Salut les Prinnies! On vous a parlé de Nippon Ichi Software il y a peu de temps avec Labyrinth of Refrain – Coven of Dusk, et bien on y revient avec la sortie prochaine de Disgaea 1 Complete Edition. Il ne s’agit pas d’une nouvelle licence mais du remaster du premier opus de Disgaea, monument du Tactical RPG. Cette nouvelle version du jeu est l’occasion de marquer comme il se doit le quinzième anniversaire de la licence. Disgaea 1 Complete Edition est distribué en Europe par Koch Media depuis le 12 octobre sur PS 4 et Nintendo Switch.

Welcome to the Netherworld

Disgaea 1 nous raconte l’histoire de Laharl, jeune prince du Netherworld. Le roi du Netherworld vient de mourir et les prétendant au trône sont légion, vous allez devoir aider Laharl à reprendre sa place légitime. Petite précision sur le Netherworld, bon nombre de jeux NIS prennent place dans les Netherworlds, ce sont des mondes dirigés par des démons et dans lesquels toutes les activités criminelles des humains sont monnaie courante et totalement banales.
Après une petite sieste de deux ans Laharl sort de son sommeil et, aidé par Etna, part en quête de son trône. Le scénario est riche en rebondissements, personnages hauts en couleurs et en situations comiques.

Gameplay

Disgaea 1 est un tactical RPG qui a posé les bases d’une des plus grosses séries du genre. Le gameplay est extrêmement riche et ce sont de nombreuses dizaines d’heures que vous pourrez passer a explorer le Netherworld et dans les menus.

Parlons rapidement du système de combat. Les affrontements se déroulent dans de arènes en 3D isométrique fermées, et découpées selon un quadrillage. Les personnages sont déployés depuis un portail magique et vous les placez comme vous le souhaitez pour attaquer. Tout se déroule au tour par tour, vous pouvez planifier des actions qui seront résolues en terminant le tour ou en les validant une par une (il est possible d’annuler et reprogramer une action non exécutée). En avançant dans le jeu vous aurez une troupe de héros de plus en plus étoffée mais seuls 10 personnages pourront être appelés en jeu en même temps. Vous pourrez choisir qui intervient et quand en cours de combat, il n’y a pas d’équipe à sélectionner avant d’entrer dans l’arène.

Certaines cases du terrain sont colorées et offrent un bonus ou malus aux unités (alliées ou ennemies) présentes dedans. En plus de ça, des géoblocs sont présent et détruisent les cases de la couleur associée, infligeant des dégâts aux unités présentes dessus ou en changent la couleur. Vous pourrez ainsi faire des enchaînements meurtriers si vous gérez bien l’ordre de destruction. Le placement sera également très important car si un personnage lance une attaque alors qu’il est à côté d’un de vos autres personnages, ils feront une attaque combinée à la place!

Mais ces aspects ne sont que la partie émergée de l’iceberg, Disgaea 1 Complete Edition révèle toute sa profondeur hors des combats qui sont déjà bien techniques). C’est le jeu de la démesure. Déjà, les niveaux des personnages peuvent grimper jusqu’à 9999! Nul besoin de vous dire que pour l’atteindre, vous aurez besoin de farmer.

Un des points qui m’ont surpris lors de la prise en main du jeu c’est cette nécessité de farmer. J’avançais tranquillement dans l’histoire tableau après tableau jusqu’à rencontrer des ennemis contre lesquels je n’avais aucune chance, et paf game over et générique de fin. C’est d’ailleurs pour ça que je vous recommande de sauvegarder après chaque combat, tout peut aller très vite.

Mais certains stages rapportent beaucoup d’expérience et peuvent être faits rapidement en boucle pour upper ses persos, ce qui rend le farm moins contraignant que dans certains autres titres.

En dehors de ça, les objets ont également des niveaux et vous pourrez rentrer dans l’objet pour le faire monter. Le monde des objets vous propose différents stages de combats, a chaque niveau traversé, vous augmenterez le niveau et les stats de l’objet.
Dans Disgaea tout est question d’optimisation et de farm.

L’assemblée permet de recruter de nouveaux personnages et de faire voter des lois. Les lois consistent en pas mal d’améliorations pour vous faciliter le jeu comme trouver des objets de meilleure qualité. Mais pour que la loi passe, elle doit être votée, et dans le Netherworld, tous les moyens sont bons pour convaincre! La corruption ou la violence sont tout à fait acceptables la bas.

Portraits de démons

Les productions NIS ont une identité particulière. Leur style Anime avec des personnages délirants donne aux jeux cette touche spéciale. Pour cette Complete Edition les graphismes PS2 ont été retravaillés et sont à présent parfaitement lisses pour les dessins 2D. Les environnements en 3D isométrique des combats, bien que retravaillés restent un peu datés, mais ce n’est pas dérangeant.

Le jeu était déjà beau sur PS2 et DS, mais avec cette version HD il est sublimé. Le charadesign est génial, les personnages sont charismatiques et pleins d’humour.Le jeu est entièrement traduit en français, vu la quantité de paramètres à gérer, c’est très agréable!

La musique est un élément important de l’univers de Disgaea et les compositeurs ont su donner à et univers sonore toute la folie et l’humour si caractéristiques du jeu.

Conclusion

Disgaea 1 Complete Edition est le moyen le plus simple de profiter de Disgaea 1 et dans les meilleurs conditions. Attention par contre c’est un TRPG exigeant et dans lequel il faudra passer un temps considérable dans des menus et des combats à la recherche d’optimisation. Le jeu n’est donc pas pour tous les joueurs et bien que les tutos soient bien faits, Disgaea demande de la recherche pour en découvrir les secrets. Cette version HD du grand classique PS2/DS remet en lumière pour ses 15 ans une licence qui a su s’imposer au fil du temps comme une référence du Tactical RPG.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.