Salut les p’tits gnomes ! Bienvenue dans un monde enchanteur et plein de belles choses, de magie, d’être féeriques, de p’tites bêtes dégueulasse qui font “Pouic” quand on marche dessus et bien sûr de trolls, dragons et autres joyeusetés qui veulent vous bouffer tout crû ou cuit au four. Bienvenue dans le monde merveilleux des Frères Grimm et même mieux, bienvenue dans la Forêt des Frères Grimm !

Il était une fois, (oui ce titre n’est pas du tout original)

un jeu arrivant sur Kickstarter qui, fort de son succès attira l’attention d’autres éditeurs. C’est ainsi que ce jeu de Tim Eisner superbement illustré par Lina Cossette et David Forest, réunis sous le nom Mr. Cuddington, a trouvé la voie de nos contrées francophones par le biais de Luky Duck Games.

Trame de fond

La Forêt des Frères Grimm est un jeu pour 2 à 4 joueurs qui vous met dans la peau des neveux et nièces des 3 petits cochons. Ces derniers étant vieux et décrépis, ils ne sont plus à la hauteur des attentes royales. Le Roi Réginald le Cupide veut raser la Forêt des Frères Grimm pour y construire des lotissements et s’en mettre plein les bourses.

Il confiera la construction de ces lotissements au neveu des 3 petits cochons qui aura réussi à bâtir le plus rapidement possible 3 maisons avec des matériaux d’antan. Le Roi dit que c’est pour faire rustique, mais c’est surtout parce qu ça ne coûte pas grand chose !

Vous voilà donc, vous et vos cousins, en concurrence pour ramasser les ressources nécessaires à la construction de 3 maisons le plus rapidement possible. Vous pourrez compter sur les habitants de la forêt pour vous aider ou pourrir vos adversaires !

Les fondations

Dans La Forêt des Frères Grimm, vous aurez donc 2 objectifs : Récupérer des ressources et construire des maisons.

Récolter

La première étape consiste donc à choisir dans quel lieu vous allez récolter vos matériaux de construction. Ces derniers, au nombre de trois, sont : Les champs, la fôret, la briqueterie.

Comme dans Agricola, ces ressources vont s’accumuler tant que personne ne va les récolter. Mais à des rythmes différents, 5 pour la Paille, 4 pour le Bois et 3 pour la Brique.

Chaque joueur va choisir en même temps et de façon cachée le lieu où il va ramasser ses matériaux. Classiquement, s’il est seul sur le lieu de récolte, il prend tout, à plusieurs, les ressources sont partagées.

Sachant que pour construire des maisons, le même nombre de ressource est nécessaire et que la solidité du matériaux n’apporte pas plus de point au final, le choix de la paille est souvent le plus opportun… Sauf quand tout le monde pense pareil et qu’il va falloir se partager les ressources !

C’est à ce moment de la partie que La Forêt des Frères Grimm devient un jeu d’anticipation et de bluff. Vous devrez essayer de deviner quel matériau va être pris par quel joueur et en conséquence de quoi, vous en éloigner pour en récupérer plus, sois de vous y incruster pour réduire les ressources qu’il va amasser.

Le jeu devient rapidement un genre de bataille mentale “Il sait que j’ai besoin de paille, donc il va s’y mettre pour me bloquer, mais vu qu’il sait que je sais qu’il va jouer ça, il va sûrement aller sur le bois pour que je n’avance pas sur ma maison en bois et ensuite me voler la paille au prochain tour… Je vais aller sur les briques et tous les prendre de court ! … … … … Mais pourquoi vous êtes tous sur les briques ?!?”

Construction

Une fois les ressources collectées vous aurez le choix de faire deux actions parmi les suivantes :

Construire, dépenser vos ressources fièrement acquises pour construire les trois demeures demandées.

Récupérer une ressource supplémentaire de Paille, Bois ou Brique. Qui peut être utile pour construire avec votre deuxième action.

Piocher une carte, car oui il y a des cartes dans La Forêt des Frères Grimm ! Et c’est même le principal intérêt du jeu !

Les p’tits habitants de la forêt ! 

De base, La Forêt des Frères Grimm est un titre simple et gentillet qui demande seulement un peu de bluff. Heureusement, il se révèle bien plus riche et surtout bien plus sournois que ça ! On aime les jeux qui mêlent coups de couteaux dans le dos, alliances et surtout trahisons !

Vous aurez deux paquets de cartes à votre disposition :

Les Fables : A chaque tour vous avez la possibilité de piocher 1 à 2 cartes lors de votre phase de construction.
Ces cartes ont de multiples pouvoir et pourront être jouées avant de révéler votre lieu de récolte. Elles vous permettront de voler des ressources, déplacer des adversaires, poser des monstres sur certains lieux, piocher des cartes Fables ou Amis.

Les Amis sont des personnages des Comptes de Grimm qui auront un effet sur la partie tant qu’ils seront en jeux. Ces effets peuvent sont également assez variés mais toujours positifs.
Vous ne pouvez avoir qu’un seul Ami en jeu à la fois, si vous en posez un autre ou qu’un joueur vous en donne un nouveau, vous êtes obligé de défausser le premier.

Avec ces cartes, La Forêt des Frères Grimm devient un joyeux chaos ou tout peut arriver à chaque tour. Les cartes Fables viennent perturber les plans des joueurs et on se retrouve assez régulièrement à se soucier plus de la manière dont on va gêner l’autre plutôt que comment on va progresser. Aux joueurs n’aimant pas le chaos et l’aléatoire, passez votre chemin, votre stratégie sera mise à rude épreuve. A ceux qui aiment tendre des pièges aux adversaires, vous allez adorer les cartes monstres… 😈

Néanmoins on vous conseille d’intégrer rapidement le cartes dites “avancées” qui ajoutent des nouveaux mécanismes et des rebondissements bien plus intéressants.

Il est primordial de récupérer des cartes Fables ou tout l’intérêt de La Forêt des Frères Grimm tombe à l’eau. N’oubliez pas que vous pouvez en récupérer à chaque phase de construction et que vous en piochez une à chaque fois que vous construisez des murs dans une maison.

Une production somptueuse 

Tel Villainous, La Forêt des Frères Grimm a bénéficié d’une production de haut niveau. Tout est sublime ! Les graphismes sont riches, les figurines détaillées et d’une très belle finition. Les rangements fait par Game Trayz permettent un rangement et une mise en place rapide. La Forêt des Frères Grimm fait parti de ces jeux qui vous font ralentir quand on voit le matériel sur une table. Les maisons en 3 parties sont assez géniales. Non seulement pour le côté 3D mais aussi pour s’y repérer, on voit d’un coup d’œil à quel étape en sont les adversaires.

Sans parler de la qualité des illustrations qui sont vraiment magnifiques. Même les plateaux personnels qui ne sont qu’anecdotique au final, on y place ses ressources et ses maisons sans emplacement précis. On aurait joué avec des sets de table, c’était la même chose mais leurs détails et leurs graphismes font qu’on ne s’en passerait pour rien au monde.

De 2 à 4 cochons ? 

S’il est bien indiqué que la boîte que le titre est jouable de 2 à 4, nous vous déconseillons fortement le jeu à 2 joueurs qui perd en dynamise et en intérêt. Un joueur fantôme est simulé par un jet de dés pour venir récolter des ressources. Soyons clair, ce n’est pas du tout dans l’esprit du jeu. Si vous comptez prendre La Forêt des Frères Grimm pour jouer à 2, là encore passez votre chemin, vous serez déçus. En revanche, le jeu s’avère être fun et interactif à trois et quatre joueurs. Les situations sont constamment retournées, les alliances et coups bas vont bon train. La magie opère.

Et ils vécurent heureux… Fin ?

La Forêt des Frères Grimm est un jeu de bluff et de crasses baigné dans l’univers féerique des Contes de Grimm. Vous incarnez les neveux des petits cochons qui doivent prouver leur valeur en tant que constructeur le plus rapide pour avoir les faveurs du roi.
Vous userez de tous les moyens pour parvenir à vos fins ! Les habitants de la forêt magique s’allieront avec vous pour harceler les autres joueurs et leur faire des coups tordus pour ralentir leur progression. La base de La Forêt des Frères Grimm est simple (aller récolter des ressources et construire de maisons avec) où il faut juste anticiper les déplacements des autres joueurs pour récupérer le maximum de ressources et ainsi terminer le plus rapidement possible trois maisons. Mais le jeu devient tout autre avec l’utilisation des cartes. Chaotique, drôle, méchant et plein de rebondissements à chaque tour. Placez des monstres pour gêner les récoltes, doublez vos gains en vous plaçant convenablement, déplacez à leur insu vos adversaires, etc. Le panel d’actions est très important !
Jeu familial qui demandera de la roublardise pour gagner, il est plus profond qu’il n’y parait. Sans être pour autant un monstre de gestion de ressources, il est plus qu’accessible mais vous demandera un peu de tactique pour réussir à gagner.
Le 13+ sur la boîte pouvant être ramené à 8+ sans aucune problème, les graphismes et le thème en font un jeu où tout le monde s’amuse. Par contre nous vous le déconseillons à 2 joueurs, le jeu est plat et perd tout son intérêt.
La Forêt des Frères Grimm a un matériel somptueux, il fait parti des jeux où l’on s’arrête près de la table pour le matériel et où l’on reste plus l’ambiance.
Si vous cherchez un jeu intergénérationnel qui saura amuser tout le monde tout en flattant la rétine, je crois que vous avez trouvé le jeu qu’il vous faut.

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2 à 4 prisonniers mais on vous déconseille vraiment la version à 2 joueurs
Durée d’une partie 45 minutes
Auteur  Tim Eisner
Illustrateur Mr. Cuddington
Éditeur Lucky Duck Games
Prix 40€

 

Les liens dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.net. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.