas les accumuler sans stratégie. Sans une anticipation de vos actions, vous vous retrouverez vite bloqué et sans choix dans vos actions. Subir un jeu n’est jamais une bonne stratégie !

Des parcours changeants 

Les tuiles de Parks étant mélangées à chaque manche, le parcours change, demandant de s’adapter à chaque fois à ces modifications. On n’est jamais figés dans une stratégie, la re jouabilité est vraiment agréable.

Des cartes météo viendront influencer votre partie également, répartissant des ressources d’eau et de soleil en plus sur votre trail et en vous donnant une condition pour la manche. Seul le premier randonneur arrivant sur une tuile pourra profiter de la ressource supplémentaire. C’est encore un aspect qui impacte votre choix de la tuile.

On dispose d’un grand nombre de cartes météo, c’est très agréable d’en découvrir des nouvelles alors que les parties s’enchaînent.

Bien équipé

Tous les randonneurs vous le diront, l’équipement, c’est primordial !

Dans Parks aussi ! Vous commencerez avec une gourde (canteen) qui pourra être remplie à chaque fois que vous récoltez une ressource d’eau. En échange de cette ressource, vous pourrez activer le pouvoir de la gourde. Les cartes étant nombreuses et piochées face cachée, vous avez une vaste étendue de possibilités. Ces cartes permettent d’avoir des bonus souvent non négligeables car permettant d’adapter votre stratégie.

En début de partie, on vous attribuera un objectif secret vous permettant de gagner des points supplémentaires mais après quelques parties, ce n’est pas forcément le plus opportun. Le jeu demande déjà pas mal de souplesse pour s’adapter aux parcs disponibles au cours de la partie. Lors de nos premières parties il a été un rail qui nous a desservit au final, ne vous bloquez pas dessus pour gagner quelques points en laissant passer des parcs plus rentables.

Lors de vos randonnées, vous pourrez acheter des équipements supplémentaires contre des ressources. Ces équipements vous permettront de réduire les coûts des parcs ou de vous donner d’autres bonus permettant même de faire des combos. Ces équipements ne sont pas à délaisser, bien au contraire, ils deviennent des atouts essentiels au fil de la partie.
Petite précision qu’on a dû chercher de notre côté, les cartes équipements sont remplacées dès qu’une est prise, comme pour les parcs. Ce point manque dans la règle.

Fin d’un trail 

La fin d’une saison se termine quand tous les randonneurs sont arrivés sur la dernière case. Pourquoi se presser me direz-vous ? Il est sûrement plus intéressant de prendre son temps et de récolter toutes les ressources. Certes vous répondrais-je.

Mais c’est sans compter sur les bonus qu’accordent la fin de la randonnée :
Le premier à réserver un parc deviendra le premier joueur de la manche suivant en obtenant le beau jeton, qui rapportera un point supplémentaire en fin de partie.
Le premier (les 2 premiers à 4/5 joueurs) à se positionner pour l’achat d’un équipement bénéficiera d’une réduction d’une ressource.

Ces bonus peuvent inciter à avancer plus rapidement que prévu pour précipiter la fin de la saison, surtout que dès qu’il n’y a plus qu’un randonneur sur le trail, il est obligé de le terminer. C’est tout bête mais c’est vicieux, les 2 derniers joueurs qui restent sur le chemin s’observent mutuellement pour savoir qui va déclencher la fin de la manche.

Passé 4 saisons, la gagnant se décidera au décompte de points : Valeur des parcs, jeton premier joueur, photo et bonus d’objectif caché.

Balade contemplative

Park c’est donc la possibilité d’explorer les 48 parcs nationaux américains, tous représentés par une superbe illustration. La liste des 30 illustrateurs est disponible dans la règle et détail sympa pour eux, leur site, instagram, portfolio ou autre élément où vous pouvez admirer leur travail est indiqué dans la règle (page 9). Bravo à l’éditeur pour voir mis en avant les artistes.

Disons-le tout de suite, Parks a un matériel magnifique. Chaque illustration et magnifique. Le reste du matériel n’est pas en reste, loin de là, les tuiles sont de grande qualité et les meeples font toujours grand effet. Les ressources sont super chouettes et parlons tout de suite des meeple animaux qui sont des ressources joker. 12 différents pour représenter 12 animaux sauvages différents. Complètement inutile donc fortement indispensable 😛

Tout est pensé, le thermoformage réalisé par Game Trayz est très bien fait. On aimerait voir toujours plus de thermoformage de cette qualité, non seulement tout tient en place mais en plus on gagne un temps précieux en mise en place du jeu. A chaque fois qu’on est face à un produit Game Trayz (La Forêt des Frères Grimm, Wasteland Express Delivery Service) on est toujours impressionnés par la qualité de leur production.

Petite boîte bien remplie qui arrivera bientôt chez nous

Ça fait longtemps que je n’avais pas vu une boîte aussi remplie, ça fait plaisir de voir le contenant utilisé à son maximum. Néanmoins nous ne sommes pas habitués à voir des boîtes de cette taille à 50€. Mais Parks est un objet haut de gamme, tout respire la qualité dans ce jeu. Le prix n’est clairement pas outrancier, on a rarement des titres avec autant d’illustrations différentes, des meeples originaux et uniques. Et comme vous avez pu le constater sur les photos. Nous avons joué avec la version anglaise du jeu. Mais Matagot a prévu de localiser le jeu pour cet été. Nous allons pouvoir nous balader dans les parcs nationaux américains depuis chez nous ! On apprécie le mode solo qui en général est assez accessoire pour nous mais qui dans ces circonstances est bien appréciable ^^

Parks and Recreation

Parks est un jeu de placement d’ouvrier que l’on pourrait résumer par “On fait des balades, on récolte des ressources et on réclame des parcs”. Sublime par son matériel, Parks est une invitation au dépaysement. Les illustrations sont magnifiques, les rangements Game Trays prouvent encore leur efficacité. Aucun aspect n’a été laissé en reste. On est devant un jeu de grande qualité ludique et matérielle. On avait peur que cette beauté cache un jeu moyen mais loin de là. Les choix sont nombreux, la dose de stratégie est plus élevée qu’on ne pourrait le croire au premier coup d’œil, le jeu demande de l’adaptation et de la réflexion pour optimiser ses déplacements et ainsi remporter la partie. Beau, facile à expliquer, il est apprécié aussi bien par les joueurs réguliers qu’occasionnels. C’est une vraie réussite avec une grande rejouabilité. Bien qu’ayant peu de texte au final, savoir que l’adaptation française arrivera cet été par Matagot est une excellente nouvelle. On rêverait d’avoir une extension avec des parcs européens à la manière de Wingspan. Lancez une musique d’ambiance comme la bande son de Firewatch et laissez-vous porté par la beauté des parcs nationaux américains, vous en reviendrez changés.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 1 à 5 randonneurs
Age conseillé à partir de 10 ans
Durée d’une partie 45 minutes
Auteur Henry Audubon
Illustrateurs Beaucoup trop pour les détailler ici ! 😀
Éditeur Keymaster Games et Matagot
Prix 50 € Philibert Magic Bazar
Parkage Ludum

 

Les liens dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.net, Magic Bazar, Parkage et Ludum. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.