Glénat VF - Contro Natura

C’est lors qu’une petite escapade Parisienne que j’ai fait l’heureuse découverte de Contro Natura. Comic publié chez Glénat Comics dans un édition cartonné complète en couleur qui vaut bien ses 20 euros ! Contro Natura est une histoire originale de Mirka Andolfo une jeune artiste italienne très en vogue, connue pour son travail dans le comics américain, notamment chez DC Comics sur les séries Harley Quiin, Wonder Woman, DC Bombshells et Teen Titans. Contro Natura est l’une de ses dernières oeuvre en tant qu’autrice qui est un gros succès international avec une publication dans 7 pays ! C’est une véritable star en Italie notament grâce à ses séries Sacro/Profano publié en France sous le titre Ange et Démon.

Vous l’aurez compris ce n’est pas une petite débutante et on s’en rend vite compte lorsqu’on feuillette à la va vite le comics, c’est BEAU. Mais parlons un peu plus du récit.

Contro Natura, une loi est faite pour être transgressée…

Dans un monde peuplé d’animaux anthropomorphes, la loi n’admet que l’union d’individus de même race. Les transgresseurs sont sanctionnés et emprisonnées, accusés d’être ” Contre nature”. Leslie, elle, est un cochon simple qui aime les sushi et la musique, forcée de faire un travail qu’elle déteste pour survivre. Cette jeune femme de vingt-cinq ans vit avec Trish, sa meilleure amie, rêvant comme tous les gens de leur âge, d’une vie différente. Mais les rêves peuvent être dangereux, surtout lorsque c’est un loup inquiétant qui les peuple et que, au réveil, Leslie commence à se sentir observée…

Contro Natura est un comic qui de premier abords va vous laisser penser à une critique d’un système politique et social proche des dérives du notre. Obligeant les gens à se marier et se reproduire entre personnes de même race, interdisant l’homosexualité ou les relations interraciales. Toute personne n’étant pas marié avant 20ans devant payer des taxes importantes et se retrouve inscrit à 25 ans dans un programme gouvernemental pour lui faire rencontrer son âme soeur…

Mais alors que vous attaquez cette partie le comics s’envole sur du fantastique avec une histoire de réincarnation et d’esprits. Cependant la critique et surtout les dérives potentielles d’un tel système est bien présente. Bien que la fin soit un peu rapide, un chapitre de plus aurait permis de rendre le récit plus fluide, Contro Natura a une histoire palpitante et très intéressante, même les décors et les réflexions des personnages font qu’on entre dans cet univers.

Le dessin est… Pouaa !

Le dessin est propre les trais sont net et les couleurs choisis avec soin. Les personnages sont charismatiques et plus que sexy !

Contro natura - bain

Mirka Andolfo s’y connait en dessin et on voit qu’elle prend énormément de plaisir à dessiner des corps féminins, ce qui fait d’autant plus plaisir pour le lecteur ! La violence est aussi très présente dans la fin du comics,  sans être exagéré et toujours avec un soin du détail bien présent. Bref, rien n’a dire sauf qu’on en voudrait bien bien plus !

01 - Contro Natura

Contro Natura, dans son ensemble

Bien que le comics soit un peu lent au début au point ou je m’attendais plus à un deuxième tomes de 12 chapitres. Contro Natura tient en un seul volume de 304 pages, présentant même à la fin un sketch book et les illustrations des comics US.

Couverture US - Contro Natura

J’ai trouvé la fin un peu trop rapide avec un développement bien trop simple. Dans Contro Natura, on s’attend presque à la fin surtout si vous êtes un gros lecteur de comics. L’histoire n’est pas aussi originale que SAGA par exemple. Mais le comics est tellement plaisant à lire tant au niveau de l’histoire par laquelle on se laisse embarquer qu’au niveau des dessins qui sont magnifiques ! Si vous cherchez un comics en one shot (peut-être deux vu la fin), foncez! C’est vraiment une très belle découverte pour ce début d’année 2019 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.