Salut les bouddhistes ! Super Meeple revient bientôt avec un nouveau jeu, mais pas une réédition cette fois-ci! La maison d’édition au Meeple rouge nous propose un jeu original, issu de l’esprit fertile de Reiner Knizia : Tajuto.
Le papa d’Amun Re nous transporte dans un tout autre univers. On délaisse les pyramides d’Egypte et la vallée du Nil pour partir s’installer dans les contrées tempérées du Japon.
On a eu la chance de recevoir le jeu un peu en avance pour vous en parler, voici ce que l’on pense de ce titre qui sent bon les cerisiers en fleurs. 

En quête de spritualité

Dans Tajuto il faudra, pour gagner, acquérir le plus de points de Spiritualité. On obtient ces derniers en réalisant des objectifs. Si le principe est simple, vous allez voir qu’être zen ne suffit pas!

Durant son tour, un joueur peut réaliser plusieurs actions. Pour en effectuer une, il devra incliner la tuile action correspondante, et éventuellement en payer le coût en points de méditation. Ce sont les seules limitations au nombre d’actions dans un tour de joueur. Il est possible d’acquérir de nouvelles tuiles action au cours de la partie donc un joueur pourra effectuer 3 ou 4 actions s’il le souhaite/peut. 

Les actions représentées par des tuiles sont au nombre de trois, certaines tuiles offrent le choix dans l’action à réaliser en les inclinant. Ces actions sont simples et consistent à : 

  • Piocher un étage de pagode
  • Déposer une offrande
  • Acquérir une tuile

La construction des tajutos

La pioche d’un étage de pagode se fait à l’aveugle, dans le sac en toile contenant toutes les pièces. La partie prend fin lorsque 4 pagodes (aussi appelées Tajutos) sont achevées. Il sera donc stratégique d’orienter sa pioche en fonction de l’objectif que l’on veut atteindre. Les pagodes sont terminées quand les 6 étages, de la même couleur que la base sont superposés dans l’ordre.


Sans voir la couleur de la pièce piochée, il n’est pas aisé de s’assurer que l’on aura la pièce que l’on souhaite. On peut juste s’orienter grâce au toucher et si on estime bien la taille de la pièce maximiser ses chances de succès. La chance intervient, mais ça apporte un petit plus de tension au jeu que l’on aime beaucoup.
Le sac en toile renfermant les pièces de Tajutos est assez grand pour permettre de farfouiller à son aise au milieu des étages de pagodes et tenter de sortir la pièce voulue. On y va à l’aveugle, mais on a très souvent une idée bien précise de ce que l’on aimerait sortir de ce sac. Si jamais on se ne pioche pas la pièce que l’on souhaite et que l’étage ne peut pas être placé immédiatement. Vous pouvez garder un étage devant vous pour une utilisation ultérieure. Mais attention, seulement un ! A vous de faire au mieux pour piocher le bon étage sinon vous devrez en remettre un dans le sac. 

Déposer une offrande est un bon moyen de récupérer des points de méditation. Ces points servent de “monnaie” dans le jeu pour payer le coût additionnel de certaines actions. Il est donc nécessaire d’en avoir toujours un peu sous le coude. D’autant plus qu’un des objectifs communs est d’atteindre 30 points de méditation. Petite précision sur les objectifs, ils sont communs mais seul le premier à les atteindre pourra récupérer la tuile et donc marquer les points de Spiritualité. Il faut méditer mais ne pas négliger son corps pour être le plus rapide sur les objectifs.

Le nombre de points de méditation récupéré dépendra de l’étage sur lequel on place l’offrande. Plus la pagode est avancée, plus y déposer une offrande sera intéressant. On a un nombre fini de cubes Offrande à poser. Le choix doit être réfléchi, à moins que la nécessité impose un placement peu rentable…

Récupérer des tuiles pour de nouvelles possibilités

L’action Acquérir une tuile permet d’obtenir n’importe quelle tuile du plateau (sauf les objectifs évidemment) en en payant le coût en points de méditation. C’est super utile puisqu’on peut avoir des tuiles Sagesse (offrant directement des points de Spiritualité), des tuiles Actions supplémentaires, des tuiles Transcendance octroyant des bonus en jeu ou enfin des tuiles Inaugurations.
Ce dernier type de tuile est très intéressant. Elles sont présentées dans la règle comme des paris sur la construction des Tajutos. Et on ne peut pas mieux les définir. Pour un coût de 8 points de méditation, elles rapportent 4 points de Spiritualité en fin de partie si les pagodes auxquelles elles sont rattachées sont terminées. Si la partie s’achève avant que l’édifice ne soit fini, la tuile ne rapporte pas de points. C’est un excellent moyen de grappiller quelques points ou alors de bloquer un adversaire momentanément.

En effet, si la quatrième pagode à être achevée doit rapporter des points à l’adversaire, on va réfléchir un peu plus à s’orienter vers une nouvelle pagode moins avancée pour mettre fin à la partie et laisser l’autre de côté. Dans Tajuto on se livre à une course aux points et, sans se faire de crasse pour autant, on cherche à tirer son épingle du jeu et gêner un peu les autres joueurs. C’est plaisant, il y a de petits pics de tension au niveau de la pioche de tuiles, la chance intervient évidemment mais ça fait partie du plaisir de jeu. 

Après avoir médité un peu sur le jeu

Nos parties de Tajuto ont été vraiment fluides et agréables. Une fois les trois actions apprivoisées, on voit rapidement comment gérer son tour pour en tirer profit au mieux. Il n’y a pas vraiment de temps morts car les tours sont rapides, souvent à une action ou deux, ce qui apporte du dynamisme aux parties. D’autant plus que le rythme s’accélère avec l’avancement de la partie. Il faut garder dans un coin de sa tête les objectifs communs qui permettent d’obtenir des points de Spiritualité et les tuiles récupérées par les adversaires pour pouvoir faire son calcul et orienter ses actions en conséquence. 

Un village de pagodes bien paisible

Visuellement et au niveau du matériel, Tajuto bénéficie d’une édition soignée. On a un grand plateau, très pratique et aux couleurs très douces qui accueille toutes les tuiles et les pagodes.
Les pièces en plastique qui constituent les étages de tajutos sont solides, on peut les mélanger sans crainte de les abîmer dans le sac en toile. En plus de cela, elles sont détaillées et possèdent de petites rehausses pour que les étages s’emboîtent comme il faut et ne bougent plus une fois placés. Les cubes Offrande ne gênent pas du tout la construction des étages supérieurs, tout s’imbrique parfaitement ! En jeu, c’est très plaisant de voir les pagodes évoluer, elles apportent de la verticalité à l’ensemble, le rendu est très bon.

L’atmosphère qui se dégage du jeu comme parfaitement au thème, tout est très zen. LEes pions en bois sont vraiment mignons avec leur petit chapeau arrondi, ils viennent parfaire dans le détail, l’esthétique soignée de Tajuto.

Conclusion

Tajuto est la nouvelle sortie de Super Meeple. Dans ce jeu de Reiner Knizia, on se livre une course au points dans le Japon ancien. Pour acquérir le plus de points de spiritualité assurants la victoire, il faudra accomplir des objectifs, méditer et construire des pagodes.

Les joueurs disposent de tuiles pour effectuer des actions dont certaines ont un coût en points de méditation pour être utilisées. Il sera donc nécessaire de jongler entre gain et dépense de ces fameux points de méditation. La chance est de la partie puisqu’on doit piocher à l’aveugle des étages de pagodes (tajutos) pour les disposer sur le plateau. Mais si vous faites assez confiance à vos doigts, vous pourrez maximiser vos chances de piocher la bonne pièce. La fin de partie intervient quand quatre des ces pagodes sont complètement terminées. Avec 8 emplacements sur le plateau pour les construire, on pourra facilement tempérer et se laisser le temps d’obtenir des points, mais les adversaires ne l’entendent sûrement pas de cette façon.

Tajuto est simple à prendre en main avec peu d’actions différentes, et sans temps morts entre les tours. Une excellente découverte d’un titre que l’on pratique en famille ou entre amis, mêlant ingénieusement tactique, prise de risque et chance, on le recommande fortement !

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 2 à 4 joueurs
Durée d’une partie environ 45 minutes
Auteur Reiner Knizia
Illustrateurs Maxence Burgel, Damien Colboc
Éditeur Super Meeple
Prix Environ 40 €

Les liens dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.net. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.