Salut les Chasseurs! L’envie de retourner chasser à Yharnam revient et vous avez déjà poncé le jeu de From Software, ses addons, relu l’artbook dans tous les sens, mais rien n’y fait, vous avez besoin de sang (plus ou moins) neuf? Il est possible de prolonger et renouveler l’expérience en se plongeant dans le jeu de Eric M. Lang, illustré par Sean Chancey édité par Edge et CMON!

Dans ce jeu collaboratif pour 3 à 5 joueurs, à partir de 14 ans vous devrez affronter les impitoyables monstres qui ont fait la grandeur de la licence en jeu vidéo.

Synopsis de Bloodborne :

Des hommes découvrirent des souterrains qui furent érigés par une race ancienne : les Ptumériens, qui vénéraient les “Grands”, leurs dieux. Les scientifiques étudient une substance découverte dans ces souterrains, le Sang Ancien, qu’ils ramènent à l’Université de Byrgenwerth pour y mener de plus amples investigations. Cette substance maudite est administrée à la population de Yharnam par l’Eglise du Remède, mais les malheureux qui ont reçu la Thérapie du Sang se changent en bêtes. Afin d’essayer de de ramener la situation à la normale et d’éliminer cette menace, les Chasseurs sont créés et chargés de terrasser ces abominations. Le joueur endosse le rôle d’un de ces Chasseurs et découvrira ce qui est arrivé à Yharnam et ses habitants.

Même si l’univers est un aspect important de Bloodborne, il est temps de trancher dans le vif et de passer au matériel et au Gameplay!

Le matériel :

Bloodborne – Le jeu de cartes tient dans une petite boîte (format petite extension de Star Wars Assaut sur l’Empire) et renferme :

  • 5 plateaux personnels et 5 compteurs de santé pour les chasseurs.
  • 87 cartes (améliorations, monstres et boss).
  • 3 dés (vert jaune et rouge).
  • 15 pions Trophée.
  • Un standee premier joueur.
  • des pions échos de sang.

Tout le matériel est de bonne qualité. Les pions Echos de Sang ont un bel effet nacré et une bonne taille, ils sont facilement manipulables et lisibles en jeu. Les plateaux de jeu sont épais, faits pour durer! Tout est rangé dans un thermoformage pratique et bien pensé, mais même bémol que d’habitude, les cartes ne rentrent plus dedans une fois sleevées… Par contre tout reste en place une fois rangé et du coup la mise en place est rapide.

Le thermo où tout à sa place.

La partie -“Ca va trancher Chérie!” :

La mise en place :

Bloodborne est un jeu de cartes dans lequel on retrouve beaucoup d’éléments ayant fait le succès du titre en jeu vidéo. Vous y incarnerez un chasseur arpentant un donjon Calice à la recherche de proies plus puissantes les unes que les autres. Les donjons sont occupés par bon nombre de monstres et un boss final, comme dans le jeu vidéo.

Avant de commencer, on prépare le paquet de cartes qui constitue le donjon avec trois cartes Boss et sept cartes Monstres. On mélange les 10 cartes que l’on place à côté d’une carte Boss final choisie aléatoirement ou non. Cette carte Boss final aura une incidence sur toute la partie avec un effet permanent. Par exemple, avec la Vicaire Amélia, les joueurs seront limités à 6 points de vie au lieu de 8.

Les compteurs de santé

Chaque chasseur prend devant lui un plateau personnel avec les pistes Trophées qui rapportent des points en fin de partie. En tuant des monstres ou des boss, les joueurs bougeront les marqueurs sur ces pistes en fonction du type d’ennemi tué. Chaque joueur à la même main de départ avec de l’équipement et des actions. Le reste des cartes amélioration est regroupé en un deck dont on retourne une rivière de cartes égale au nombre de joueurs  dans laquelle on pourra acheter des armes et améliorations au fil du jeu. Chacun a également un compteur de santé, un peu à l’image des cadrans d’honneur du jeu de cartes La Légende des Cinq Anneaux.

Le début des hostilités :

Une fois tout cela effectué, la partie peut commencer. On peut révéler la première carte monstre. On l’a dit plus haut, Bloodborne – le jeu de cartes et collaboratif, contrairement à un jeu coopératif, ou tout le monde gagne en cas de victoire, il n’y a ici qu’un seul vainqueur, mais les joueurs ne s’affrontent pas directement. Pour remporter la partie, il faut être le chasseur à avoir déposé le plus d’échos de sang et rassembler le plus de bonus sur la piste de Trophées.

Légende des cartes :

A) Santé du monstre.
B) Force du monstre, couleur du dé lancé.
C) Trophées remportées en tuant le monstre.
D) Capacité spéciale du monstre.
E) Les boss sont différenciés.

Lors des phases de combats les chasseurs choisissent simultanément et secrètement les actions qu’ils vont effectuer ce tour et posent leur carte face cachée. Le but étant de terrasser le monstre et en gardant à l’esprit que seuls les chasseurs ayant infligé des dégâts au monstre remportent les trophées, la collaboration est de mise. Les joueurs peuvent discuter librement de la stratégie qu’ils vont adopter, mais il n’y aura qu’un seul vainqueur… Donc personne n’est tenu de jouer les cartes annoncées 😉

Les dés d’attaque des monstres

Les échos de sang symbolisent les points de vie des monstres, mais également les points de victoire en fin de partie. Ils sont indiqués en bas à gauche des cartes Monstres et Boss. Les joueurs en récupèrent autant que de blessures qu’ils infligent au monstre. A côté de ce chiffre, on trouve une lanterne qui indique la force du monstre. Lors des combats, les monstres attaquent tous les chasseurs avec un dé de la couleur de leur lanterne (de vert à rouge, donc de pas trop méchant à bien balèze). Petite particularité des dés, certaines faces ont un petit “+” à côté du nombre de dégâts infligés, ce qui indique que le monstre fait une attaque supplémentaire, et ce tant qu’une face avec un “+” sort aux dés. Certaines attaques de boss (final) peuvent être redoutables.

Les pions Echos de Sang

Comme dans l’opus vidéoludique, les échos de sang sont obtenus en terrassant des monstres ou des boss, mais ils ne seront sécurisés (déposés) que lorsque vous retournerez au Rêve du Chasseur! Il faudra être prudent et gare à ceux qui seraient trop gourmands qui risquent de tout perdre. Mais à être trop prudent on en récupère pas beaucoup d’échos de sang…

Une fiche de chasseur avec des échos de sang déposés (en bas).

Si les points de vie d’un joueur tombe à 0, il est exclu du combat et retourne immédiatement au Rêve du chasseur, perd tous les échos de sang récoltés et il pourra acquérir une carte amélioration. Il ne pourra réintégrer le combat qu’au tour suivant. En revanche si un chasseur joue la carte Rêve du Chasseur, il s’exclut volontairement du combat et se rend dans le Rêve du chasseur. Ceci permet au joueur de déposer les échos de sang qu’il a accumulé tout au long des tours précédents et de récupérer les cartes mises dans la défausse.

Un jeu collaboratif serait bien fade sans coups bas et autres trahisons… Bloodborne ne déroge pas à la règle et certaines armes ou objets feront également des dégâts aux autres chasseurs ou les délesteront de quelques échos de sang à votre profit. A vous de les utiliser au bon moment pour éventuellement faire perdre le dernier point de vie à un adversaire et ainsi vous assurer qu’il ne sécurise pas ses échos de sang.

Notre première partie d’essai ne nous a pas laissé un souvenir impérissable et c’est seulement au travers des suivantes que nous avons pleinement apprécié le jeu. Au fil des parties les tours deviennent plus fluides et on s’attend à se faire trahir à tout moment, ce qui change un peu la dynamique de jeu.

Conclusion : 

Bloodborne – Le jeu de cartes demandera aux joueurs de la stratégie pour venir à bout des donjons Calices, mais le monde de Yharnam est impitoyable, ainsi la cupidité aura souvent raison des alliances fragiles qui s’étaient forgées. Il faudra savoir sortir du combat et aller déposer ses échos de sang, et récupérer sa défausse au bon moment pour pouvoir être le plus efficace possible et ainsi engranger plus d’échos de sang que vos compagnons. La prise de risque est comme dans le jeu vidéo très importante mais doit être maîtrisée! La chance sourit aux audacieux mais pas aux inconscients 😉

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 3 à 5 joueurs à partir de 14 ans
Durée d’une partie 30-60 minutes
Éditeur Edge
Prix Environ 30 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.