Viceroy

Salut mes seigneurs, aujourd’hui on parle enchères, tactiques et pyramides avec Viceroy !

Chez Funforge on aime bien les jeux à enchères, on vous a déjà présenté Warehouse 51 et on continue avec Viceroy qui, avec un thème complètement différent et une mécanique toute autre n’a finalement pas grand-chose à voir avec Warehouse 51.

Dans Viceroy, jeu sorti sur Kickstarter en 2014 de Yuri Zhuravlev, illustré par une 30ène d’illustrateurs, tout en gardant une unité graphique et édité en Français chez Funforge.
Vous êtes un seigneur à la recherche de pouvoir et pour vous installer durablement en haut de la pyramide sociale du royaume de Laar, vous avez besoin de vous construire littéralement une pyramide sur laquelle vous reposer.

Cette construction sera guidée (ou non) par des gemmes de couleur que vous pourrez assembler par couleur et par des bonus que vous obtiendrez selon le niveau de la pyramide.
Oui c’est un peu abstrait comme ça mais attendez, mais ça s’éclaire rapidement ne vous en faites pas.

Commençons par présenter le matériel :

64 cartes personnages : C’est elles qui seront la source de votre pouvoir, il faudra les combiner de façon efficace pour gagner la partie.

24 cartes loi : A placer aussi dans votre pyramide, elles vous donneront des points ou des bonus, des cartes importantes à ne surtout pas négliger.

64 Gemmes : La monnaie du jeu, sa gestion est décisive.

Viceroy

4 paravents : Pour cacher votre portefeuille de gemmes et par conséquent vos futures actions.

Viceroy

4 cartes enchères : Qui serviront aux enchères.

Viceroy

Jetons divers : Servant à représenter tous les bonus que vous allez pouvoir récupérer.

Une fois tout le matos sorti, on fait la mise en place, relativement facile, on installe les decks à leurs emplacements, on distribue 2 gemmes de chaque couleur à chaque joueur, chacun se défausse ensuite secrètement de deux d’entre elles. On créée la banque en fonction du nombre de joueurs, limitant les ressources par conséquent.
On donne deux personnages et 3 lois à chaque joueur, on place un personnage qui servira de base et c’est parti.

On passe tout de suite au cœur du jeu qui se décompose en deux phases :

Les enchères :

Sous chaque tuile, on place des cartes personnages. Pour pouvoir acquérir un personnage, vous devrez miser la couleur correspondante. Si chacun mise sur une couleur différente, pas de soucis chacun prend le personnage correspondant, vous mettez les gemmes à la banque et les enchères se terminent dans la joie et la bonne humeur.

Viceroy
Néanmoins si vous êtes deux à parier sur la même carte, les mises sont perdues, personne ne prend de personnages et vous repartez sur un deuxième tour.
A nouveau vous devez miser pour espérer avoir le personnage souhaité. A vous de la jouer fine et changer de personnage si nécessaire pour éviter de faire la même enchère qu’un autre joueur et vous trouver dans une impasse.

Une fois les personnages récupérés par chacun, on place les cartes non choisies en haut des flèches des tuiles enchères et on remet 4 nouveaux personnages en bas.

Viceroy

La prochaine enchère se fera sur les personnages du haut et du bas. Si jamais vous n’êtes 2 sur la même couleur, vous pourrez décider de vous départager les personnages entre gens civilisés ou bien repasser par une nouvelle enchère. Les personnages n’ayant pas été choisis lors de la deuxième enchère sont défaussés.

Une autre option est possible, celle de passer, vous ne faites pas d’enchère et ne récupérez donc pas de personnages, néanmoins vous prenez 3 gemmes dans la banque ainsi qu’une de plus pour chaque jeton science dans votre pyramide.

Une fois la phase enchère terminée, on passe à la phase de déploiement :

C’est là que vous allez créer votre pyramide, chaque personnage récupéré dans la phase d’enchère pourra être placé à côté de votre premier personnage.

Il faudra respecter des règles simples pour la construction du triangle : Payer le coût de la carte symbolisé par les gemmes sur sa gauche ; ne pas laisser d’espace vide dans la pyramide et enfin que l’étage supérieur ait toujours une carte de moins que celui du dessous.

Viceroy

Maintenant que vous connaissez les contraintes, voici les bonus à prendre en compte pour ne pas placer ses personnages ou ses lois n’importe où :

Les gemmes en haut et en bas de la carte, si vous arrivez à la compléter de la même couleur, vous en faites une gemme pure, vous gagnez une gemme de cette couleur.

La récompense associée au niveau de la pyramide sera déterminante dans votre stratégie, à vous de placer judicieusement vos cartes pour en tirer le meilleur.

Les bonus sont variés : Piocher des gemmes, des cartes, des jetons qu’ils soient science, d’attaque, de défense ou bien des bonus qui vous apporterons des points en fin de partie.

La partie se joue en 12 tours d’enchères, au terme de cela, on fait le compte de points et c’est à ce moment que tout votre génie va se révéler.

Toutes les combos que vous avez mises en œuvre vont porter, normalement, leurs fruits et vous donneront la victoire.
Sauf si votre adversaire a été plus malin…

Au niveau du matériel, on se retrouve avec des cartes personnages qui possèdent chacune une illustration unique, le dessin est beau, on se retrouve avec de l’heroic fantasy soignée et on se prend à fouiller les détails du graphisme dès qu’on récupère la carte en main.

Viceroy

Les jetons sont en carton classique, faciles à manipuler et l’iconographie est assez parlante pour comprendre à quoi se réfèrent les bonus.

Par contre je suis en colère contre le thermoformage, c’est sympa de vouloir faire un joli truc pour pouvoir tout ranger bien et avec un beau VICEROY en plein milieu, mais si tout rentrait correctement, ça serait vraiment un gros plus ! Je n’arrive pas à ranger de façon naturelle tous les pions, ça finit forcément par se balader, on mélanger les tokens. On se retrouve avec quelque chose de mal optimisé pour relancer une partie, on est obligé de tout retrier avant de commencer.

Dès que j’ai les sachets nécessaires, je bazarde le thermoformage !

Autre point noir, des oublis dans la traduction des règles. En effet après avoir lu les règles y compris les FAQ, j’ai noté qu’une phase clochait “contrairement à la reconstitution de Gemmes Pures en plaçant une carte, un joueur ne prend pas de Gemme après en avoir purifié une en fin de partie”, sauf que je n’avais pas retenu cette mécanique pendant ma lecture des règles, bon ça arrive, on lit vite et on passe des choses importantes…

Sauf qu’après avoir relu plusieurs fois les règles je ne trouvais toujours pas ce point de règle. J’ai fini par trouver un sujet sur Tric Trac évoquant le même souci.

Viceroy

Des joueurs en contact avec l’auteur ont confirmé que deux points manquaient dans la règle française :

  • On gagne une gemme à chaque fois qu’on réussit à faire une gemme pure dans sa pyramide.
  • On peut choisir de défausser une carte lors d’une phase d’enchère, on gagne moins de cartes mais on ne passe pas l’enchère, il est toujours possible de miser une des gemmes récupérées grâce à la défausse.

Viceroy est un jeu qui se découvre lors de sa première partie et qui possède une courbe de progression qui peut vous emmener loin.

Quand on découvre le jeu on ne saisit pas bien comment maximiser ses placements, ça vient très vite après une partie, on comprend vite où trouver son intérêt et quel personnage peut apporter le maximum de points sur l’instant ou sur la durée.

Ma chère et tendre n’était pas vraiment partante quand elle a vu la boîte mais elle a été vite intriguée par les cartes et a bien voulu se laisser tenter par une partie. Depuis c’est elle, pourtant pas très joueuse, qui demande à ce qu’on refasse des parties de Viceroygage d’un jeu de bonne qualité !

Petit détail sympathique, le jeu peut se faire tout seul pour apprendre à jouer c’est parfait. Une partie de découverte en solo pour maîtriser les règles et comprendre comment faire des points est très appréciable.

On vous conseille de ne surtout pas mettre de côté les cartes Llois qui sont d’une puissance folle quand elles sont bien utilisées.

Récap de la rédac

Nombre de joueurs 1 à 4
Durée d’une partie 45 minutes
Éditeur Funforge
Prix 25€

Related Post

PARTAGER
Article précédent[Livre] Bloodborne – L’artbook officiel
Article suivant[Test] Xenon Valkyrie +
Trentenaire que l'ennui et l'insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web... J'y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent! Passionné de jeux vidéo, j'ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m'avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j'ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j'espère...) qui me permet d'acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j'ai plus le temps de les faire... Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

Laisser un commentaire