Salut les héros ! On vous parlait il y a quelque temps de notre découverte de Talisman à l’occasion de sa nouvelle édition chez Matagot. En grands fans de fantasy, on a été rapidement séduits par l’univers, puis par les mécaniques qui nous ont fait retourner sur ce titre de nombreuses fois. On n’ira pas jusqu’à dire qu’on a rattrapé notre retard de parties sur la sortie du titres, mais on l’a bien poncé.
On ne s’est cependant pas cantonnés au jeu de base puisqu’on a profité des trois premières extensions parues au catalogue de Matagot en fin d’année dernière. Intitulées La Faucheuse, La Marche du Froid et Le Donjon, elles apportent toutes du contenu bien différent pour venir agrémenter le jeu de base.

Ces trois boîtes sont indépendantes mais peuvent très bien être combinées pour une expérience de jeu encore plus riche. Trêve de bavardage et entrons dans le vif du sujet avec le nouveau contenu pour Talisman ! Attention tout de même, ce ne sont “que” des extensions et non des stand alone. La boîte de base est donc requise pour pouvoir profiter du contenu.

La Faucheuse

Cette première extension tient dans une toute petite boîte, qu’on retrouve en général pour les petits jeux ou les formats duel. Mais attention, petite boîte ne rime pas avec maigre contenu. 

Tout d’abord, l’extension procure quatre nouveaux personnages pour venir agrémenter les parties de Talisman. Les fiches personnages sont bien évidemment accompagnées des figurines correspondantes. Ce sont des profils bien différents qui s’ajoutent aux classes déjà variées du jeu de base. Chevalier, Marchand, Sage et Adepte des Ténèbres seront à votre service pour parcourir les terres de Talisman et essayer de parvenir jusqu’à la très convoitée Couronne de Commandement. 

Sans surprises, le Chevalier est plus orienté combat physique mais son code d’honneur l’empêche d’attaquer les personnages d’alignement Bon lors des rencontres. Le Marchand pourra quant à lui user de ses capacités pour monnayer son évasion auprès des Ennemis, commercer avec les autres joueurs ou encore refaire son équipement dans le Village ou au Marché.
Le Sage peut ignorer son premier jet de dé lors du déplacement. Son esprit entraîné lui permet également de connaître en permanence la première carte du paquet de Sort… Plutôt pratique. Et on arrive au dernier personnage, mon préféré pour cette extension, l’Adepte des Ténèbres. D’alignement perpétuellement Mauvais, elle peut affronter les autres joueurs sur le plan Psychique au lieu de Physique. Cependant, elle a des stats équilibrées de base et pourra donc tirer son épingle du jeu contre certains personnages adverses. De plus, en tuant un Ennemi ou un personnage adverse, le joueur qui la contrôle lance un dé et reçoit des récompenses en fonction du résultat de celui-ci. Très orienté affrontements, l’Adepte se révèle redoutable en jeu et a tendance à être crainte par les autres joueurs. 

A ces personnages on ajoute deux decks de cartes assez conséquents qui viendront renouveler en profondeur les parties avec de nouveaux Ennemis, Sorts, compagnons, Objets… Tous les types de cartes sont représentés et c’est une belle richesse de contenu qui s’ajoute à celui de la boîte de base. Un nouveau type de cartes vient également s’ajouter aux paquets : les Quêtes du Démoniste. Comme l’extension La Marche du froid en contient également, on développera ce point dans le chapitre dédié à cette autre boîte de contenu supplémentaire.

Mais l’élément le plus important à nos yeux qu’apporte cette extension, c’est La Faucheuse, qui a donné son nom à la boîte. La Grande Moissonneuse d’âmes en personne, si l’on ose s’exprimer ainsi, sera de la partie. Ce personnage n’est pas jouable par les joueurs en tant que héros. Lorsque la Faucheuse arrive sur une case contenant un ou plusieurs joueurs, on lance un dé et applique l’action correspondant au résultat décrit sur la carte de la Faucheuse. 

La Mort n’est clairement pas là pour être sympa, quoique… Avec des conséquences de jets de dé allant de la mort de votre personnage à celle d’un de vos disciples, la Faucheuse pourrait compliquer la partie. Mais il se peut que dans son immense mansuétude, elle vous accorde également le gain d’un point de force ou d’intellect, une vie… Il peut même être possible de l’envoyer visiter la case d’un autre joueur…

Cette nouvelle possibilité d’interaction entre joueurs, toujours sous l’influence de l’aléatoire,  rend les parties encore plus fourbes et on a beaucoup apprécié. 

Il en sera de même pour les autres extensions, mais chaque carte a son symbole qui permet de la reconnaître et éventuellement les trier en fin de partie pour choisir quelles seront les extensions pour la prochaine.

La Marche du Froid

Cette extension est du même format que La Faucheuse, petite boite et matériel assez similaire avec de nouveaux personnages et leurs figurines, des cartes objets, sorts… en grand nombre. Les Quêtes de Démoniste que l’on a évoquées précédemment font également partie de ce pack de contenu additionnel

Ce deck de cartes vient compléter la case Caverne du Démoniste présente sur le plateau de jeu. Au lieu de jouer au dé la quête qu’un joueur va recevoir, il pioche la première carte de ce deck et se voit attribuer la mission. On retrouve des quêtes assez simples pour la plupart, un peu FedEx, mais qui marchent bien dans le jeu. Ce n’est pas trop prenant, on les accomplit sans tout lâcher et au fil de son voyage. Elles consistent en “visitez tel endroit” “livrez tant d’objets” ou encore “Affrontez la Sentinelle” par exemple. 

Les personnages apportent également de la nouveauté avec des héros aux profils variés avec cette fois ci un Leprechaun, un Démoniste, un Nécromancien et un Chef Ogre. Ce dernier a retenu notre attention dans cette extension. Il a la capacité de pouvoir dominer les monstres qu’il vainc en combat, et les utiliser lors d’autres affrontements comme bonus de force en défaussant la carte. C’est une capacité ultra pratique pour se sortir de mauvaises passes et parfois franchir la Porte du Pouvoir. Même s’il faut veiller à ne pas être trop bas niveau pour la suite du voyage dans les parties médiane et centrale. 

Le gros ajout de La Marche du Froid est la présence de cartes Fin Alternative. Ces trois cartes vont modifier en profondeur la partie puisqu’elles altèrent les conditions de victoire. 

La fin Les Quêtes du démoniste donne un gros coup d’accélérateur aux parties. En effet, le premier joueur à atteindre la Couronne de Commandement avec 4 quêtes de démoniste accomplies remporte la partie. Tous démarrent la partie avec 4 quêtes en main et elles sont, exceptionnellement pour ce mode de jeu, transmissibles entre les héros d’un joueur après leur mort. 

La Couronne et le Sceptre est plus classique, sauf que le sort de commandement est automatiquement réussi si un joueur est seul sur la case de la Couronne. Si plusieurs héros sont sur cette case, ils doivent impérativement s’affronter au lieu de lancer le sort. C’est Highlander au pays de Talisman

Et pour finir, notre préférée : La Reine de Glace. Plus question de lancement de sort de Commandement avec cette fin alternative, il faudra “simplement” battre la Reine de Glace qui a installé son trône sur la case centrale du plateau de jeu. Pour cela il faudra l’affronter en force ou en Intellect, si le joueur remporte le combat, il fait perdre un point de vie à la Reine et l’attaque aussitôt à nouveau. En revanche, en cas de défaite, il lance un dé et peut perdre un ou deux tours, ou alors s’enfuir. Mais si la Reine reste seule sur sa case elle regagne ses 4 points de vie. Le joueur qui lui enlève sa dernière vie remporte la partie.

Assez stratégique puisqu’il faut être soit très bien préparé soit collaborer avec les autres jusqu’au dernier moment. L’aspect course est renforcé puisqu’on surveille l’avancement des autres niveaux expérience et équipement mais on a tout de même besoin d’eux pour sécuriser la baisse de PV de la Reine. 

Les deux extensions “petit format » apportent tout le matériel nécessaire pour redonner un peu de sang neuf au matériel de base déjà conséquent. Les règles tiennent sur deux pages par extension et on les intègre très facilement au jeu. Mais il est temps de passer à un plus gros morceau avec Le Donjon.

Le Donjon

L’extension ajoute une nouvelle zone à explorer à laquelle on accède par la case “Les Ruines” sur le plateau du jeu de base. La vieille tour décrépite que l’on aperçoit sur l’illustration de la case renfermerait de nombreux trésors, mais vous ne le saurez vraiment qu’en explorant les couloirs de la ruine. 

A l’intérieur de la zone,le cheminement ressemble à celui de la partie centrale avec un seul sens de circulation. Pour en sortir, il faudra arriver au bout ou, rarement, certaines rencontres pourront proposer au joueur de sortir du Donjon ou faire demi-tour, mais on ne peut pas passer d’une ligne à l’autre sans y être invité par une flèche. Ceci rend l’exploration parfois ardue et demande aux joueurs d’être préparés comme il se doit. 

Au bout du Donjon se trouve la salle des Trésors gardée par le redoutable Seigneur des Ténèbres. Il a les mêmes stats que la Reine de Glace (12 Force, 12 Intellect et 4PV), un bon stuff et un bon niveau sont donc requis. Le Donjon n’est pas une zone dans laquelle on s’aventure en début de partie. Mais les récompenses sont à la hauteur du défi !

Le livret de règles est plus touffu que le simple feuillet des autres extensions mais il se parcourt très vite et on n’a aucun mal à intégrer le contenu du Donjon à une partie de Talisman. En revanche, il a pas mal allongé la durée de nos parties, on renonçait difficilement à une exploration du donjon, les trésors en ligne de mire. Les parties étant déjà longues de base, on arrivait sans peine à 3h30 voir 4 heures de temps de jeu. Les joueurs les plus impatients pourront y voir un point négatif. Cependant on ne voit pas du tout le temps passer et à aucun moment on a subi les parties. Pour les joueurs qui en demandent encore plus, le Donjon est parfait, mais pour ceux qui préfèrent les parties plus courtes et lancer quatre parties de jeux différents dans une session, Talisman n’est pas à recommander. Pour pallier aux durées de parties qui pourraient s’éterniser, il y a tout de même la possibilité de jouer avec des variantes, proposées dans le livret de règles, pour ne plus remporter la partie avec le sort de Commandement mais en terrassant le Seigneur des Ténèbres ou en n’utilisant que le plateau du donjon.

Comme dans les autres extensions, on trouve dans cette boîte 5 figurines et cartes de personnages qui introduisent autant de nouvelles classes. Gladiateur, Amazone, Bretteur, Bohémienne et Philosophe pourront être intégrés aux parties si vous jouez avec cette extension. Mention spéciale au Bretteur qui peut, une fois par tour, rejouer un tour après avoir vaincu un Ennemi. bien géré et avec un peu de chance aux dés, il a une belle courbe de progression assez rapide. Mais en parallèle, les adversaires ont tendance à le cibler régulièrement.

On retrouve également les traditionnelles cartes Objets/Sorts/Évènements… qui viennent renouveler le contenu du jeu de base et diversifier les parties. Toutes les passer en revue n’aurait que peu d’intérêt, on vous laissera donc la surprise presque intacte en n’en dévoilant qu’une sélection.

Conclusion

La gamme de la quatrième édition de Talisman, rééditée par Matagot depuis la fin d’année dernière, s’est étoffée de trois premières extensions : La Faucheuse, La Marche du Froid et Le Donjon. Toutes ajoutent un contenu conséquent en termes de cartes objets, Évènements, Ennemis, sorts… mais ce n’est pas tout. Elles apportent également des héros que les joueurs pourront intégrer au roster de la boîte de base. Entre quatre et Cinq personnages jouables sont fournis par boîte d’extension.

Cependant, ce ne sont pas les seuls ajouts de ces boîtes de contenu additionnel. Chacune apporte une nouvelle mécanique qui viendra apporter un vent de fraîcheur (surtout pour La Marche de Glace, vous l’avez ?) aux parties de Talisman. Avec des fins alternatives, une nouvelle zone ou la figurine de la Mort qui rôde sur le plateau, les possibilités d’évolution de personnages et de coups bas s’en voient décuplées.

Talisman est un classique qui a su s’enrichir au fil des années, grâce à cette réédition, nous allons avoir accès à toutes les extensions de la gamme chez Matagot. Néanmoins, attention, certaines viennent allonger fortement le temps de jeu. Si pour nous ce n’est pas spécialement un mauvais point vu qu’on passe un bon moment autour de la table, il faut être conscient que Talisman combinés à ses extensions est un vrai voyage qui vous prendra un sacré temps de jeu. Si vous aimez la Fantasy et les voyages, vous y trouverez votre compte ! 

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 2 à 6 joueurs
Age conseillé à partir de 14 ans
Durée d’une partie Entre 90 et 120 minutes
Auteur Robert Harris et John Goodenough
Illustrateurs Massimiliano Bertolini, Marjorie Davis, Ralph Horsley, Jeremy McHugh, WiL Springer, Sean Turtle, Teejay Ralph Villahermosa
Éditeur Matagot
Prix : Environ 40€ Philibert Playin
Parkage Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netPlayinLudum et Parkage. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.