Salut les joueurs ! Vous aimez savoir qui a la plus grosse ? Vous utilisez cet argument pour faire valoir vos droits ? Ou vous avez simplement envie de rire autour d’un jeu de dés qui ne se prend pas au sérieux ? Vous êtes au bon endroit, on va vous parler du premier jeu de Cojones : King Size !

Comme nous l’avons dit lors de notre débrief de PEL 2019, nous avons rencontré Pierre au détour d’un kilt. Vu la chaleur, son choix vestimentaire était le bon mais c’est surtout la marque de fabrique de cette jeune maison d’édition : Cojones.

Il nous a présenté leur première production, King Size, un jeu de dés où le but est d’avoir le plus grand membre.

Alors oui on est loin des jeux d’une réflexion intense qui demandent des heures de concentrations. Mais l’homme et le principe m’ont fait marré avec ce décalage complet et c’est tout ce qu’il me fallait pour accepter de jouer.

La genèse 

King Size est à la base un jeu Écossais et sa découverte n’est pas mieux racontée que par les gérants de Cojones :

“Dès notre arrivée à Edimbourg, nous nous sommes installé dans une taverne locale, une bière à la main ! Des cornemuses aux murs, tout le monde était en kilt, la soirée commençait bien ! Après quelques temps (et quelques bières), le programme du
lendemain a été abordé : Joe voulais marcher autour du lac, tandis que je préférais partir visiter la distillerie du coin. Le débat s’enflammant, des regards ont commencé à se tourner vers nous. C’est là que le tavernier est venu à notre table. Mettant sa main à sa poche, il nous a raconté comment il réglait les problèmes de ce genre et a sorti six dés en bois avec des symboles étranges. Je me rappellerai toujours de ce qu’il nous a dit : «Dans mon pub, c’est toujours celui qui a la plus grande qui a raison !» Il nous expliqua qu’à chaque fois qu’il y avait un différend entre deux personnes dans son pub, ceux-ci étaient obligé de
le régler en jouant aux dés. C’est ainsi que nous avons fait notre première partie de King
Size et que Cojones est né !” Tony ThunderQ


“J’aime la randonnée, me balader dans la nature, observer la  faune et la flore. C’est pourquoi Tony et moi sommes parti en Écosse pour des vacances. Après plusieurs jours dans la nature, Tony n’arrêtait pas de se plaindre, prétextant vouloir retrouver la civilisation. C’est à ce moment-là qu’est apparu un berger en kilt et son troupeau
de moutons. Entendant les plaintes de Tony, il nous aborda afin de nous demander quelle mouche avait piqué mon comparse. Après avoir écouté Tony lui expliquer toute l’histoire, le berger, avec un grand sourire, mit la main à sa poche et en sortit six dés en bois avec des symboles étranges.  Il nous raconta une vieille tradition de berger : «Pour passer le temps, nous, les bergers, aimons bien jouer au jeu des comparaisons : le plus grand troupeau, le plus beau mouton, la laine la plus douce, … Et pour se départager, on se compare la… Enfin, vous voyez ! Et pour éviter que je gagne tout le temps, les autres préfèrent le faire avec les dés, comprenez pourquoi !» dit-il en montrant les dés. C’est ainsi que nous avons fait notre première partie de King Size et que Cojones est né !” Anaconda Joe

Prise en mains

Tout commence par l’écrin, très belle boîte de grande qualité

On apprécie la grande originalité de l’illustration sur le côté de la boîte qui se découvre à l’ouverture donne tout de suite le ton !

Une fois ouverte, on découvre en son sein un tampon encreur et 6 dés.

Sur ces dés, les deux extrémités de l’engin, les chiffres 1, 2, 4 et un cœur <3 Oui cette dernière face surprend 😀

C’est le moment de jouer avec son Machin

Le but est d’avoir les 2 extrémités et les plus grands chiffres au milieu. Chaque cœur ne peut pas être relancé. Au bout de 3 lancés, vous comptabilisez les chiffres, celui/celle qui a la plus grande gagne et est déclaré Roi/Reine de la Bite et profitera d’un joli tampon pour le prouver !  (Toi animatrice qui était avec nous à PEL et qui a gagné lors de notre partie, nous pensons à toi, bravo !)

Des petites subtilités, car oui on peut parler pénis et être subtil, viennent agrémenter les lancés. Si vous faites 5 cœurs, vous êtes sur une “petite panne” ça arrive à tout le monde, n’ayez pas honte, on vous offre même la possibilité de recommencer votre tour.
Mais si vous arrivez à faire 6 cœurs, c’est Le Grand Amour, celui qui gagne à tous les coups et qui se fiche de savoir si elle est grande ou petite, vous êtes le vrai vainqueur instantanément, félicitations <3

Jeu de bar

King Size fait parti de cette gamme de jeux qu’on lance entre deux ou sur le pouce. Nous on l’utilise pour décider de qui va aller chercher les bières, qui va payer la tournée ou qui va commencer le prochain jeu. Grosso modo ça a remplacé le Chifoumi, un genre de Chibrefoumi !(J’ai même pas honte de celle là!)


Le jeu sera forcément clivant et ne plaira pas à tout le monde mais il ne faut pas le prendre pour autre chose que ce qu’il est. C’est un jeu grivois et sans prétention qui est juste là pour amuser et faire rire les gens. Pas de métaphysique sur le lien entre membre et domination, juste un jeu simple et rigolo. Vous n’enchaînerez pas 8 parties d’affilées, même avec une petite pause de 5 minutes entre chaque. Mais vous pourrez le sortir avec n’importe qui ayant un peu d’humour et de second degré. C’est potache et un peu gras mais n’oubliez pas que : Le Gras, c’est la Vie !

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs A partir de 2, au delà c’est que du plus
Durée d’une partie Environ 10 minutes, douche comprise
Auteur Un tavernier ou un berger Ecossais ou plus sûrement Jim Elgas
Illustrateur Ginger Stallion
Éditeur Cojones
Prix Sortie prévue le 27 septembre à 12€

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.