TokaidoCe début d’année est très tourné vers le Japon, après avoir apprécié le calme de La Légende du Cerisier, nous allons nous balader de Edo à Kyoto, le long de la fameuse route de Tokaido ou “La route de la mer de l’Est” en bon gaijin.

Un peu d’histoire :

Cette route vieille de plusieurs siècles est un des axes importants du Japon et sa fréquentation tout le long de ses 500 km en fait même l’axe majeur de l’archipel nippon.

A l’époque, les trajets s’effectuant par des moyens de transports rudimentaires, le voyage durait environ 2 semaines.

Tout le long de la route, des étapes furent construites pour que les voyageurs puissent se reposer mais également manger, acheter des souvenirs, visiter des lieux pittoresques ou même des temples. (Merci Wikipédia)  

De l’histoire au plateau :

C’est ce voyage que nous propose Tokaido, jeu de Antoine Bauza, illustré par Naïade et édité par Funforge, le but du jeu sera de profiter un maximum de ce voyage en s’arrêtant dans le plus grand nombre d’étapes possible.

Le jeu n’est pas récent, il fête même ses 5 ans cette année avec une nouvelle illustration sur la boîte et toujours la même qualité depuis le départ. Petit plus de cette édition, les inserts dans le thermoformage sont prévus pour contenir les extensions. Ce qu’on apprécie grandement chez Pixel Adventurers !

Le matos :

La première chose qui saute aux yeux dans Tokaido c’est la sobriété de la boîte, toute blanche avec simplement un logo dessus et le nom du jeu sur les côtés. L’attrait visuel du jeu est tout de suite présent.

Tokaido

Quand on déballe Tokaido, l’identité graphique du jeu marque tout de suite. On est en présence d’une oeuvre graphiquement superbe, Naïade a insufflé au titre une esthétique manga très douce et très agréable à regarder.

Tokaido

Le matériel est de qualité correcte sans pour autant révolutionner les standards, des meeples en bois représentent vos personnages.

Tokaido

Les cartes sont d’une bonne qualité, on n’a pas peur de les manipuler. Sauf pour les diaporamas qui sont plus fins et que j’aurai espérés plus résistants. Des cartes aussi belles auraient mérité un traitement de même qualité que les autres. Au moment du déballage, les panoramas sont livrés attachés ensembles. Nous vous conseillons de prendre un couteau pour les détacher, en voulant en séparer deux à la main, le point attachant les deux cartes s’est mal déchiré et a abîmé l’arrière d’une d’elles. Etant un peu maniaque sur mes jeux de plateau, c’était vexant… Surtout pour des cartes avec illustrations de cette qualité.

Tokaido

Petite astuce maligne, l’insert bento de couleur dans le coin supérieur gauche du voyageur pour marquer qui possède quel meeple.

Tokaido

C’est sur ce postulat très zen que 1 à 5 joueurs se déplaceront le long du plateau pour des parties de 30 à 60 minutes pour tenter d’accumuler un maximum de points lors des nombreuses stations.

La cinquantaine de stations réparties sur le plateau sont déclinées en 7 catégories :

  • Les échoppes qui permettent d’acheter des souvenirs et de faire des points selon les collections que vous posséderez à la fin du périple.
  • Les fermes qui vous permettront de gagner un peu d’argent.
  • Les panoramas qui vous apporteront plus de points à mesure que vous compléterez les estampes représentant ces paysages. 
  • Les sources chaudes qui vous apporteront des points.
  • Le temple qui rapportent des points en fonction des offrandes faites.
  • Des lieux de rencontres qui vous donneront des bonus en fonction des cartes tirées.
  • Et des relais où votre voyageur prendra un repas, le premier arrivé ayant plus de choix que les autres.

En début de partie, chaque joueur piochera deux voyageurs et choisira celui qu’il souhaite incarner.

Ces voyageurs ont des capacités spéciales en rapport avec leur personnage :

  • Le marchand négocie les prix des souvenirs à la baisse.
  • Le prêtre peut faire des offrandes plus généreuses au temple.
  • L’orpheline est nourrit gratuitement dans les relais.

Etc… pour un total de 10 personnages différents avec chacun sa mécanique propre et un nombre de pièce de monnaie différents qui influenceront donc votre stratégie.
Même si ce choix est important pour votre partie, les pouvoirs sont bien équilibrés et on ne peut pas dire que tel ou tel personnage ait la dominante sur les autres.

Tokaido

Les lieux et les personnages étant connus, passons à la mécanique de jeu :

Le personnage en dernière position avance d’autant de stations qu’il le souhaite mais ne peut s’arrêter que sur les stations où une place est disponible.

Principe simple mais beaucoup plus stratégique qu’il n’y parait au premier abord car seulement 1 à 2 place sont disponibles par station.

Si vous souhaitez y aller doucement pour faire un maximum de points en allant le plus lentement possible vous serez toujours dépendant de vos adversaires et ne pourrez pas mettre de stratégie en place. Alors que si vous prenez légèrement les devants pour aller sur les diaporamas par exemple, vous pourrez faire un maximum de points en possédant les estampes au complet, néanmoins vous délaissez d’autres stations qui auraient pu être sources de points.

Tokaido

Le jeu est un bel équilibre entre tranquillité et prise de risques, toutes les stratégies peuvent être gagnantes et il faudra s’adapter à celles de vos adversaires pour les mettre en défaut et ruiner leurs plans avant qu’il ne réussissent à engranger trop de points.

Néanmoins nous recommandons de jouer à au moins 4 joueurs à Tokaido, c’est dans cette configuration que les deuxièmes emplacements des stations s’ouvrent et donnent une ouverture stratégique plus grande.

Cette “course” se fait dans le cadre graphique apporté par Naïade, beau, reposant, plein de couleurs, chaque personnage à sa personnalité et on aime contempler les cartes, qu’elles représentent des lieux ou des voyageurs.

Le travail d’illustration colle parfaitement à l’esprit de voyage recherché. 

Tokaido

Au final ?

Tokaido est une petite perle ludique, bien pensé et merveilleusement bien réalisé, on y retrouve tout l’esprit d’un jeu familial mais qui cache derrière les bambous des stratégies bien plus complexes qu’on ne pourrait le croire quand on prend le jeu en main pour la première fois.

Sa beauté graphique ainsi que sa facilité de prise en main en font le jeu parfait pour convertir un public réticent aux jeux de société modernes, vite mis en place et vite expliqué, le jeu trouve son public facilement et on demande à refaire une partie dès la précédente terminée.

Il ne faut pas se laisser attendrir par la beauté du jeu, ce voyage vous êtes là pour le gagner ! Et quitte à voler le repas d’un voyageur ou le priver d’un passage au temple, vous serez le premier !

On apprécie particulièrement la petite touche historique et géographique sur le Japon à la fin du livre de règles, témoignage de la passion de l’auteur pour ce pays dont il a réussit à transmettre l’essence avec Tokaido.

Pour aller plus loin :

Pour illustrer cet argument, Funforge vient de mettre en place, pour le 5ème anniversaire de Tokaido, des Tournois à travers toute la France où vous pourrez vous affronter, premièrement pour apprendre à jouer mais également pour prouver que vous êtes le meilleur stratège de tout le Japon et ainsi tenter de gagner une boîte du jeu. Les joueurs ayant fait les plus gros scores seront invités à une grande finale à Paris en juin.

Tokaido

Pour retrouver la liste des 40 établissements proposant des tournois Tokaido, rendez vous sur la page dédiée aux concours.

Si l’expérience Tokaido vous plaît et que vous désirez prolonger le plaisir, deux extensions sont sorties :

  • Crossroads qui offre de nouvelles possibilités à chaque étape dans une station.
  • Matsuri qui introduit des festivals aux conséquences variées sur votre périple.

Ainsi que deux éditions “Deluxe” mais en rupture définitive qui rajoutent du matériel de qualité supérieure et des figurines :

Dernière déclinaison, en jeu vidéo : Tokaido a été adapté sur 3 plateformes : Android, iOS et Steam, nous présenterons ces versions numériques lors d’un prochain article.

Nous suivrons les tournois Tokaido et vous donnerons les résultats de cette première année d’événements qui est amenée à se répéter dans les prochaines années, d’ici là on aura le temps de devenir meilleurs ! 😀

Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 2 à 5 joueurs
Durée d’une partie 30 à 60 minutes
Éditeur Funforge
Prix 39 €

Related Post

PARTAGER
Article précédentLimited Run Games annonce Cosmic Star Heroine et Antiquia Lost !
Trentenaire que l'ennui et l'insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web... J'y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent! Passionné de jeux vidéo, j'ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m'avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j'ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j'espère...) qui me permet d'acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j'ai plus le temps de les faire... Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

Laisser un commentaire