Salut les Rôlistes! On s’est lancés dans de nouvelles aventures et on a décidé de vous en parler. Avec les copains du site, on s’est (re)mis un peu plus sérieusement au jeu de rôle papier. On avait déjà commencé à mettre un pied dans cet univers avec les différents kits d’initiation et quelques parties à distances sur le Donjon de Naheulbeuk masterisées par Tentacle.
Récemment, en regardant un stream de C’est Toi La Radio, dans lequel Sir Maskox était invité, j’ai découvert le jeu de rôles Mörk Borg. Présenté comme quelque chose de très accessible, sombre (malgré le jaune pétant omniprésent) et mature et avec une esthétique très marquée, ma curiosité était piquée. Le jeu de rôles de Pelle Nilsson illustré par Johan Nohr (regroupés au sein du Stockholm Kartell) est édité par Free League Publishing et promet de sombres aventures dans un univers torturé, de quoi définitivement retenir mon attention.

Arrête! C’est ici l’empire de la mort

Dans ce jeu de rôle papier, le monde est à l’agonie et sa fin est proche. Une des créatures infernales qui évolue au Tveland, le monde de Mörk Borg, est Verhu le basilic. En l’an 565 Anuk Schleger, un moine de l’Ordre de Cleton l’a rencontré et posé par écrit toutes les prophéties que le reptile lui murmurait. Ces textes sont connus sous l’appellation « d’Écritures sans Nom”. Trois siècles plus tard, une branche orthodoxe de l’Ordre de Cleton, Le Basilic à Deux Têtes, met au jour la tombe de ce moine contenant ces Écritures alors qu’ils érigeaient une cathédrale . Toutes les prophéties mentionnées dans ce texte se réalisent et le texte supplante toutes les autres Écritures, apportant une crédibilité et une importance de premier plan à cette religion. Autour de l’édifice, la ville de Galgenbeck s’est développée et est devenue la plus grande cité qui fût. 

Ceci n’est qu’une très courte introduction à l’univers de Mörk Borg, le livre de règles présente plus en détails chaque région du Tveland et les entités principales du jeu pour poser les bases. Cependant le jeu ne s’étale pas dans des descriptions et présentations à rallonge, Mörk Borg reste concis, ce qui permet aux joueurs et MJ de se sentir libres d’adapter le jeu selon leurs désirs. 

Mörk Borg s’inscrit dans le courant OSR (Old School Revival), qui prône un retour aux sources du jdr avec des règles simples, des univers variés et une grande liberté laissée aux MJ et leurs joueurs.

Création d’un Personnage et affrontements

Dans cet esprit, la création des personnages est extrêmement simple et rapide. un rapide tour sur quelques tables et quelques lancés de dés plus tard, vous avez un personnage complètement jouable et personnalisé, avec nom, caractéristiques et attributs de définis. Un personnage est défini par 4 caractéristiques (Force, Agilité, Présence et Endurance), qui lui serviront pour résoudre les divers tests pour les actions et les combats.

Il est possible de trouver l’inspiration dans d’autres tables de références (à partir de la page 46) pour les joueurs  souhaitant obtenir des classes optionnelles. Il faudra naviguer entre plusieurs pages du livre pour finaliser la création des personnages, mais une fois lancés tout se passe rapidement.

Mörk Borg ist krieg 

Les combats font partie intégrante du jeu, et sont à l’image du reste du jeu : extrêmement simples à appréhender. Toutes les règles de combat et de vie des personnages tiennent sur une double page et se résolvent en quelques lancés de dés pour l’initiative, les dégâts et l’armure, ainsi que leurs conséquences comme les blessures ou la mort du personnage si ses HP tombent en négatif. A 0 HP, le personnage est inconscient pour quelques rounds et reviendra à la vie avec quelques HP.

En parlant des rounds, c’est l’occasion de parler de la règle qui me semble le mieux symboliser l’adaptation de la liberté offerte par Mörk Borg : “Combien de temps dure un round ? : Un round est un temps suffisant pour effectuer une attaque (ou utiliser un Pouvoir) et traverser une pièce de taille normale. Il y a généralement 10 rounds en une minute.
L’appréciation du temps, tout comme l’attribution de l’expérience est laissée au MJ pour rendre le jeu fluide et agréable pour tous. 

Mörk Borg est un énorme bac à sable dans lequel la liberté est le maître mot Les campagnes peuvent s’étendre avec des récits dont l’intrigue s’étale sur une année ou une journée pour des sessions en one-shot. Une des originalités de Mörk Borg consiste en la résolution à chaque aube dans le jeu, d’une Misère. Pour cela, le MJ jette un d66 et résout l’un des psaumes d’Anuk Schleger qui donnera le ton pour la journée à venir. Comme rien n’est vraiment positif dans Mörk Borg, les psaumes indiquent le degré de sinistre avec lequel les aventuriers doivent composer. 

On a évoqué les combats un peu plus haut, mais sans évoquer les créatures et le butin qui en résulte. Le bestiaire est fourni en bêtes « traditionnelles » de la fantasy et du folklore nordique avec des trolls, des berserkers et des liches, mais aussi des choses plus exotiques comme la poupée morte-vivante qui vient titiller les peurs de certains.
Les monstres sont décrits en une page généralement, via un court texte présentant leurs caractéristiques et capacités, ainsi qu’une illustration. Avec le livre de règles de base, il y a de quoi se lancer dans le scénario en fin d’ouvrage, mais également une très bonne base pour commencer à créer ses aventures dans le monde sombre et torturé de Mörk Borg.

 

 

Black Metal, punk et fantasy

Visuellement parlant, Mörk Borg est sans concession. Le style très brut me rappelle celui des fanzines de Metal extrême des années 90 (que je n’ai malheureusement pas connus à l’époque) et certains visuels d’albums de Black Metal comme ceux de Craft ou Carpathian Forest par exemple.
Ce n’est pas vraiment une coïncidence puisque les auteurs de l’ouvrage indiquent dans les premières pages une liste d’artistes dont les oeuvres “ont aidé” contenant plusieurs groupes de Black Metal mais également pas mal de groupes de Psyché/sludge/Doom, ce qui peut expliquer également les nombreux passages hallucinés de l’ouvrage. 

L’esthétique globale a un côté bricolé à la main avec les moyens du bord, des illustrations crayonnées qui côtoient des photomontages ou des gravures médiévales… Mörk Borg est déroutant. Il n’a pas fait l’unanimité au sein de l’équipe, Thomas qui baigne pourtant dans le Black Metal depuis un moment n’a pas été séduit, alors que c’est tout l’inverse pour moi. 

Les illustrations et les thèmes traités sont très crus, en conséquence, Mörk Borg n’est pas à mettre entre toutes les mains. De notre côté, on est abreuvés par les visuels de Metal, du fantastique et de la fantasy depuis de nombreuses années donc on n’y a pas vu de quoi nous repousser, bien au contraire. Mais ce ne sera probablement pas le cas de tout le monde.

Pour le moment, Mörk Borg n’est disponible qu’en suédois et en anglais. On a bon espoir de le voir arriver en français, peut-être par le biais d’Arkhane Asylum qui édite bon nombre des jeux de Free League comme Alien, Tales From The Loop , et est en charge de Vaesen à venir. En attendant pour profiter du jeu, il faut passer par la version anglaise. Le niveau requis n’est pas excessivement élevé, mais jouer des scénario nous a demandé un peu plus de préparation que pour nos autres expériences jdr. Une fois lancés et le lore expliqué, tout roule bien. Même si on doit se référer au livre pour quelques points de détails, des jets de dés ou autres, les explications sont suffisamment concises pour que même en traduisant à la volée tout se passe bien. La mise en page et l’esthétique globale perturbent un peu la lecture par moments, mais le recueil est tellement beau qu’on excuse aisément les effets de style, vu qu’ils servent l’objet. Dans un jdr plus velu ça aurait pu être un gros frein cela dit.

Récemment, Free League Publishing a mis en ligne gratuitement, une version “Bare Bones Edition”, en .pdf, des règles complètes, avec seulement une mise en page des plus basique, sans illustration et simplement quelques variations de police. Le texte n’est pas justifié, ce qui le rend atrocement barbare à mes yeux, beaucoup plus que dans la version classique. C’est un bon moyen pour découvrir le jeu, mais à mon sens très loin de procurer la meilleure expérience. Cela dit, c’est un très beau geste de l’éditeur qui propose son jeu gratuitement au plus grand nombre. Vous n’avez plus de raison de passer à côté si vous aimez les univers sombres et souhaitez vous lancer dans le jeu de rôle! Bien évidemment, si vous aimez le jeu et que vous le pouvez, on vous encourage grandement à vous procurer le .pdf dans sa version classique sur un site comme Drivethrurpg ou en version physique pour profiter d’un ouvrage incroyable.

Pour poursuivre sur le site du jeu, il regorge d’outils et de .pdf pour agrémenter le jeu, comme des fiches de personnages vierges ou un outil de génération de personnages, le Scvmbirther. Pour aller plus loin dans les aventures, des recueils officiels de scénarios sont disponibles comme Heretic ou Feretory et proposent de nouvelles créatures, idées de malédictions mais également de nouvelles cartes et scénarios obscurs.
Mais Free League encourage les joueurs à créer leurs propres scénarios et les partager, pour cela ils mettent à disposition une boîte à outils graphiques et quelques règles pour que les joueurs puissent proposer leur contenu. Ils ont également une plateforme de soumission de contenu pour que leurs équipes valident et illustrent les meilleurs scénarios, mais elle est victime de son succès et actuellement close le temps qu’ils traitent toutes les propositions.

Le grimoire

On a reçu plus tard la version papier de l’ouvrage. Outre le plaisir de feuilleter l’objet que je trouve beaucoup plus agréable que de scroller sur un .pdf, le livre bénéficie de nombreux effets de fabrication qui en font un ouvrage à part. Premièrement la couverture cartonnée format A5 possède du relief sur le motif et du vernis sélectif qui tranche avec la finition satinée prédominante. Le papier est de belle qualité, de différents types, glacé ou classique pour des rendus et un touché qui apporte à l’expérience de lecture. La dernière partie de l’ouvrage, consacrée au scénario, a un aspect proche du journal (de meilleure qualité qu’un quotidien classique tout de même) qui fait penser aux suppléments de jdr fan made que l’on pourrait se procurer dans un réseau obscur de passionnés. 

Outre le fait que le livre contienne, à notre sens et avec notre expérience de débutants en jeux de rôles, un très bon jdr, Mörk Borg, est presque un objet de collection qui peut trouver sa place dans n’importe quelle bibliothèque. On a d’abord été séduits par la proposition sombre et mature du jeu, et la sensation s’est ensuite renforcée en jeu ainsi qu’en ayant l’ouvrage entre les mains. Le jeu a été plusieurs fois nommé aux Ennies Awards et a remporté ceux de Produit de l’année, Meilleure écriture, Meilleure mise en page et design ainsi que la deuxième place à l’Ennie du Meilleur jeu en 2020. Rien que ça !

Conclusion

Mörk Borg est un jeu de rôles papier s’inscrivant dans le courant OSR. L’œuvre est intéressante par son contenu et sublimée par une édition aux petits oignons, la mise en page, le choix des graphismes aux accents Black Metal teinté de Punk donne une aura particulière à ce monde post apocalyptique en décrépitude donnant l’impression de se balader dans Darkest Dungeon à chaque page tournée. 

Les règles sont extrêmement simples à appréhender pour le Maître du jeu comme pour les joueurs, laissant instantanément place au plaisir de jeu. Bien que l’ouvrage de règles ne soit disponible qu’en anglais, et que quelques tournures soient un peu soutenues, l’efficacité et la concision des concepts permet de s’immerger dans Mörk Borg sans souci.
Les bases de l’univers sont posées dans le livre de base et permettent aux MJs de laisser libre cours à leur imagination pour proposer des aventures sinistres à leurs joueurs. 

Excellente découverte pour nous, Mörk Borg nous a fait remettre le pied dans le monde des jdr et on va très certainement continuer d’explorer divers univers avec d’autres jdr prochainement.

 

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.