Vitapéro #11: Coucou, tu veux voir ma bûche? (Seconde partie)

Le podcast est également disponible en téléchargement direct :

TELECHARGER

Alors la reprise est compliquée? Envie de revenir en vacances ? On veut retourner chez Mémé manger un chaperon fourré au foie gras arrosé d’un petit Saumur ? Vitapéro n°11 est là pour vous fier peuple des internets! Nous vous proposons de retourner aux chants de noël et à l’ambiance de Noël! Certains diront que nous sortons le podcast avec 3 semaines de retard, d’autres plus subtils sauront reconnaître la touche de bonheur que nous essayons de donner à nos chers auditeurs! (Non sérieusement, on avait grave la gueule de bois et réussir à monter le numéro était une sacrée épreuve… Désolé…)

Dans cette seconde partie de l’épisode de Noël, nous démarrerons avec le test de Macross Delta Scramble et nous resterons dans l’univers des méchas avec le très attendu SD Gundam G Generation Genesis.

Nous continuerons ensuite avec les sorties du mois: Demetrios – The BIG Cynical Adventure, que nous avions déjà pu abordé dans le précédent podcast, Space Overlords, Neon Chrome, Wanted Corp et Slain: Back from Hell.

Nous terminerons finalement avec les coups de cœur et les coups de gueule de toute l’équipe et les moments hors-jeu.

Comme d’habitude, merci à vous pour votre soutien, levez votre verre et joignez vous à nous! N’hésitez pas à nous mettre 5 étoiles sur ITunes ou à nous faire des retours sur Twitter @Vitapero ou par mail à podcastvitapero@gmail.com

Musique de fin : Erolsung – Silent Night

Related Post

PARTAGER
Article précédentVitapéro #11: Coucou, tu veux voir ma bûche?
Article suivantVitapéro #12: Les trois rois mages ont perdu le bébé Herman (Première partie)
Ingénieur et développeur de jour comme de nuit sur des développements personnels (Unity, Raspberry Pi). Passionné par les sciences, l'aéronautique et la défense. Lorsque je ne je ne m’attarde pas devant un bon/mauvais film, je sévis sur console (PS4, PS3, PS Vita) sur un jeu de course, de combat aérien, ou avec des méchas et des Kaïjus. Certains me disent plutôt râleur et poissard mais cela relève de la pure (science-)fiction, ou pas...

Laisser un commentaire