Salut les Chasseurs de bestioles! Avec la chaleur et les vacances qui arrivent (ou qui sont déjà là), l’envie de passer des moments en famille ou entre amis sans se prendre la tête se fait de plus en plus grande. Dans ce genre de cas les “petits” jeux, comprenez par là : qui ne demandent pas de mise en place ni d’explications de règles excessivement longues, sont souvent conseillés. Et bien continuons dans cette lignée et parlons de Smile, créé par Michael Schacht, pour 3 à 5 joueurs à partir de 8 ans et des parties d’une trentaine de minutes. Édité par Z-Man Games qui a fourni un beau travail d’édition avec ce titre. Dans Smile, il vous faudra attirer des créatures fantastiques domestiquées pour les ramener dans leurs enclos pour éviter qu’elles ne sèment la pagaille.

Le matériel :

Smile est une jeu petit format, avec une boîte de 11.5 cm * 16 cm qui ne renferme que le strict nécessaire pour jouer : 50 cartes, 40 perles en verre et le livret de règles.

Les cartes sont en grand format et avec une finition toilée, donc de bonne qualité. Quant aux perles en verre, elles sont réparties en 35 orangées (lucioles) et 5 bleues (Larmes), elles donnent au jeu une qualité supérieure. Il aurait tout à fait été possible de jouer avec des tokens carton mais manipuler ces perles rajoute au plaisir du jeu. Personnellement j’aime beaucoup ces petites perles et j’utilise les Larmes comme jetons Eau dans This War Of Mine.

Et voilà, on a fait le tour, avec son faible encombrement Smile se trouvera certainement une petite place dans vos bagages pour cet été!

La Partie :

La mise en place est très simple il faut commencer par préparer le paquet de cartes suivant le nombre de joueurs (certaines cartes sont à retirer pour les parties à 3 ou 4 joueurs). Ensuite, on donne 6 perles lucioles à chaque participant et on retourne autant de cartes créatures que le nombre de joueurs. On les trie de la valeur la plus petite à la plus grande.

La mise en place est faite, passons à la partie. Elle se déroulera en 10 rounds et chaque joueur devra essayer d’attirer à lui, grâce à ses lucioles, le plus de créatures domestiquées. En s’échappant, les créatures domestiquées se sont mélangées aux créatures sauvages qui sont elles aussi attirées par les lucioles. Il est très simple de les reconnaître car les créatures domestiquées ont un nombre positif en bas à droite de leurs cartes, alors que les créatures sauvages un nombre négatif. Ce chiffre représente les points marqués en fin de partie par le joueur ayant recueilli cette créature.

Dans un round les joueurs pourront avoir plusieurs tours. A chaque tour, le joueur actif aura deux possibilités : offrir une luciole à la créature avec la plus faible valeur ou collecter (on ne peut collecter une créature uniquement si elle a déjà une luciole sur elle). S’il offre une luciole, c’est au joueur suivant de commencer son tour. S’il collecte, le joueur prend la créature et les lucioles qui sont dessus, la place devant lui et ne pourra plus agir du round. Les lucioles doivent être conservées dans votre main, à l’abri des regards pour éviter de dévoiler vos futures actions aux autres. Si par malheur à votre tour vous ne pouvez ni offrir de luciole, ni collecter, vous serez contraint de prendre une larme.

Prendre une larme vous offre une luciole que vous posez immédiatement à une créature mais comptera comme un malus d’un point en fin de partie. Petite précision, dans nos parties nous avons souvent été à court de ces larmes (… on aime bien mettre les autres joueurs dans des situations un peu délicates). Mais on retrouve facilement ce genre de perles. On en a rajouté quelques unes provenant d’un magasin de travaux manuels, à celles de base mais on peut tout aussi bien jouer avec d’autres pions ou même des pièces à la place.

Si vous êtes observateur, vous aurez remarqué que certaines cartes de créature ont un coin coloré, sinon ce n’est pas grave, vous venez de le voir. Et bien c’est la mécanique de génie de Smile! Un joueur ne peut pas avoir devant lui deux créatures avec un coin de la même couleur. Si ça arrive, les deux créatures sont défaussées.

Cette petite contrainte va être le moteur de toutes les stratégies pour tout le monde. Vous avez été contraint de récupérer une créature sauvage à -4? Pas de souci vous n’avez qu’à en récupérer une autre pour défausser les deux. Votre adversaire a récupéré une carte à 6 points et vous passe juste devant au niveau du score? Il va falloir se débrouiller pour l’obliger à acheter une nouvelle carte de la même couleur.

Il sera parfois plus avantageux de prendre une carte de créature sauvage avec de nombreuses lucioles dessus, quitte à la faire défausser par la suite, pour être plus à l’aise au niveau des enchères sur le round suivant.

Attention, certaines cartes n’ont pas de coin coloré, leur acquisition est donc définitive pour la partie! Il faudra jongler entre cartes colorées pouvant être défaussées et les incolores qui sont permanentes pour arriver à rassembler le plus de créatures à points positifs.

Rien n’est jamais vraiment perdu dans Smile, de nombreuses possibilités de retourner le jeu en votre faveur s’offrent régulièrement à vous.

L’univers de Smile :

Au niveau de sa direction artistique, c’est également un grand “Oui” pour Smile. Passé l’illustration de la boîte qui est de toute beauté, les cartes sont elles aussi richement illustrées. Leur grand format permet de profiter pleinement du travail d’Atha Kanaani. Cet artiste a également oeuvré sur plusieurs jeux  Pandemic comme La montée des eaux, Iberia ou encore Le Règne de Cthulhu que j’apprécie particulièrement.

Conclusion

Smile est un jeu plus stratégique qu’il n’y paraît au premier abord. Les superbes illustrations de tous ces petits monstres laissent penser à un jeu pour enfant, mais Smile est un peu plus que ça! Il est accessible aux enfants mais les invite aussi à créer des stratégies et au final tout le monde s’amuse avec ce titre. le matériel est de qualité et très agréable à manipuler. avec son petit prix (environ 18 euros) et sa petite taille Smile est parfait pour être emmené en camping ou sortir lors de journées en famille ou entre amis.

Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 3 à 5 joueurs à partir de 8 ans
Durée d’une partie 20-30 minutes
Éditeur Z-Man Games
Prix environ 16 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.