Salut les urgentistes ! Bien que l’actualité soit déjà chargée et pesante sur le thème de l’hôpital, le jeu du jour va permettre de s’évader un peu le temps d’une partie. Dice Hospital, de Stanislav Kordonskiy et Mike Nudd, édité par Super Meeple prend la déontologie milieu médical à contre pied et vous fait considérer les patients comme des numéros. On reste dans l’univers hospitalier, mais rassurez vous, on n’est absolument pas dans la simulation et le jeu a tout de même un ton assez léger. Son thème est la raison pour laquelle on a attendu un peu avant de publier cette chronique. L’actualité chargée ne nous paraissait pas être le moment propice pour vous parler d’un jeu sur le thème hospitalier. Avec le déconfinement qui se rapproche ça nous semble être plus adéquat. 

Un matériel à la qualité et précision chirurgicales

Issu d’une campagne Kickstarter ayant fédéré plus de 2500 contributeurs, Dice Hospital est depuis disponible dans les boutiques grâce à Super Meeple qui en a assuré la localisation française. Sorti en fin d’année dernière avec en prime l’extension Deluxe, la boîte de base propose bon nombre d’éléments cartonnés et en bois. Seuls les 63 dés sont en plastique. Comme à l’habitude des productions Super Meeple, le matériel est de qualité : le carton est épais, les cartes sont toilées, les dés gravés, c’est un vrai plaisir à manipuler. Les Meeples docteurs et personnel infirmier ont une jolie silhouette bien détaillée et découpée. On a aimé leur originalité ainsi que les reliefs et couleurs qu’ils donnent à la partie en cours de jeu.

Je ne suis pas un numéro, je suis un patient guéri !

Le but de Dice Hospital va être de réaliser un maximum de points en soignant des patients jusqu’à guérison. Pour cela, il faudra gérer les admissions de patients, recruter du personnel qualifié, créer de nouveaux services au sein de son établissement et enfin prodiguer les soins aux patients. Mais vous ne serez pas dans une activité complètement philanthrope, pour gagner il va falloir apprendre à optimiser les soins! Pas pour qu’ils soient les plus efficaces mais pour qu’ils soient les plus rentables. 

Un système bien rodé 

Toutes les actions sont réalisées au sein d’un tour bien séquencé qui, une fois apprivoisé roule tout seul. En début de round, on lance tous les dés symbolisant les patients. Ils sont triés en fonction de leur valeur et répartis entre les différentes ambulances. 

La valeur du dé indique l’état de santé du patient. Les (dés) patients les plus proches du chiffre 6 sont en meilleure santé et les plus proches d’être guéris. Ils demanderont moins de soins pour sortir de l’hôpital et vous rapporter des points. A l’inverse, un dé dont la valeur se rapproche du 1 est dans un état beaucoup plus critique. 

Il va falloir tirer une ambulance, pas dessus !

Le joueur choisissant de prendre l’ambulance avec les patients les plus critiques aura un bonus mais aussi la possibilité de choisir en premier de nouveaux services/personnels pour son hôpital. C’est un avantage non négligeable, mais il faudra en contrepartie être hyper efficace sur les traitements administrés. C’est un calcul à prendre en compte dans les choix. 

Les dés sont ensuite placés dans la partie Admission de votre hôpital. Elle comporte 12 places, donc il faudra gérer les flux d’entrées et sorties pour ne pas avoir à perdre des patients. S’il n’y a pas assez de place pour les nouveaux arrivants, il faudra retirer des dés déjà en place pour y placer les nouveaux. Les dés retirés sont placés à la morgue et font prendre un jeton malus.

Des soins en simultané

Heureusement la majeure partie des actions se déroulent en simultané pour tous les joueurs. Garantissant des tours rapides. On prend juste le temps de s’arrêter au moment de la résolution des soins de chaque joueur pour “contrôler” le déroulé mais nous avons finis par effectuer toutes les résolutions en même temps une fois que chaque joueur avait bien intégré le déroulé de ces dernières. Et surtout, on marche à la confiance entre amis ! 

C’est l’étape la plus importante de Dice Hospital. Chaque module de votre hôpital vous permettra de soigner des dés selon des spécificités de chiffre ou de couleurs. Avec un bonus si le service correspond à la couleur du dé. En optimisant vos actions, un patient pourra profiter de plusieurs soins dans un même tour et ainsi espérer être soigner rapidement. Un patient est complètement guéri lorsqu’on lui fait bénéficier d’une action de soin alors que sa valeur est de 6. Il passerait donc à “7” ce qui le déplace vers la sortie.

Du personnel qualifié

Les spécialistes et les salles sont assez variées pour s’adapter à un grand nombre de situations mais ne pouvant choisir qu’un spécialiste ou une salle par tour, il faudra optimiser le choix des ambulances et donc des patients, car la couleur du dé indique leur pathologie. traiter un dé rouge dans le service hématologie lui permettra d’être soigné de 2 niveaux au lieu d’un dans un service générique ou ne correspondant pas.

Mais si on a tendance à vouloir soigner au mieux chaque patient pour vite les faire sortir de votre hôpital et ainsi libérer de la place pour éviter le débordement #FlattenTheCurve, dans Dice Hospital, vous ferez un maximum de points si beaucoup de patients sortent en même temps. Il est donc intéressant de gérer les patients pour organiser une sortie groupée. On arrive au vrai coeur du jeu, vous devez temporiser la guérison des patients même si vous devez faire en sorte que certains dés se détériorent par l’absence de soins pour réussir à libérer le plus de lits possibles d’un coup. 

Un système de santé dont on doit contrôler la performance

Si un dé ne reçoit pas de traitement dans un tour, son état se dégrade et la valeur du dé descend d’un cran. Attention de ne pas laisser trop longtemps des patients sans soin, sinon c’est votre morgue qui va se remplir. Bien évidemment, vous apportant des points de malus en fin de partie. On est quand même là pour soigner les gens !  

C’est assez étonnant sur les premiers tours de se dire qu’il vaut mieux laisser des patients en attente le temps que de nouveaux arrivent. On est beaucoup plus sur de la gestion lucrative que du service public mais l’important c’est qu’au final, les patients qui entrent dans votre hôpital sortent en pleine forme. 

Passé le choix des ambulances / services / personnels qui peuvent impacter le jeu des autres, on n’a pas vraiment d’autres interactions avec les différents joueurs. Chacun fait et gère son hôpital dans son coin jusqu’au décompte des scores en fin de tour. 

Pour ajouté de la rejouabilité/aléatoire, deux éléments sont proposés dans cette boîte de base de Dice Hospital : Les Directeurs et les cartes Evénement. Les directeurs d’hôpitaux permettent d’obtenir un bonus de scoring en remplissant certaines conditions ou d’éviter la dégradation de l’état d’un patient négligé une fois par tour.
Les Evénements se déclenchent, s’ils sont intégrés au jeu, et doivent être résolus lors de la phase d’admission. Ils ajoutent du chaos aux parties et on aime beaucoup les rebondissements que cela entraîne.

Médecin isolé

Dice Hospital peut également être joué en solo. Dans cette variante du jeu, il n’y a plus d’ambulances et on utilise des cartes Bilan Médical pour donner des objectifs. Il y a quelques petites variations avec la version multijoueurs mais elle est tout de même très agréable et permet une très bonne prise en main des règles pour le joueur qui devra expliquer Dice Hospital aux nouveaux joueurs.

Extension Deluxe 

On l’a dit plus tôt, Dice Hospital est issu d’une campagne Kickstarter. Qui dit KS, dit Stretch Goals et addons… L’inconvénient quand on ne participe pas à la campagne d’un titre pour X ou Y raison, c’est qu’on passe souvent à côté des stretch Goals si on prend la version du commerce.

Super Meeple a la bonne idée d’éditer une boîte d’extension qui était disponible lors de la campagne. On y retrouve plusieurs éléments pour améliorer le rendu du jeu de base et propose même une extension.

Un hôpital flambant neuf !

Dans les améliorations cosmétiques, on retrouve tout d’abord les cinq ambulances. Ce sont les éléments les plus volumineux de la boîte, difficile de passer à côté à l’ouverture. Les cartes ambulances peuvent donc être remplacées lors des parties par des figurines 3D en plastique avec des emplacements spécialement conçus pour recevoir les dés. Plus d’accident possible avec les dés lors du déplacement des ambulances, les dés tiennent bien en place lors des manipulations. Des autocollants sont fournis pour identifier les ambulances. Nos ambulances étant en attente de peinture, on ne les a pas encore placés dessus, on joue avec cartes et figurines pour le moment.


Les jetons cartons pour les Poches de Sang et Décès peuvent être échangés par les très jolis jetons en bois de l’Extension Deluxe. De notre côté, ils ont été adoptés immédiatement. On les préfères à leurs homologues en carton pour la couleur, le relief et la facilité de manipulations qu’ils offrent.

Dernier élément pratique proposé dans cette boîte : une tour à dés en punch board à assembler. C’est la première que j’ai eu, donc autant dire qu’elle a tourné dans pas mal de jeux. J’aime beaucoup cet accessoire qui, malgré le fait qu’il fasse un peu de bruit, est très pratique.

De nouvelles techniques

Enfin, dernier élément,mais pas des moindres, l’extension Médecine Expérimentale. Elle est composée d’un jeu de 8 nouvelles tuiles services et 12 spécialistes.
Comme c’est expérimental, on n’est pas bien sûrs des méthodes utilisées dans ces services ou par ces spécialistes. Certains, comme le centre d’essai clinique, introduisent un peu de chaos en faisant relancer les dés traités. Les amateurs de planification et de contrôle total n’apprécieront peut-être pas. L’interne de son côté, va soigner deux patients mais dégrader l’état d’un autre d’un niveau.

De notre côté on ne sort pas l’extension à toutes les parties mais on apprécie la fraîcheur qu’elle apporte, elle permet de renouveler le plaisir de jeu. Il n’y a pas de livret de règles dans cette extension, elle sont directement intégrées à celui de la boîte de base. Le gros avantage c’est que vous pourrez vous faire un avis précis sur toutes les cartes et tuiles, et savoir si le gameplay vous correspond.

Un design clinique ?

Pas du tout! Le jeu est dans l’ensemble très coloré. Les différents services ainsi que les spécialistes ont une grosse dominante de la couleur de leur spécialité, ce qui égaye le jeu et le rend très lisible.
Les meeples découpés, les jetons (bois de l’extension deluxe) apportent un peu de relief, de lisibilité également au jeu, tout est cohérent et agréable. Le trait de Sabrina Miramon est très doux sur les portraits et donne au jeu une couleur très chaleureuse.
On a beaucoup apprécié le fait que les directeurs et directrices soient des personnages ayant apporté une grande contribution à la médecine. On a notamment appris, après recherches, que Mme Rita Levi-Montalcini avait été prix Nobel de Médecine pour ses travaux en neurologie. Le jeu de société est également un prétexte à la culture, et ça nous plait bien !

Diagnostic final 

Dice Hospital est un jeu de gestion avec des dés mais qui laisse finalement assez peu de place au hasard. Il faudra traiter ses dés 6, représentant des patients, pour les amener à une valeur de 7 et ainsi les considérer comme guéris. 

Mais il ne suffira pas de faire sortir le plus vite possible vos patients pour gagner la partie. Le jeu demande une gestion plus “financière” que philanthropique de l’établissement. Plus vous ferez sortir de patients de votre établissement simultanément, plus vous marquerez de points. Ceci menant à parfois délaisser certains patients pour que leur état se dégrade et ainsi retarder leur guérison.

Facile d’accès mais très calculatoire, Dice Hospital demandera de choisir avec minutie ses spécialistes et ses salles de traitement pour optimiser les soins. Les combos qui se déclenchent pendant la phase de traitement des patients demandent de la réflexion mais vu qu’elle se résout en même temps pour tous les joueurs, les phases de jeux sont assez rapides et les tours s’enchaînent. Un jeu à la thématique bien rendue et aux mécaniques très agréables, on vous conseille vivement de venir visiter le Dice Hospital

La Récap de la Rédac

Nombre de joueurs de 1 à 4 internes
Age conseillé à partir de 10 ans
Durée d’une partie 45 – 90  minutes
Auteur Stanislav Kordonskiy et Mike Nudd
Illustrateurs Sabrina Miramon
Éditeur Super Meeple
Prix 50 € Philibert Magic Bazar
Parkage Ludum

Les liens dans le tableau récap sont affiliés chez Philibert.net, Magic Bazar, Parkage et Ludum. En passant par eux pour vos achats, vous pourrez soutenir le site, en nous permettant d’acheter de nouveaux jeux. Merci à ceux qui le feront !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.