Salut les prisonniers ! Marre de croupir en prison ? Envie de passer les fêtes avec vos proches mais vous n’avez pas de permission de sortie ? C’en est trop ! Prenez vos draps, vos petites cuillères, vos explosifs faits maison. On va sortir de cette cage ! Attablez vous autour de vos plans pour vous organiser avec les autres prisonniers mais attention… Un gardien s’est peut être glissé parmi vous pour contrer La Grande Évasion

Les cerveaux 

La Grande Évasion c’est le dernier jeu d’Antoine Bauza (Victorian Masterminds, 7 Wonders), illustré par Cyril Bouquet (la gamme Kingdomino) et sorti en coédition par Bragelonne Games et Les XII Singes (ça se lit 12, pas “guzii” !) Enfin quand on dit dernier jeu, c’est pas vraiment sa dernière production. Le jeu était dans les cartons depuis de nombreuses années mais il sort enfin et c’est pour notre plus grand plaisir.

Les schémas 

Dans La Grande Évasion, vous allez incarner des prisonniers qui tentent de s’échapper et des gardiens qui souhaitent les en empêcher.

Pour réussir à s’évader, il faut cumuler des cartes jusqu’à atteindre une certaine valeur. Les gardiens auront la possibilité de réduire cette valeur ou bien de bluffer.

Les prisonniers gagnent 1 point s’ils arrivent à s’échapper, tous ou partie, les gardiens marquent 1 point s’ils réussissent à arrêter TOUS les prisonniers. Le premier à 4 points remporte la partie.

Les rôles étant cachés, il faudra jouer de filouterie et de roublardise pour arriver à votre but !

Pas besoin de se tatouer un plan sur le dos

Une manche de La Grande Évasion se déroule en plusieurs étapes.

Distribution des rôles, au hasard et selon le nombre de joueurs, des cartes gardiens et prisonniers sont distribuées face cachée à chaque joueur qui devra garder son rôle secret jusqu’à la fin du tour

Distribution des cartes et défausse de l’une d’elle face visible. Avec cette étape, vous allez pouvoir indiquer vos intentions aux autres joueurs. Si vous défaussez une grosse valeur, vous pouvez potentiellement être un gardien qui se débarrasse d’une carte qui aiderait les prisonniers. Au contraire si vous vous défaussez d’une petite valeur, vous pouvez indiquer que vous souhaitez garder les grosses pour vous échapper… A moins que tout ceci ne soit un piège grossier pour tromper vos adversaires ! Ne faites confiance à personne ! JAMAIS ! 😛

Préparation de l’évasion, il va falloir collaborer pour s’échapper ! Chaque joueur à son tour va pouvoir poser une carte face à une sortie possible. Les cartes de couleurs doivent aller obligatoirement face à la sortie correspondante. Les grises par contre sont des jokers que l’on peut mettre où l’on souhaite.
Petite subtilité, la première carte est posée visible ou non au choix du joueur qui la pose. Les cartes suivantes devront être posées alternativement visible/non visible. C’est à ce moment que les gardiens pourront piéger les sorties avec des scores négatifs pour rendre plus difficile l’évasion.
La dernière carte est défaussée, ce qui ne fait que 3 cartes par joueur. Les tours sont très rapides, il n’y a pas de temps mort dans une partie.

Dernière étape, La Grande Évasion ! Tout est en place, plusieurs chemins ont été préparés. Il va falloir décider par lequel vous allez passer. Tous les joueurs vont simultanément choisir le chemin qui leur convient grâce à un système de signes ressemblant au Chifoumi.
Chacun montre en même temps par quel chemin il veut passer puis révèle son rôle. Si des gardiens se trouvent sur le même chemin que des prisonniers, ces derniers sont attrapés.
Dans le cas contraire, on révèle les cartes des sorties empruntées pour voir si elles arrivent à atteindre la valeur minimum assurant l’évasion. Si les prisonniers y arrivent, 1 point pour eux, si personne ne s’échappe 1 point pour les gardiens.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans la configuration présentée au dessus, seul le bleu et le jaune paraissaient viables pour les prisonniers. Malheureusement pour eux, le gardien avait piégé la sortie bleue avec des points négatifs et s’est placé dans la sortie jaune pour attraper les fuyards.

Nouveau tour, nouveau rôle 

A chaque tour, les rôles sont redistribués entre tous les joueurs. Avoir à chaque tour une nouvelle fonction permet de se donner à fond dans le bluff et la fourberie à chaque fois. Pas la peine de la jouer discret pour tenir son rôle tout le long de la partie. On y va gros sabot ! On exagère le trait, on accuse les autres ! On n’oublie surtout pas qu’ils nous ont trahi le tour précédent !
Qu’il y ait 7 rôles pour un maximum de 6 joueurs laisse toujours planer le doute sur ceux en jeu. Les deux gardiens sont-ils présents ? Est-on vraiment plus de prisonniers que de gardien comme les cartes défaussées au départ le font penser ? Vous ne le saurez qu’a la fin du tour ! Je le répète : Méfiez vous de tout le monde !

Les pyjamas rayés c’est tendance

Cyril Bouquet a donné un trait très cartoon à La Grande Évasion, les chiens pourraient être ceux de Tex Avery et les prisonniers avec leur look BD collent très bien au style familial du jeu. Les dessins sont variés et toujours amusants. On a une pensée pour le prisonnier au grand nez qui n’a jamais de bol et se fait toujours attraper par le chien… 🙁


Les gardiens ne sont pas en reste avec leur dégaine de caricature de policiers aux donuts 😀

Les seuls à bien s’en sortir au final, ce sont les chiens !

On apprécie le soin apporté à l’intérieur de la boîte, c’est un détail mais il fait sourire, c’est toujours chouette. Bon c’est toujours le même prisonnier qui prend par contre 😀
Les cartes sont toilées et d’excellente qualité. On a quand même préféré sleever les cartes Rôles, ayant un bord blanc on ne voulait pas qu’une tâche vienne ruiner l’anonymat.

LIBRE ! LIIIIIIIIBRE ! 

La Grande Évasion est un jeu à rôles cachés dans lequel les prisonniers vont tenter de s’évader pendant que les gardiens vont tenter de les en empêcher. C’est le genre de party game qu’on aime bien à la maison. Simple et ne demandant que quelques minutes pour en saisir les subtilités, le jeu se pratique aussi bien avec les cartes que vous allez poser pour tenter de vous évader qu’entre les joueurs et le bluff permanent qui va s’installer.
Les rôles de gardiens et des prisonniers sont redistribués à chaque nouvelle manche. Tout le monde peut se donner à fond dans son rôle et pousser le trait pour faire accuser les autres ou mettre le doute à tout le monde. Liguer les prisonniers entre eux quand on est gardien est un vrai plaisir ! On s’amuse avec La Grande Évasion, ses graphismes colorés et humoristiques termine de lui donner un côté complètement décalé comme on aime. On vous le conseille chaudement !

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs 3 à 6 prisonniers
Durée d’une partie 20 minutes
Auteur Antoine Bauza
Illustrateur Cyril Bouquet
Éditeur Bragelonne Games et Les XII Singes
Prix 13 €

Les liens dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.net. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.