Salut les Hubies, vous n’êtes pas sans savoir que c’est le Festival International du Jeu à Cannes ce weekend, ce grand rassemblement ludique est l’occasion pour beaucoup d’auteurs de venir présenter leur projet aux éditeurs et distributeurs. Ce n’est pas le cas de HubyWoky qui, en plus d’avoir réussi une campagne de financement est édité par Hubvious et  distribué par Atalia.

Le jeu et passé par une phase de financement participatif en fin d’année dernière mais, bien qu’ayant repéré le projet, dont la cible est les enfants, je n’ai pas participé au Kickstarter. C’est via l’auteur, Matthieu PERREARD, que nous avons pu avoir une boîte un peu en avance pour pouvoir vous le présenter, nous en profitons pour le remercier chaleureusement !

D’abord HubyWoky qu’est ce que c’est ?

Créé par Matthieu PERREARD et illustré par Olivier PELLETIER HubyWoky est un jeu de cartes à collectionner (baptisées Deltas) pour 2 à 3 joueurs de 8 à 12 ans ; même si à 30 ans on trouve ça toujours malin, pour une durée de 10 minutes par partie.

Le jeu ciblant les enfants, il possède une histoire, développée sur le site du jeu  :

“Hubania est une planète comme il en existe tant à travers la Galaxie. Peuplée depuis son origine par les Hubies, des êtres d’apparence similaire aux jeunes humains, et les Wokies, petits monstres lumineux.
Tous vivaient heureux et insouciants, jusqu’au fameux jour de l’Extinction qui plongea Hubania dans la nuit éternelle…
Depuis ce jour, l’énergie lumineuse fournie par les Wokies est devenue la ressource la plus importante, et nombreux sont ceux à vouloir s’en emparer.

Nombre de Wokies ont mystérieusement disparu, engendrant de multiples zones d’obscurité.
Tous les Hubies et Wokies qui étaient partis enquêter ne revinrent jamais, comme absorbés par la nuit éternelle !

Mais certains Hubies, appelés les élus, ont décidé, avec l’aide des plus vaillants Wokies, de lutter contre cette fatalité ! Pour mieux réussir dans leur mission, ils décidèrent de créer 3 clans : les X-Zeck, les Ahpamal et les Omïgod, chacun ayant pour mission de raviver un spectre de lumière spécifique (le Bleu, le Rouge ou le Vert). Le mélange des énergies lumineuses Rouge-Vert-Bleu des Wokies permettant de créer, à grande puissance, de la lumière naturelle, et donc de combattre l’obscurité.

Pour échapper à la nuit éternelle, les 3 clans furent « envoyés » sur une planète jumelle bénéficiant de ressources naturelles exceptionnelles : La Terre.
La journée, pendant que le Soleil illumine de tous ses rayons la planète Terre et ses habitants, Les Hubies d’apparence similaire aux petits des Humains se cachent parmi eux et ont pour mission de recharger les Wokies en énergie.

Les Wokies étant assimilés à des monstres sur Terre, ils n’ont d’autres moyens pour passer inaperçu que de se matérialiser sous forme de cartes triangulaires appelées Deltas. Ces Deltas sont en fait des capsules qui leur permettent d’emmagasiner de l’énergie lumineuse.

Une fois la journée terminée et le soleil couché, Les Hubies et Wokies utilisent la triangulation pour retourner sur Hubania et combattre l’obscurité.”

Je pense sincèrement qu’avec une base comme celle-ci, on peut retrouver une série d’animation sur Gulli d’ici 2 ans, et qu’on sera au delà de pas mal de productions actuelles.

 

Comment on gagne à Huby Woky ?

Chaque joueur répartit ses cartes en piles égales et le premier à vider deux piles de l’adversaire remporte la partie. Simple, le principe de base ressemble à une bataille améliorée mais ça serait réducteur d’en rester là.

Et comment on y joue ?

Tout aussi simple, chaque joueur possède 12 Deltas (ou 8 pour une partie à 3 joueurs) qu’il réparties en 3 piles (ou 2 pour une partie à 3 joueurs). Les cartes possèdent toute une illustration avec une créature au recto, et le verso est parfois agrémenté d’un bonus (patientez un tout petit peu pour connaître leur utilité). 

HubyWoky est un jeu d’affrontements, ils se déroulent entre piles de Deltas et se font en croix, sauf pour la pile du milieu, qui se fait en ligne droite (1-6 ; 2-5 ; 3-4).

Au début du tour, on retourne les premières cartes de chaque pile, selon la couleur dominante des créatures (indiquée par la petite flaque sous les créatures), on tourne les cartes vers la pointe colorée correspondante.

A tour de rôle, chaque joueur choisit une de ses piles pour la faire combattre avec la pile de son adversaire, celui qui a la plus petite valeur défausse la carte et retourne celle se trouvant en dessous. Si au moment de la défausse on dévoile un bonus on l’active immédiatement.

Le premier joueur réussissant à faire défausser deux piles à son ou ses adversaires remporte la partie. Le principe d’HubyWoky est simple mais efficace (gardons toujours en tête que le jeu s’adresse à un jeune public).

Qu’est-ce qu’il y a dans la boîte ?

La boîte d’HubyWoky arrive dans un fourreau cartonné rectangulaire avec une ouverture en façade laissant apparaître l’illustration de la boîte métallique du jeu. Jusque là tout est classique. Mais première surprise la boîte du jeu est triangulaire, c’est pas commun et ça marque. Cette boîte est tout à fait raccord avec les cartes qui sont elles aussi triangulaires, ce format original est complètement justifié par le gameplay, on n’est pas devant une fantaisie inutile pour se démarquer.

De plus, les illustrations sont très jolies et attirent l’oeil, les Wokies (et non les Wookies, on ne confond pas !) sont originaux et donnent envie d’être observés pour leur design. Ces petites créatures très colorées à trois yeux sont des plus sympathiques.

Une mention sur la boîte attire tout de suite l’oeil “Vous êtes unique, cette boîte aussi”. On pense d’abord à une jolie phrase pour flatter l’ego du joueur mais quand on se penche sur les cartes, on comprend qu’ils ne plaisantent pas chez Hubvious !

La boîte contient 36 cartes et un feuillet de règles. Pas de débauche de matériel, HubyWoky va à l’essentiel. Les 36 cartes que l’on trouve dans la boîte sont assorties de façon aléatoires, à la manière d’un booster de Magic par exemple. Mais ça ne s’arrête pas là. Chaque boîte est réellement unique, vous ne trouverez jamais deux boîtes avec les mêmes monstres dedans pour les raisons suivantes :

L’univers d’HubyWoky est peuplé de 60 créatures différentes dont 6 légendaires, 9 rares et 45 communes. Ok, ça fait quelques bébêtes, mais pas de quoi rendre un grand nombre de boîtes uniques. Attention, ça va prendre tout son sens. Derrière certains monstres vous trouverez aussi 18 bonus pour jouer (on en a parlé au début de la présentation), ces bonus sont aussi aléatoires composés de 4 Super Bonus et 14 bonus.

Les bonus apportent vraiment un plus au jeu. Ils proposent tout un panel d’effets altérant le cours des batailles. En allant d’un simple bonus en force temporaire pour la carte ils proposent aussi de changer la couleur de la partie ou de faire s’affronter deux Woky situés dans des piles qui n’auraient pas dût se rencontrer en temps normal.

Les rectos et versos d’une même carte sont également assortis aléatoirement, ce qui fait qu’on se retrouve avec plus de 1 000 (60×18) cartes différentes. Vous l’aurez compris, couplé avec l’assortiment aléatoire des cartes au sein d’une boîte, on se retrouve avec des possibilités cyclopéennes.

C’est là qu’entre le côté collectionite de HubyWoky, pour les accros du boosters, vous allez être heureux de pouvoir initier votre progéniture aux joies de la drogue ludique, des boosters de 6 cartes (1 rare ou légendaire et 5 communes) seront en vente dans le commerce.  De quoi perfectionner son deck avec de nouvelles cartes et affiner sa stratégie.

Parce qu’on ne vous en a pas parlé jusqu’à présent mais vous pouvez créer vos decks en laissant faire le hasard et la chance en piochant 12 cartes et en en faisant 3 piles, mais vous pouvez aussi les réfléchir. Pour avoir testé quelques parties comme ça, on se prend vite au jeu et on se dit “Si je mets cette carte en premier, en quittant la table elle révélera telle carte avec ce bonus et paf, c’est balèze”. L’assortiment Woky/bonus qui va bien dans votre deck selon la stratégie existe, il ne restera plus qu’à le trouver!

Mais ce n’est pas tout ! Le jeu n’est pas qu’un simple jeu de carte à collectionner.

Une deuxième partie du jeu est numérique, en plus du millier de combinaison de cartes, chacune d’elles possède un QR-Code unique (si 1 000 000 de cartes sont imprimées, 1 000 000 de QR-Code seront produits).

Ces QR-Codes servent pour l’application HubyWoky Challenge fournie gratuitement (déjà disponible sur Android, bientôt sur IOS). Cette application permet de constituer sa collection virtuelle, en scannant ses cartes physiques, de gagner des points pour monter dans le classement ainsi que participer à l’histoire d’Hubania. 

Vous pourrez constituer vos propres decks personalisés et de les tester contre d’autres joueurs en ligne. La seule restriction est de ne pas mettre plus de deux fois le même bonus dans son deck. Des défis seront régulièrement proposés pour que les joueurs s’impliquent au maximum dans le jeu.

Un aspect virtuel sympathique mais pas trop présent qui ne scotchera pas votre enfant à une tablette ou un téléphone pendant des heures. L’attrait du numérique sans ses abus. Voilà qui devrait plaire aux parents. Pour le moment l’application rencontre quelques petits bugs lors du scan de cartes, elles ne passent pas toutes du premier coup. En recommençant tout fonctionne. Donc rien de bien gênant et ceci devrait pouvoir être réparé dans une éventuelle mise à jour.

HubyWoky est une très bonne surprise que l’on n’attendait pas du tout, n’étant pas la cible du jeu mais on s’est surpris à refaire des parties avec Panzerodin. Le côté bataille marche quelque soit notre âge. L’ajout des bonus est une réelle bonne idée qui apporte du piquant et des rebondissements aux parties.

Si on doit lui trouver un défaut, c’est sa boîte en fer, bien que du plus bel effet quand on la reçoit et qu’on l’expose dans sa ludothèque, on se demande comment vont faire les enfants pour transporter leurs cartes à jouer avec une boîte aussi grosse. Il faudrait un patron pour se construire un petit range cartes transportable dans une poche.

Le jeu semble parfait pour les jeunes joueurs, avec des règles simples, un encombrement réduit (sans la boîte métal), des parties courtes qui peuvent facilement se faire pendant une récréation, de la collection et des échanges… Au final, on espère voir HubyWoky se faire une bonne place dans les cours de récréation et voir son univers se développer !

Enfin, si nous avons éveillé votre curiosité, que vous voulez en savoir un peu plus sur HubyWoky et son auteur et que vous êtes au Festival International du jeu de Cannes, le jeu est en démonstration.
Vous le retrouverez au stand du FIJ 13.01, passez lui dire bonjour de notre part ! 😀

Récap de la rédac

Nombre de joueurs 2 à 3 joueurs
Durée d’une partie 10 minutes
Éditeur Hubvious
Prix 18.50 €
Prix d’un booster 4€

 

 

Related Post

PARTAGER
Article précédent[KS] Solomon Kane – Le nouveau jeu de Mythic Games
Article suivant[Humble Bundle] Sekai Humble
Trentenaire que l'ennui et l'insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web... J'y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent! Passionné de jeux vidéo, j'ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m'avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j'ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j'espère...) qui me permet d'acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j'ai plus le temps de les faire... Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

Laisser un commentaire