Salut les révoltés ! Il est des jeux qui déchaînent les passions chez nous. Parmi eux, les duels sont un format qu’on apprécie particulièrement dans l’équipe. Parce qu’on n’est souvent que deux et  que les parties sont généralement courtes mais aussi très intenses. Le petit dernier de chez Igiari nous a fait perdre la tête tout l’été et il était temps qu’on vous en parle ! Choisissez votre camp : Royauté VS Religion : Révolution

 

RRR ? 

Royauté VS Religion : Révolution que nous allons simplement appeler RRR pour le reste de cet article n’est pas un jeu d’Alain Chabat (tout le monde a dû faire cette blague 45 fois) mais est un jeu abstrait de Seiji Kanai (Braverat, Loveletter) et Hayato Kisaragi illustré par Noboru Sugiura

Dans ce titre abstrait, chaque participant va incarner un camp, la Royauté ou la Religion. Les deux adversaires vont s’affronter dans le royaume représenté par un plateau de 9 cases où ils devront déposer leurs personnages pour profiter de leurs pouvoirs et influences afin de convaincre le plus de partisans et ainsi accéder à la victoire.

Un jeu sans hasard 

Comme dans Onitama, toutes les informations sont connues par tous les joueurs et il n’y a pas de place pour le hasard. Seul votre esprit et de la tactique vous permettront de gagner la partie. Néanmoins, contrairement à Onitama, chaque camp commence avec avec les mêmes tuiles et compétences. Toutes les tuiles ont une flèche indiquant le sens de pose en leur sommet. A la fin de la partie, le joueur ayant le plus de tuiles pointant dans sa direction perd la partie. 

Que vous soyez du côté Royal ou Religieux, vous aurez 7 personnages à disposition qui pourront user de leurs pouvoirs, influence, charisme ou compétences pour essayer de rallier à votre camp les autres tuiles sur l’espace de jeu pour remporter la victoire. 

Mais votre guerre de pouvoirs se déroule aussi dans la société civile et ses habitants en seront les victimes mais aussi les acteurs. Au début de chaque partie ou manche (car le jeu se déroule en deux manches gagnantes) vous tirerez 5 tuiles parmi les 17 disponibles. 

Ces tuiles neutres seront disponibles pour les deux joueurs qui pourront choisir de les sélectionner pour jouer. Bien sûr, chaque tuile neutre est unique et une fois utilisée, elle ne sera plus accessible. 

Étant visibles dès le départ, il faudra bien prendre en compte les possibilités offertes par ces 5 tuiles et les intégrer à votre stratégie avant que votre adversaire ne le fasse. 

Des pouvoirs variés et décisifs 

Chaque tuile à son effet, allant de la protection des autres tuiles à la destruction en passant par le pivotement pour retourner une tuile contre l’adversaire. Et on apprend très rapidement à reconnaître les différents pouvoirs grâce aux icônes qui sont parlant. 

Il faut avouer que le graphisme avec ses points de couleur nous a un peu perturbé au départ mais finalement, c’est très pratique pour comprendre en quelques instants comment agit la tuile autour d’elle : 

  • De multiples couleurs ? C’est qu’il vous faut en choisir une et appliquer l’effet de la carte aux points de cette couleur.
  • Une seule couleur ? L’effet s’applique à tous les points présents

Les tuiles pouvant être placées à différents endroits du Royaume représenté par un carré de 3×3, cette iconographie permet de se repérer plus facilement dans l’espace. On n’a pas de ralentissement dû aux incompréhensions des joueurs. C’est très agréable.

Bon par contre, ça n’arrange pas les joueurs lents de base 😀

Ensuite avec ces quelques règles, c’est une véritable lutte d’influence qui va se jouer sur le petit plateau. Les personnages vont, selon les actions des nouvelles tuiles posées, pivoter et ainsi changer potentiellement l’avantage d’un joueur. Une tuile vous embête dans une stratégie? Pas de soucis, détruisez là grâce au pouvoir du Roi. Une tuile tient une position stratégique? Il est possible de la sécuriser en utilisant la capacité du Temple. Combiner les pouvoirs et surtout les jouer au bon moments est au cœur du gameplay de RRR.

Les parties sont riches en rebondissements et il est difficile d’en prévoir l’issue avant les derniers coups. La tension est constante au cours de la partie et l’adaptabilité le maître mot.

Des modes alternatifs apportent une touche de renouveau à ceux qui se lasseraient du mode duel de base mais sincèrement, après plusieurs mois, on a toujours pas senti le besoin de pratiquer autre chose que les règles de base !

Les couleurs de votre Nation

RRR est assez minimaliste dans ses visuels. Cependant il a une identité graphique très forte. Les contours très marqués des portraits nous ont rappelé les personnages de Darkest Dungeon, l’excellent jeu vidéo, mais également Templari. Ce n’est pas un hasard, car Noboru Sugiura a œuvré sur les deux jeux de société édités par Igiari.

32 tuiles, 9 cases, des millions de stratégies

Royauté VS Religion : Révolution est un jeu simple de pose de tuiles où vous tenterez d’utilisez les pouvoirs de vos tuiles pour avoir la majorité de personnages dans votre camp quand le plateau sera rempli.

Avec peu de matériel, il s’installe en quelques instants, s’explique en à peine plus longtemps et vous entrainera dans des duels pleins de rebondissements. RRR tire sa richesse de parties qui ne se ressemblent jamais. 

Malin, efficace, rapide et chaque partie en appelle une autre, RRR est pile le genre de jeux qu’on adore sortir juste pour le plaisir de se défier.

Si vous aimez Onitama, allez y les yeux fermés, le format n’est pas le même, le plaisir non plus, les deux ne font absolument pas doublon.
Et si vous cherchez un jeu à 2 rempli de tensions, RRR devrait plus que vous satisfaire, c’est un vrai coup de cœur ludique pour l’équipe. Foncez ! 

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs Uniquement 2 joueurs
Age conseillé Conseillé à partir de 14 ans mais jouable bien avant !
Durée d’une partie Environ 15 minutes
Auteur Seiji Kanai, Hayato Kisaragi
Illustrateur Noboru Sugiura
Éditeur Igiari
Prix : 20 € Philibert Magic Bazar
Parkage Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netMagic BazarLudum et Parkage. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.