AccueilJeux de sociétéCannes 2023 - Premier jour ! On a été voir Asmodee et...

Cannes 2023 – Premier jour ! On a été voir Asmodee et Funforge !

-

Salut les festivaliers ! On a passé 4 jours a Cannes pour profiter du Festival International des Jeux (FIJ) et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’était intense ! 😅

On a écumé les stands et les rendez-vous pour découvrir les jeux de demain et aussi ceux d’hier qui nous avaient échappés.

Le FIJ c’est l’occasion de mettre des visages sur des pseudos et aussi celle de prendre des un apéro avec les copains que l’on voit trop peu.

On va détailler les jeux de façon chronologique pour que ce soit plus simple pour nous, malheureusement nous n’avons pas pu beaucoup jouer par rapport à la masse de jeux que l’on a pu nous présenter, on vous précisera quand c’est le cas, dans le cas contraire, l’avis ne sera basé que sur la présentation faite par l’éditeur :

Cannes premier jour 

On a commencé par un petit éditeur pour se mettre en chauffe doucement : Asmodée. On a pu discuter avec José qui nous a détaillé les grosses sorties à venir pour le distributeur.  

Et chez Asmo, ils savent comment nous parler en nous présentant Star Wars the deckbuilding game. Vous prenez Star Realms, un de nos jeux de cœur, vous y ajoutez des mécaniques d’Ascension et vous obtenez un deckbuilding a multiples combos dans un univers célèbre avec une montée en puissance incroyable.

Le but du jeu est de détruire un certain nombre de bases adverses. Pour gagner vous allez recruter des personnages et vaisseaux phares de La Guerre des Étoiles.

Twist sympa, l’Empire est le seul à pouvoir recruter des cartes impériales et inversement du côté des rebelles. Les vauriens, étant apolitique et opportunistes, peuvent être recrutés par tout le monde. Mais si un joueur ne peut pas recruter une carte ennemie, il peut la détruire pour empêcher son adversaire de la prendre. En la réduisant à néant, il gagne même des bonus permettant d’enchaîner les combinaisons de cartes.

Les planètes ont également des pouvoirs permanents qui viennent chambouler votre façon de jouer et qui peuvent retourner la situation quand elles sont jouées au bon moment. 

Notre partie était folle, chaque carte avait un effet  »wahou » quand on la retournait. C’était brutal avec une vraie impression de gain de pouvoir, on se répétait souvent  »ah mais oui c’est malin ! » 

Bref, un gros coup de cœur pour nous. Ça vient de sortir à 35€, c’est un peu cher mais l’expérience est là et on vous le conseille vraiment si vous aimez les deckbuildings et la licence Star Wars

Le gardien des saisons : 

Changement d’univers radical avec ce jeu coopératif à destination des enfants épaulés par un adulte. 

Les gardiens doivent naviguer dans un livre plateau représentant les 4 saisons pour trouver des objets et les ramener à la bonne saison tout en échappant aux griffes du loup qui traque les joueurs au traves des différentes pages du livre. C’est joli, le matériel est très attrayant, on attend d’en savoir plus.

Diferencio : 

Sur un plateau recto/verso magnifique avec une scène de vie d’un village très coloré et détaillé.

9 emplacements qui seront recouverts par des cartes venant changer ces détails. 

L’un des joueurs viendra changer l’une des cartes pendant que les autres fermeront les yeux. Ces derniers devront trouver laquelle des cartes a été changée. 

On a fait un tour, je suis une buse en mémoire, mon fils me bat aux mémoris, là c’était pire… 

C’est joli mais clairement pas pour moi ! 

Etherfield et ISS Vanguard

Awaken Realms sait faire des gros bons jeux qui nous mettent des étoiles dans les yeux. On a déjà été conquis par Tainted Grail et Nemesis parus au catalogue de l’éditeur, alors on, est très intrigués par ces deux prochains jeux, localisés et distribués par Asmo, qui auront 2 approches complètement différentes. Dans Etherfield vous allez rentrer dans le monde des rêves et vous permettre des quelques largesses avec les règles qui pourront décontenancer les joueurs. On n’a pas pu en savoir beaucoup plus n’ayant pas réussi à trouver une table libre pour l’essayer. Mais on espère se rattraper prochainement et vous en parler dans un test.

ISS Vanguard est quant à lui une grosse campagne de science fiction où vous allez gérer votre équipage et votre vaisseau. Les réussites et les échecs auront des conséquences sur l’aventure et il ne sera pas possible de prévoir toutes les embûches des scénarios, il faudra faire des choix d’équipage pour s’assurer le victoire sur le long terme.

Les jeux de rôles

Asmodée distribuant Arkhane Asylum Publishing, ils disposent des grandes licences : Alien, Dune, Dishonored, etc. Le jeu de rôle progresse et ne faiblit pas, de nouvelles licences fortes et des gammes d’accessoires vont faire les beaux jours des rolistes. Les tables toujours remplies dans la rotonde confirment bien ce sentiment de retour en force du jeu de rôle. On a tout de même noté l’arrivée du jdr dans l’univers d’Hellboy qui s’annonce très intéressant.

Jooky jooky

Alors celui là on l’attendait pas. Jeu d’observation et de rapidité, vous êtes muni d’une tapette à mouches, à cafard plutôt, et vous devez taper sur un tas de cartes si un cafard est présent dans la carte ou s’il arrive à sortir d’un labyrinthe ou au contraire sur un cafard en plastique à côté du tas de cartes. Si vous êtes le premier et le plus rapide vous remportez la carte. Un jeu jouet où les enfants vont éclater les parents. C’est tout con mais c’est très efficace même entre adultes.

Aïe aïe avocat et Branle bas de wombat

Par les créateurs d’Exploding Kitten, les jeux sont toujours improbables mais réussissent à nous faire rire avec des concepts fous et des titres bien sentis. Des jeux d’ambiance toujours sympa aux idées débiles mais qui n’a pas rêver de se balancer des avocats à la tronche ? 

Descendance Big Box

Réédition du jeu d’Inka et Markus Brand en incluant les extensions, Descendance vous propose un placement d’ouvriers dans un village sur plusieurs générations. Il faudra gérer les ressources mais aussi les morts des ouvriers. 

A voir si la retraite pour les ouvriers est une bonne idée où s’il vaut mieux les laisser mourir après 64 ans aux champs pour maximiser ses points ! 

Zombicide Marvel/Gear UP/Undead or Alive

C’est la fête aux Zombies chez Asmodee, si Undead or Alive est une édition relativement classique dans le far west avec des petites adaptations comme à chaque fois (des lignes de vues plus grandes en hauteur, pas de portes, des charniers à purifier avec de l’eau bénite) il faut avouer que les versions Marvel apportent des changements notables : 

ON JOUE LES MECHANTS ! \o/ 

Enfin un jeu Marvel où on va croquer du civil ! Je trouve ça très cool de pouvoir enfin jouer les zombies et encore plus les zombies de la dimension Z de Marvel, les super héros en mode j’ai une fringale, bonjour Madame, je vais vous manger le tibia” ça fait plaisir ! 

On devra progresser au travers des missions en réussissant à déjouer les agents du SHIELD qui cherchent à nous arrêter et d’autres super héros qui veulent pas nous laisser becter tranquille. Un lobby vegan sûrement… 

Les zombies Marvel auront une jauge de faim qui leur fera perdre toute capacité de raison quand elle arrive à son maximum et vous ne pourrez rien faire d’autre que de croquer le premier venu pour retrouver un peu de santé mentale non entachée par la faim et faire d’autres actions. 

Les figs sont belles, la licence est cool, ça va être chouette à jouer en mode déconne ! 

Mais forcément ça a un prix. Pour cet aspect, ils ont aussi trouver une solution ! Une boîte à prix plus abordable, avec beaucoup moins de figurines pour une plus large diffusion de Zombicide. On joue toujours les héros marvel zombifiés mais pas les mêmes que dans la boite précédente. 

Et vu que les choses sont bien faites, lors de prochaines extensions, ces boites seront compatibles entre elles pour soigner au mieux sa collectionnite aigue. 

Dernier présenté : Zombicide Gear Up 

Déclinaison Flip and Write de la célèbre zombie, si elle ne révolutionne pas les mécaniques, cette nouvelle version a pour elle de forcer à la coopération, vous devrez vous entraider pour éliminer les zombies et le boss de fin. Il faudra anticiper les dégâts et accepter d’en prendre pour faciliter la victoire générale. Sur cet aspect, on retrouve bien l’essence de Zombicide, pas déplaisant à jouer mais pas inoubliable non plus. On a cependant trouvé, lors de notre partie que le concept était plus « original » qu’une nouvelle boîte de Zombicide avec un thème différent.

Atiwa

Localisation du jeu écolo, dans Atiwa vous allez faire pousser des baies, mais pour faire pousser les baies, va falloir tronçonner un peu les arbres autour. Pas de bol, ces arbres sont l’habitat naturel de chauve-souris nécessaires au cycle de vie des baies. Alors comme dans Tindaya, vous allez devoir jauger vos actions pour ne pas trop exploiter la mécanique mercantile pour ne pas ruiner l’écologie et détraquer toute la machinerie naturelle. Le thème m’a interpellé, j’ai eu des bons échos sur le festival, je suis curieux de l’essayer !

Heat

Fans de Vilebrequin, ce jeu est pour vous, faites péter la V-max jusqu’à la limite de rupture du moteur pour gagner la course, attention tout de même à prendre les virages à la vitesse recommandée pour ne pas finir en tête à queue ! On a essayé le jeu en mode découverte et il nous manque clairement une surcouche de gestion pour le rapprocher des jeux tels que Flamme Rouge ou Formula D. Ca tombe bien, on a ramené une boite du festival pour pousser la découverte et on risque de vous en parler prochainement ! 

Trio

Un nouveau Cocktail Game c’est souvent synonyme de bonne humeur autour de la table, ça ne loupe pas avec ce nouveau jeu qui avec des règles toutes bêtes nous fait réfléchir et s’amuser autour de la table. Vous devez réunir des brelan de cartes numérotées en les réclamant à vos adversaires. Sauf que vous ne pouvez appeler que les cartes les plus faibles ou les plus hautes de sa main ou bien en retournant l’une des cartes posées au milieu de la table. On s’efforce de gratter les indices sur les cartes possédées par les copains, on tente de retenir toutes celles au milieu de la table sans se faire voler les siennes, c’est tout con mais ça marche très bien !

Dooble connect

Un nouveau Dooble, oui oui, mais cette fois-ci, il va falloir faire des lignes pour remporter des points. On aura le droit de poser les tuiles côte à côte que si les deux possèdent un symbole commun. Le premier à faire 4 tuiles de sa couleur alignée marque des points et  remporte des tuiles de ses adversaires que l’on devra également poser. La difficulté s’équilibre de cette façon. Bien sûr si la nouvelle tuile touche 2 autres tuiles, il faudra que tout corresponde. On est dans une course pour poser ses tuiles, ruines les lignes des autres. C’est nerveux et c’est encore les enfants qui vont gagner à ce jeu d’observation et de rapidité mais c’est pas grave, on les privera de dessert s’ils gagnent trop ! 

La distribution de Funforge, on a eu l’annonce juste avant le festival et on en a profité pour poser la question, Funforge se décharge de la partie distribution mais reste complètement indépendant dans leur édition. C’est simplement un service de distribution proposé par Asmodee. On a pu voir plusieurs titres à venir, mais on vous en parlera plus en détails dans le paragraphe dédié à l’éditeur au logo jaune.

Après avoir posé la question à Asmodee, on a été voir Funforge pour avoir les deux sons de cloches. Ca fait Cash investigation mais c’est juste un hasard, nos rendez-vous étaient à suivre depuis longtemps ^^’

Funforge 

Même discours chez eux, s’ils ont signé pour la distribution c’est pas contraint et forcé, c’est pour se soulager d’une tâche logistique que d’autres savent mieux faire qu’eux. Funforge se reconcentre sur ce qu’ils savent faire, de l’édition. Adieu les KS et la distribution, on repart sur des bases saines et on reprend les choses en mains avec sérénité. Ils restent indépendant et ne sont pas sous l’empire d’Asmodee. Que ceux qui aiment la ligne éditoriale de Funforge se rassure, ça ne devrait pas changer. Et c’est confirmé, plus de KS chez eux, ils se concentrent sur ce qu’ils savent faire.

Runemaster

Un jeu en coopération qui demandera de s’organiser pour résister à des vagues d’ennemis, le jeu n’est qu’en prototype pour le moment mais on sent une vibe de Last Bastion avec une gestion plus simplifiée des pouvoirs. On attend d’essayer pour juger, mais l’aspect coop a l’air poussé avec une gestion du placement et de personnages aux pouvoirs uniques. 

Donuts 

Adaptation du jeu abstrait Insert de Bruno Cathala avec une thématique sympa qui prend bien. Si on perd le côté noble du bois, on gagne en gameplay avec un plateau modulable qui permet de varier les configurations de base. Le jeu reste le même, on doit poser ses anneaux en subissant la contrainte imposée par les lignes sur le plateau mais dès qu’on arrive à aligner 5 donuts de sa couleur on remporte la partie. C’est efficace et très rapide et on aime bien ce côté rose fluo qui caractérise bien les donuts, on sait que c’est pas l’avis de tous mais un peu de couleur ferait pas de mal dans ce loisir qui se veut parfois trop sérieux !

The Binding of Isaac – Four souls

Enfin ! Le divin enfant est là ! En français ! Basé sur le traduction de la communauté et validé par cette dernière, le jeu est un die and retry où il faudra utiliser les combos des cartes objets, des personnages et des ennemis pour survivre et progresser dans ce monde rempli de déjections et organes en tout genre afin de collecter 4 âmes de boss. La direction artistique est dingue et rend hommage au petit enfant sacrifiable. Coups bas et trahisons sont au menu et on a hâte d’y jouer pour continuer les plus de 800h de Panzerodin sur la version jeu vidéo.

Vampire la mascarade

Amis rôlistes assoiffés de sang, le votre ne va faire qu’un tour !  On a pu apercevoir l’exemplaire de pré production et il est énorme ! 14 FUCKING KILOS ! La boîte est monstrueuse et bien remplie. 

Figurines, dés, plateaux nombreux et épais, livre des 60 scénarios et surtout 60 livrets de scénarios qui vous accompagnerons au travers de vos choix avec des lignes de textes, des dialogues, des réactions selon vos choix. C’est simple, on a eu l’impression d’être face à un scénario d’un gros jeu vidéo RPG tel que Detroit Become Human. C’est un superbe objet pour les fans de Vampire la Mascarade et pour moi qui n’est pas attiré par la licence, l’objet est fascinant par ses promesses. Pas de date ni de prix annoncé mais on surveille ! 

Voilà pour notre première journée à Cannes, elle était déjà très dense avec seulement deux rendez-vous avec les éditeurs mais on a préféré alléger les moments pro pour se consacrer davantage à jouer et surtout à rencontrer les gens qu’on avait pas vu depuis longtemps. 

On vous raconte la suite de nos pérégrinations cannoises dans un prochain article !

PS : respect à tous ceux ayant fait des récaps de Cannes beaucoup plus rapidement que nous, vous êtes des machines ! ^^’

Younz
Younz
Trentenaire que l'ennui et l'insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web... J'y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent! Passionné de jeux vidéo, j'ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m'avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j'ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j'espère...) qui me permet d'acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j'ai plus le temps de les faire... Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES PLUS POPULAIRES

PS Vita – Solutions aux problèmes les plus connus

33
Vous avez une PS Vita, elle vous accompagne dans les transports ou c’est votre valeureux sujet lors que vous présidez sur votre royaume de...