Salut les Magiciens ! La nouvelle extension pour Magic l’Assemblée se dévoile peu à peu. L’occasion pour nous de vous partager les informations qui ont été publiées officiellement, compilées dans cet article. Intitulée Ikoria : La Terre des Béhémoths, le titre nous promet de la grosse bête, à la vue des quelques cartes révélées, on va être servis !

La pandémie actuelle perturbe la sortie physique de cette extension, repoussée au 15 mai en Occident. L’Asie pourra commencer à taper le carton avec Ikoria dès le 17 avril. Cependant, il sera toujours possible de se consoler sur la version dématérialisée du jeu via Magic Arena à partir du 16 avril. 

Avant toute chose, voici le trailer de l’extension qui donne le ton : 

Beaucoup de choses à dire sur cette nouvelle extension qui se profile. Personnellement ce que j’attends le plus dans un nouveau pack de cartes, ce sont les nouveaux mots-clé. On est gâtés avec Ikoria, il y en a certains que je trouve particulièrement intéressants. 

Compagnon

C’est certainement celui que je trouve le plus original. Dix créatures seront dotées de ce mot-clé, et sont toutes légendaires. Les cartes Compagnon proposent des règles de construction de deck qui si elles sont respectées permettront de faire entrer en jeu le compagnon depuis l’extérieur de la partie.
On retrouve un peu l’aspect d’un Général de deck Commander mais avec des contraintes différentes.
D’ailleurs, la loutre légendaire Lutri semble taillée pour ! Attention cependant, le compagnon ne pourra être invoqué qu’une seule fois depuis l’extérieur de la partie. S’il est contrecarré lors du lancement ou s’il meurt une fois arrivé en jeu, il rejoindra votre cimetière, à la différence d’un Général qui retournerait dans la zone de commandement.

A noter qu’ils sont également tout à fait jouables en tant que créature, donc intégrés au deck dès le départ de la partie, sans tenir compte des règles de constructions de decks. Elles se comportent alors comme des créatures classiques.

Les marqueurs “mots clé”

A l’instar des marqueurs +1/+1 qui sont désormais familiers, certaines cartes d’Ikoria permettront de placer des marqueurs mots clé sur des créatures. On pourra donc attribuer à une créature le Piétinement, le vol, le lien de vie, l’initiative… pour une durée plus longue que ce que les éphémères ou rituels permettaient jusqu’à présent. 

On devrait pouvoir faire évoluer ses créatures sans avoir forcément recours à des enchantements qui sont malgré tout susceptible d’être retirés par un Désenchantement ou une Naturalisation, reste à voir si certaines cartes permettront de retirer ces marqueurs.

La Mutation

Toujours dans l’optique de faire grossir et évoluer ses créatures, la Mutation permettra de lancer les créatures disposant de ce trait de deux manières différentes. De manière classique pour leur coût de mana, elles arrivent en jeu de façon traditionnelle.
En revanche, si elle sont lancées pour leur coût de mutation, elles pourront fusionner avec une créature non humain déjà présente sur l’aire de jeu en se plaçant au dessus ou en dessous d’une créature.

Concrètement, les créatures ayant fusionné auront les caractéristiques de la créature placée en haut et toutes les capacités de la créature du haut et celles placées en dessous. Dans l’exemple présenté par le site officiel Magic, on peut en faisant muter les deux mêmes créatures obtenir une 5/4 Rouge portée vigilance ou une 2/4 verte portée et vigilance.

Selon le plan de jeu l’une ou l’autre pourra avoir ses avantages et inconvénients, pour éviter une protection contre une couleur ou un sort de destruction de créature de force supérieure ou égale à 4 par exemple. 

L’autre avantage que je trouve à ces cartes, c’est leur polyvalence. En partie, grâce à la mutation on peut par exemple donner le vol à une créature déjà en jeu en en faisant muter une autre ou poser cette même carte en tant que créature et ainsi avoir deux menaces potentielles pour l’adversaire. 

Le Recyclage

Et le dernier mot-clé que l’on retrouve sur certaines carte n’est pas nouveau, il s’agit du recyclage. Pour le coût de recyclage, on peut se défausser de la carte et en piocher une nouvelle. Le recyclage est une mécanique déjà connue de Magic, mais elle est tellement pratique en jeu qu’on se réjouit de la retrouver. D’autant plus que certaines cartes auront un effet qui se déclanchera à chaque fois que l’on recyclera une autre carte !

L’adaptabilité semble être le maître mot d’Ikoria, ce qui promet des parties pleines de rebondissements.

Du monstre mythique !

L’autre particularité de cette extension est la présence de monstres bien connus de la Toho qui se sont invités dans l’univers Magic. Les Kaijus comme Godzilla et Mothra sont de la partie. Evidemment, ces bêtes ont des stats et capacités impressionnantes, les 6/6 et 8/8 sont monnaie courante. Certains ne croyaient pas aux rumeurs annonçant le plus célèbre des lézards dans Magic, craignant pour la cohérence de l’univers. Vous allez le voir dans les spoilers, certaines illustrations comme Godzilla, King of Monsters met en scène le dinosaure dans un contexte urbain contemporain. 
Ca surprend au premier abord, mais les illustrations sont tellement qualitatives qu’on est contents de cette digression qui offrent aux collectionneurs de superbes pièces à ajouter à leur collection. Ces cartes de la série Monstres sont des reskin de cartes d’Ikoria réillustrées et avec une nouvelle appellation.

On observe donc de très belles créatures légendaires tricolores, les Zéniths; qui devraient générer de jolis decks et faire de bons Généraux de commander. Elles possèdent toutes les 5 le trait Mutation et un effet déclenché lorsqu’on les fait muter. 

De nombreuses cartes ont été dévoilées pour le moment, vous avez pu en voir quelques unes en illustration de cet article, pour retrouver toutes celles révélées je vous invite à vous rendre sur le site Mythic Spoiler qui les liste toutes.

Wizards of The Coast propose une pléthore d’offres pour se lancer dans l’aventure Ikoria : La Terre des Béhémoths. Aux côtés des traditionnels boosters et packs préconstruits, on trouve des boosters collectors qui ont mon intérêt. Destinés aux collectionneurs ils sont proposés depuis quelques extensions avec un contenu spécial dont une carte de la série Monstres et des cartes “Showcase” avec illustration étendue et/ou alternative.

  • 1 carte Godzilla Series en version normale ou foil
  • 1 carte Showcase ou 1 carte de planeswalker sans bordures foil
  • 1 carte rare ou mythique foil qui peut aussi être à Illustration étendue
  • 1 carte Showcase rare ou mythique normale
  • 1 carte à Illustration étendue rare ou mythique normale
  • 1 carte Commander 2020 normale
  • 2 cartes Showcase uncos ou communes normales
  • 2 cartes uncos foils
  • 4 cartes communes ou terrains communs foils
  • 1 carte de terrain de base foil
  • 1 jeton foil

Les styles de cartes Monstres de Godzilla peuvent également être obtenus sur Magic Arena en pré-commandant des packs de boosters avant le 16 avril.

Avec ce type de boosters et les éditions Secret Lair qui arrivent régulièrement depuis la fin d’année 2019, Wizzards of The Coast redonne une autre dimension à l’appellation jeu de cartes à jouer et à collectionner.

Après avoir lâché Magic pendant quelques années, repris il y a quelques mois sur Magic Arena, il y a de grandes chances pour qu’Ikoria me fasse retrouver le chemin du jeu physique. Les mécaniques introduites par cette nouvelle extension m’intéressent, tout comme l’ajout des Kaijus.
Pour se procurer les cartes en physique, il faudra patienter presque un mois et demi, mais seulement une dizaine de jours pour découvrir l’extension sur Magic Arena pour s’en faire une idée.

Les boutiques en ligne comme Philibert, Magic Bazar et Parkage ont déjà ouvert les précommandes pour se procurer les cartes de cette nouvelle extension. Les liens vers ces boutiques sont affiliés. En passant par eux pour vos achats vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.