Boite du jeu La chasse aux GigamonsSalut les géniteurs ! Le memory c’est le jeu que tout le monde connaît et que tous les parents ont l’habitude de sortir lorsque leurs têtes blondes veulent jouer en famille. Initialement paru en 2014, La chasse aux Gigamons fait partie de ce genre de jeux pour enfants et en est un digne représentant, puisque le titre de Karim AOUIDAD et Johann ROUSSEL, illustré par Marie-Anne BONNETERRE a remporté en 2015 l’As d’Or enfant et le trophée Enfants du FLIP. Si la version originale était éditée par Elemon Games, c’est désormais Studio H qui est chargé de cette partie. A l’approche de Noël et de la recherche de cadeaux originaux pour les plus petits, La chasse aux Gigamons est-il un titre à mettre au pied du sapin ? 

Un memory classique …

Le memory c’est un peu la valeur sure des foyers avec enfants. C’est rapide, ça permet de développer la mémoire et la réflexion et c’est jouable à tout âge. Difficile donc de renouveler ce genre basique et pourtant si addictif pour les jeunes joueurs, pourtant, La Chasse aux Gigamons arrive à ajouter une légère couche stratégique en proposant d’obtenir de nombreux bonus au fil de la partie. 

Espace de jeu

Comme dans un memory classique, on dispose 9 tuiles face cachée au centre du plateau. Celles-ci représentent 7 personnages – des Elemons – qui semblent être des petits êtres de la forêt représentant différents éléments comme l’électricité, l’eau, la terre ou encore l’air. On place alors le reste des tuiles sur le côté du plateau, ainsi que les Gigamons qui sont eux les évolutions des Elemons et que l’on va pouvoir acquérir. A son tour, le joueur retourne deux cartes et les remporte si elles sont identiques. Lorsqu’il en possède 3 identiques devant lui, il obtient le Gigamon associé et le place devant lui. 

Dans les différentes tuiles, un personnage fait office de joker et permet de remporter une paire même si les deux ne sont pas identiques. Un bon moyen de faire gonfler son stock de tuiles rapidement. Pour corser la partie et éviter qu’elle ne se termine trop rapidement, il est tout à fait possible pour un joueur de subtiliser un Gigamon à un joueur qui l’aurait déjà gagné. Après avoir récupéré deux cartes, le joueur les remplace par deux autres de la pioche et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un joueur remporte 3 Gigamons, ou que la pioche soit vide. 

… mais au concept un peu plus profond

Les différents ElemonsJe parlais de stratégie un peu plus tôt, et celle-ci prend la forme de capacités débloquées lorsqu’un joueur trouve deux tuiles identiques. Par exemple, retourner deux Elemons de type électrique permet de rejouer, et d’autres permettent de gagner une tuile gratuitement, en voler une à un joueur et la remettre dans la boîte, ou encore retourner 4 cartes de l’espace de jeu sans les montrer aux autres pour anticiper un prochain tour. Même si cela peut paraître assez anodin et plutôt simpliste pour des adultes, les enfants ont ici adoré planifier leurs tours en fonction de ce dont ils se rappelaient des précédents tours. 

Ce qui est bien avec La Chasse aux Gigamons, c’est que cette couche apportant les bonus est optionnelle et il est tout à fait possible de se contenter de gagner les Gigamons sans les utiliser. C’est ce que nous avons fait ici avec les joueurs les plus jeunes, pour ne pas leur apporter trop de règles d’un coup. Remporter les grosses figurines a déjà été pour eux un accomplissement et c’est la raison qui a fait revenir le jeu dans leurs envies ludiques assez rapidement après la fin de la première partie. Si le concept a plu, l’esthétisme a également fait son petit effet du côté des parents. Celui-ci est enfantin mais pas dans le sens péjoratif du terme. 

Conclusion

La chasse aux Gigamons est un memory qui permet de jouer avec des enfants de tous âges. Si les plus jeunes se contenteront de collecter les Gigamons, les plus aguerris pourront utiliser les bonus proposés par les tuiles. Avec une esthétique sympathique et un concept un peu revisité, le titre pourra très certainement correspondre aux jeunes joueurs qui n’auraient pas encore ce genre de jeux chez eux. Seul petit bémol, le format de la boite était bien plus élégant dans sa version originale, mais été remplacé par un format classique carré qui est bien plus simple à ranger, mais moins joli. 

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 2 à 4 joueurs
Age conseillé à partir de 5 ans
Durée d’une partie Environ 15 minutes
Auteurs Karim Aouidad et Johann Roussel
Illustrateurs Marie-Anne Bonneterre
Éditeur Studio H
Prix : Environ 18€ Philibert Playin
Mille et un jeux Ludum

Les liens présents dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.netPlayinLudum et Mille et un jeux. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.