Boite de jeu Mystery HouseSalut les petits indiens ! Nous vous avions présenté Mystery House dans sa version de base un peu plus tôt dans l’année, et avions évoqué de nouveaux scénarios à paraître. C’est désormais chose faite puisque le titre de Antonio Tinto, cette fois-ci illustré par Andrea Tentori Montalto mais toujours édité par Gigamic se voit doté d’une extension sous le signe du Far-West : Retour à Tombstone

Retour à Tombstone étant une extension pour Mystery House nécessitant un matériel de base identique, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller jeter un coup d’œil à notre article pour comprendre les mécanismes du jeu. Il est toujours question de disposer des tuiles sur une boîte en 3D représentant un manoir, puis de tenter de percer les différents mystères qui vont se présenter au joueur pour enfin connaître le fin mot de l’histoire. 

Pour la mise en place de l’aventure, on retrouve le même principe que pour les deux autres scénarios. On utilise une nouvelle la boîte du jeu comme support pour les tuiles, et on se fie aux positions écrites sur les cartes pour les placer dans les fentes numérotées de la boîte. Une fois le pli pris, placer les tuiles est très rapide et on peut répartir facilement le paquet de cartes entre les joueurs pour accélérer la mise en place. Bien sûr, il faudra prendre soin à ne pas regarder en détail les cartes pour ne pas se spoiler l’histoire. 

Plateau du jeu Mystery House

Après avoir exploré un manoir un peu étrange avec Portrait de famille, puis un labyrinthe mystérieux avec Le Seigneur du labyrinthe, on est donc ici plongé dans la ville de Tombstone, en proie à des tensions avec les peuples Indiens. Malheureusement on retrouve ici une tare des précédents scénarios, qui est que justement, celui-ci n’est pas vraiment détaillé et n’invite pas à se plonger dedans dès les premiers instants. On se retrouve jeté devant la boite avec seulement une courte description de ce qui nous attend, puis 60 minutes pour résoudre une énigme qui reste bien floue. Bien sûr le déroulé étant au cœur de l’aventure on ne s’étalera pas plus sur celui-ci au cours de notre article. Bien que prenant place dans un univers que je n’aime pas spécialement, j’ai quand même apprécié l’ambiance apportée par les illustrations et la bande son qui tourne en boucle pendant toute la durée de la mission.  

Boite de jeu Mystery HouseUne bande son ? Et bien oui, car si vous n’avez pas lu notre article sur le jeu de base, vous ne pouvez pas savoir qu’une application mobile est obligatoire pour pouvoir avancer. Pas de différences à noter du côté de l’application par rapport à nos précédentes parties, l’ergonomie demande encore un peu de travail pour être plaisante à 100%, mais elle fait quand même bien le travail et ne demande pas de chercher partout pour trouver ce que l’on veut. En observant toutes les tuiles visibles (que l’on voit sans regarder au travers de petits interstices) on doit alors dire à la personne qui tient l’application en main ce que l’on voit, et lui doit saisir dans celle-ci les informations. Ainsi, si l’on trouve un cactus en position A1, il faut saisir dans l’application la case A1, puis choisir dans la longue liste des objets proposés, celui qui nous intéresse. Il est également possible d’utiliser des objets ramassés, toujours en choisissant la position de la case, puis en cliquant sur l’icône en forme de main. Il en sera de même pour les cadenas à déverrouiller.

Clairement, cette extension pour Mystery House n’apporte rien de nouveau si ce n’est un scénario. Pas de nouvelles mécaniques par exemple, puisque les énigmes restent un peu de la même trempe, avec des cadenas à déverrouiller, des combinaisons de chiffres et lettres à déduire etc… Mais après tout, pour un tout petit prix, on a le droit à une aventure complète en plus pour un jeu que l’on a fortement apprécié, et il serait bête de s’en priver. Encore une fois l’extension souffre d’une rejouabilité nulle puisqu’il n’y a pas d’embranchements à prendre pour avoir une fin différente ou des bonus, on n’y retournera donc pas une fois l’enquête terminée. Cependant, prêter le titre à vos connaissances permettra de rembourser l’investissement du jeu de base et des extensions. Pour le prix d’une place de cinéma (bon ok, tout dépend de la ville et de si vous prenez du pop-corn), faire l’acquisition d’une nouvelle extension pour un jeu que l’on a apprécié n’est clairement pas un mauvais investissement !

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 1 à 5 joueurs
Age conseillé à partir de 12 ans
Durée d’une partie 60 minutes
Auteur Antonio Tinto
Illustrateur Andrea Tentori Montalto
Éditeur Gigamic
Prix : Environ 11€
Nécessite la boite de jeu de base à environ 25€
Philibert Playin
Parkage Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netPlayinLudum et Parkage. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.