Salut les peintres ! Depuis un moment maintenant, je me suis mis à la peinture de figurines de jeux de société. J’en avais marre de jouer avec des figurines toutes grises, il faut avouer que le jeu prend une autre dimension avec de la couleur.
Jusqu’à présent, je ne m’étais pas trop étalé sur le matériel que j’utilise, mis à part la peinture (Le Mega Paint Set de chez Army Painter) et quelques outils provenant de la collection Hachette Warhammer 40K. En fin d’année dernière, j’ai eu la chance de remporter un concours sur Twitter, organisé par Redgrass Games, suite auquel j’ai reçu pas mal de nouveau matériel. 

S’il faut trouver un avantage au confinement, en plus d’éviter de propager le Covid-19, c’est qu’on a plus de temps pour s’adonner aux loisirs, créatifs ou non. 

Je vais donc vous parler du matériel que j’utilise pour mes sessions peinture et du retour que je peux en faire après plusieurs mois d’utilisation pour certains éléments.

La palette humide

Acquise l’été dernier, je me suis lancé dans cet achat après avoir lu et regardé pas mal de vidéos à ce sujet. Cet outil a vraiment changé mes habitudes de peinture.
J’ai le “petit” modèle Everlasting Palette de chez Redgrass Games, le orange. Il se compose de deux parties plastique solide de deux mousses et de 50 feuilles type papier sulfurisé d’un bandeau élastique pour maintenir l’ensemble fermé et d’un petit accessoire aimanté.

Le principe est très simple, on imbibe la mousse que l’on place dans un des deux compartiments, l’autre servant au rangement ou éventuellement de deuxième palette avec la seconde mousse. une fois que la mousse est arrivée à son niveau de saturation en eau, on peut placer la feuille sur laquelle on déposera la peinture. 

Je trouve de nombreux avantages à l’utilisation de la palette humide. En ce qui concerne la dilution, l’eau remonte naturellement par capillarité et dilue légèrement la peinture. Ce qui n’empêche bien évidemment pas de continuer la dilution jusqu’à obtenir la texture voulue.
Ensuite, la peinture sèche beaucoup moins rapidement qu’en utilisant une palette classique. Ce qui permet de préparer ses dégradés directement sur la palette et de piocher dedans à loisir. Et enfin au niveau de la conservation de la peinture, on peut ranger sa palette chargée en peinture et la ressortir pour la session suivante. Le couvercle a un joint qui assure l’étanchéité de l’ensemble, si on ne retourne pas la palette, tout reste en place pour la fois suivante. Le petit accessoire aimanté est très pratique également, il sert à accueillir les lavis et les encres, on a donc à portée de main l’ensemble de ses peintures.

Après 10-15 jours, la peinture est toujours exploitable. Il faut la mélanger un peu avant utilisation mais elle n’est pas perdue, ce qui permet d’économiser de la matière et sur la durée ce n’est pas négligeable vu le prix des peintures pour figurines.

Si je devais changer quelque chose à ma palette humide, ce serait sa taille. J’ai pris le plus petit des deux modèles, et je suis un peu à l’étroit dessus par moments. J’utilise le couvercle avec la deuxième mousse pour avoir plus de place, mais si c’était à refaire, je me dirigerais directement vers le plus grand modèle. Pour seulement une dizaine d’euros de plus, il double la capacité de la palette et il me semble un meilleur investissement. 

Les pinceaux.

Après la peinture, attardons-nous sur ce qui permet de l’appliquer : les pinceaux. J’ai commencé avec des pinceaux bas de gamme et n’obtenais pas un résultat qui me satisfaisait. Les poils ne tenaient pas, tout comme la pointe qui n’avait plus de forme après une ou deux utilisation. 

Citadel

Les pinceaux Citadel

Au niveau au dessus en terme de qualité, j’ai utilisé les pinceaux Citadel de Games Workshop, qui ne m’ont pas spécialement convaincus non plus (celui des sets de couleurs de base en particulier, c’est beaucoup mieux pour ceux fournis dans la collection Warhammer 40K d’Hachette). Je me suis donc orienté vers les pinceaux de la marque Rosemary And Co, que Sorastro utilise dans ses vidéos. Dans le lot du concours Redgrass Games il y avait également 3 pinceaux pour des usages complémentaires, ce qui m’a permis d’enrichir les possibilités.

Rosemary And Co

Les pinceaux Rosemary And CoJ’utilise les pinceaux Rosemary And Co pour l’application de peinture sur les grandes surfaces. Leur pointe moyenne et la souplesse des poils est parfaite pour cet emploi. Ils sont livré avec un petit embout protégeant la pointe. Leur prix oscille entre 5 et 10 euros pièce. C’est un investissement mais à l’usage on sent vraiment la différence avec des pinceaux bas de gamme a 1 euro les 5. La différence de rendu est flagrante.  Avoir une pointe qui se tient bien permet évidemment d’être plus précis dans l’application de la peinture et plus régulier. J’en consomme également beaucoup moins, donc niveau budget, l’investissement se fait au début et en entretenant son matériel, on n’a pas à repasser à la caisse trop régulièrement.

Petit conseil en passant, découvert dans une vidéo de Midwinter Minis, ne pas hésiter à utiliser un gros pinceau pour ne pas avoir à faire sans cesse des allers-retours sur sa palette. Le résultat est plus net !

Redgrass Games

Les pinceaux Redgrass Games sont livrés dans des tubes plastiques individuels et avec embout protecteur. Ceux présents dans le lot du concours sont de trois types différents. Un à pointe longue, un à pointe courte très fine et raide pour les détails et un pour le brossage à sec.
Les deux premiers sont très pratiques et efficaces pour les détails. On accède avec précision aux zones que l’on souhaite peindre. Le pinceau taille 2 a une longue pointe mais qui conserve tout de même une certaine raideur, il est parfait pour l’application de peinture sur de grandes zones. Le 2/0 quant-à lui est à utiliser spécialement pour les détails.
Le pinceau spécial brossage à sec est une petite brosse, pratique dans l’utilisation de cette technique. 

Leur prix est en revanche un peu élevé. Le taille 2 est à 14.95 € et le 2/0 à 12.95, le pinceau pour le brossage à sec à 4.95 €. Ils sont chers mais la qualité est au rendez-vous. Après trois mois d’utilisation à plusieurs sessions de peinture par semaine, ils n’ont pas bougé d’un poil. En en prenant soin et en y faisant attention, ce sont des outils de bonne qualité et qui durent. 

Avoir du bon matériel ne donne pas de talent, mais permet de peindre dans les meilleurs conditions possibles. Ceci rend le hobby agréable et les résultats plus satisfaisants, ce qui est motivant pour continuer à progresser tout en prenant du plaisir dans l’activité.

La poignée Redgrass Games

Le concours est tombé à pic puisque c’est un achat qui était prévu pour Noël. Après avoir passé deux ans à coller mes figurines sur des bouchons de soda avec de la patafix, il était temps de changer pour du vrai matériel. 

Redgrass Games propose une poignée ergonomique avec une partie supérieure pouvant pivoter à 360°. On fixe la figurine dessus à l’aide d’une pâte orange, réutilisable. 

J’ai très vite adopté le fait de bouger ma figurine avec deux doigts et d’avoir un contrôle parfait sur le mouvement. Je ne reviendrai plus en arrière et l’utilise dès que possible. 

En ce qui concerne la prise en main, elle est impeccable. malgré mes mains de bûcheron, la poignée tient bien en main, est légère et ne fatigue ne le poignet ni la main sur de longues sessions. Elle pèse 50 grammes, pâte collante comprise. On peut la retourner dans tous les sens, la figurine reste sur la poignée, c’est parfait.

Elle est spécialement adaptée pour les petites et moyennes figurines. Par curiosité, j’ai essayé de mettre le dragon de Volfyrion dessus pour le peindre, mais elle est trop lourde et large pour tenir correctement. En même temps, cette figurine est un peu hors-normes.
Cette poignée est proposée au prix de 10€, elle est moins chère que la Citadel. Je vous la recommande chaudement si vous n’êtes pas déjà équipés d’un tel accessoire. 

Le “petit” matériel

Pour passer rapidement en revue le reste du matériel que j’ai acquis récemment et que je trouve pratique, il me faut vous parler de plusieurs accessoires.

Les flacons vides Army Painter

Ca peut paraître anecdotique, mais ces petits biberons sont extrêmement utiles. Ils permettent de conserver des mélanges, tout en profitant des avantages de ce type de flacon : pouvoir poser goutte à goutte la peinture sur la palette, un bouchon à vis qui offre une bonne conservation du contenu.

Les limes

Peindre par dessus des ligne de moulage n’est jamais une bonne idée !

la préparation d’une figurine avant la peinture est très importante. J’ai négligé cet aspect sur mes premières pièces, trop pressé de peindre, et le résultat s’en ressent.

Éliminer toutes les lignes de moulage est une des premières étapes qui doit être réalisée. 

Pour cela j’utilise les limes Army Painter, le pack de 3 est à une dizaine d’euros et fait bien le travail pour dégrossir. Leurs formes variées, plate, triangulaire et ronde permettent de s’adapter à la zone sur laquelle vous souhaitez travailler. Elles sont cependant un peu “grossières” sur le limage. Pour les finitions j’utilise la lime de la collection Warhammer 40k parue chez Hachette.

La lime du kit Hachette et le pack de limes Army Painter

Il est recommandé de laver sa figurine au produit vaisselle après préparation et avant de passer la couche d’apprêt, pour une meilleure adhérence, et éliminer les résidus de limage.

Le mot de la fin

J’ai récemment acquis un aérographe et un compresseur mais j’attends d’avoir plus d’heures de pratique et d’expérience pour pouvoir en parler correctement. Ce sera certainement l’objet d’un prochain article. Sur ce, j’espère que ces quelques lignes vous auront été utiles sur le choix du matériel de peinture ou quelques techniques de base. S’il vous reste des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire ou sur Twitter, on se fera un plaisir d’y répondre. Bonne peinture !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.