Pour les 30ans de la licence Gundam, Bandai a mis les bouchées doubles avec la sortie de Mobile Suit Gundam: Extreme VS Force, Gundam Breaker 3, SD Gundam G Generation et la prochaine sortie Super Robot Wars V. Mais qu’en est-il de ce SD Gundam G Generation Genesis? Je peux déjà vous le dire si vous n’êtes pas fan de la série Gundam vous pouvez passer votre chemin. 

Les images utilisées pour ce test sont issues des press-kits ou d’Internet, car le mode capture d’écran est désactivé sur la Playstation Vita. Le test a été possible grâce à Play-Asia que nous remercions!  Si vous souhaitez voir du gameplay je vous invite à voir ma vidéo sur la mission 3 de l’arc 1. 

SD Gundam G Generation Genesis (que je vais appeler SD Gundam pour le reste du test) est le dernier jeu de la licence Gundam publié par Bandai Namco au Japon et en Asie. La version Asie bénéficie des sous-titres anglais avec les voix japonaises, c’est le premier jeu de la licence G Generation à sortir avec une traduction anglaise et hors du Japon. Étant un jeu vraiment de niche et pour les fans de la licence Gundam, vous pouvez comprendre pourquoi ce titre n’est pas sorti chez nous.

De plus il s’agit du premier jeu sur PS Vita qui est en double cartouche, c’est-à-dire que vous devez installer le jeu via 2 cartouches puis vous pouvez jouer avec une seule. SD Gundam est un jeu de tactique/stratégie en tour par tour où vous allez contrôler des Gundam SD (Super Deformed Gundam).  Ce sont des Gundam dotés de proportions inhabituelles, puisque la tête mesure la moitié de la taille totale du robot.

L’histoire : 

SD Gundam G Generation Genesis retrace l’ensemble de la série Gundam via des missions historiques qui ont marqué l’univers et l’histoire de Gundam. Vous allez retracer l’épopée des mechas de la série, à partir de « Mobile Suit Gundam » l’anime 1979 où tout a commencé jusqu’au dernier  « Mobile Suit Gundam Unicorn. » SD Gundam propose 17 scénarios, chacun représentant une série de la franchise. Toutes les séries sont définies dans le calendrier de l’ère Universal Century, ce qui est logique, étant donné qu’il est le plus développé et populaire de tous les « Gundam ». Il y a plus de 30 ans de la série « Gundam », cependant chaque série est abrégée se concentrant uniquement sur les moments clés.

Cependant l’ensemble de l’histoire est livré d’une manière plutôt molle, à la mode visual-novel avec des images statiques et des visages parlants. Dont certaines qui sont plutôt longues, parfois plus de 20 à 30 minutes ! Certaines missions sont également interrompues par un segment d’histoire qui va casser le rythme. Les amateurs de Gundam vont adorer cependant quelqu’un qui ne s’intéresse pas à la série et qui veut juste le jeu pour la tactique n’y trouvera pas son compte.

Le fonctionnement du jeu :

Les unités ont, comme dans un RPG, une barre de point de vie ainsi qu’une barre d’énergie que vous pouvez recharger dans les vaisseaux ainsi qu’une barre de vigueur. La barre d’énergie va vous permettre de lancer les attaques qu’elles soient au corps à corps ou à distance. Plus votre unité va monter en niveau ou en évolution, plus celle-ci aura d’attaques différentes. La barre de vigueur va se remplir pour chaque action que réussit l’unité et chaque élimination que l’unité fait, cependant celle-ci va diminuer si elle se fait toucher ou n’arrive pas à toucher sa cible. Une fois celle-ci pleine, votre unité ne fera que de critiques, aura une précision accrue ainsi que la possibilité de lancer certaines capacités spéciales qui utilisent la vigueur comme l’énergie.

Chaque unité, en dehors des transports, a un pilote qui lui est attribué. Vous avez plus de 5 pilotes pour les vaisseaux, les pilotes donneront des capacités spéciales ainsi que des pouvoirs passifs à l’unité.

Une fois la cinématique historique finie, vous allez devoir compléter les objectifs avec soit les unités qui vous sont fournies (souvent pour la première partie de la mission) ou/et les unités qui font parti de vos vaisseaux. Vous pouvez placer vos vaisseaux contenant entre 5 et 9 unités ainsi que 6 transports sur la carte à des emplacements précis. Cependant, il faudra faire attention au type de terrain sur lequel se passe le combat car certaines unités ne peuvent pas aller dans l’espace ou sous l’eau par exemple.

Oui, vous venez de comprendre que les combats ne se passent pas que dans l’espace. Même souvent les combats se passent sur plusieurs niveaux en même temps. C’est-à-dire que vous pouvez avoir des missions où vous allez vous battre sur terre, en l’air et dans l’espace à la fois. Lorsque vos vaisseaux sont placés, vous allez commencer la mission et essayer de compléter les objectifs. Vous avez 2 objectifs, un pour finir la mission et un autre pour déclencher les événements historiques. Les événements historiques ajoutent des unités ennemies sur la carte mais qui sont capturables.

Lorsque vous avez sélectionné l’unité que vous voulez attaquer, les unités peuvent faire des attaques de groupe via les vaisseaux ou alors faire des attaques de soutien entre Gundam. Chaque attaque peut être visionnée dans une petite cinématique qui va s’adapter à l’environnement ainsi qu’aux différents types de Gundams ou unités utilisés pour l’attaque. Il en va de même pour la défense, la riposte ainsi que pour l’esquive. Bien que les cinématiques soient très agréables et – pardon pour l’expression – « super classes », vous pouvez choisir de les passer car sinon chaque mission vous prendrait bien plus d’une heure à finir.

Voici un petit exemple avec les différentes attaques du Gundam Phoenix  :

Je vais passer volontairement sur tout l’aspect évolutif des unités que vous pouvez développer avec leurs prises de niveaux, car il y a plus de 300 unités disponibles dans le jeu et que chacune des unités de « base » à son propre arbre de développement menant jusqu’à plusieurs Gundams ultimes. En plus de cela vous pouvez mettre des équipements pour booster vos unités et leur donner des capacités particulières telles la capture d’unité ennemies. Les unités capturées peuvent être démantelées pour recevoir de l’argent ou sécurisées pour garder l’unité et ainsi pouvoir l’intégrer dans vos escouades.
De même vous pouvez entraîner les pilotes et booster leur caractéristiques, ou même créer vous même votre personnage à partir de différentes caractéristiques (vous pouvez aussi simplement acheter un pilote déjà existant ou rencontré).

La critique en elle même :

Alors il faut le dire SD Gundam G Generation Genesis est un jeu de niche fait par des fans pour les fans ! Car en effet vous allez retracer toute l’histoire de Gundam, ça vous permet à la fois de découvrir la licence mais également de vous replonger dans vos souvenirs car les doubleurs sont les mêmes que dans les séries animées (un détail ce que j’ai adoré). Cependant il faut savoir qu’il y a énormément de lecture et que le jeu d’un abord simple et mignon révèle sa difficulté par la suite. Très riche en contenu, les missions deviennent rapidement complexe pour offrir une difficulté accrue.

J’ai fait la grande majorité des missions en mode Normal et il m’est arrivé de recommencer plus d’une fois une mission.  Malheureusement l’IA est souvent scriptée et donc si vous ne tuez pas ou n’arrivez pas jusqu’à tel ou tel point, les unités ennemies n’attaqueront pas. Cela nous arrange souvent car sinon l’IA nous battrait en moins de 5 tours de jeu. Heureusement on peut sauvegarder à tout instant. Je fus étonné de voir à quel point les chargements sont courts pour un jeu du genre et à quel point l’IA fait ses actions vite.

Vous n’avez pas de limite de temps pour votre tour et vous pouvez revenir en arrière pour une unité tant que vous n’avez pas fait l’action finale. Les missions prennent entre 30 min et une heure, le jeu est donc long, très long et il vous faudra plus de 90 heures pour en voir le bout. Bien sûr, au bout d’autant de temps avec l’enchaînement des missions et des combats vous allez trouver le jeu rébarbatif, mais c’est ce qui se passe pour tous les RPG-tactiques. Si vous n’aimez pas le genre et/ou la licence Gundam, passez clairement votre chemin. On prend très vite en mains les mécaniques de jeu et il y a une section d’aide dans le jeu au cas où vous ne retrouvez plus comment faire telle ou telle chose ou comment faire telle ou telle action.

Niveau graphisme, le fait que les Gundams soient au style SD rend le jeu très sympathique. Il est plutôt beau, même si certaines cinématiques sont plutôt loupées comparé au jeu sur Playstation 4. Les musiques sont très agréables et originaires des différentes séries animées. J’adore surtout les effets sonores qui sont soignés et fidèles à la licence.

Je regrette cependant l’absence d’un mode en ligne versus contre ses amis (j’aurais bien mis une pâté à Glloq). Je regrette également le fait que les DLCs payants soient inaccessibles si vous n’avez pas un PSN japonais ou asiatique. Sachant que beaucoup de fans de la licence Gundam à travers la planète allaient importer le jeu, ils auraient pu mettre les DLCs en simple mise à jour…

Mon avis final ?

  • Si vous aimez les jeux de stratégie et tactiques avec quelques connaissances de  la licence Gundam foncez, le jeu va vous plaire!
  • si vous êtes fan la licence Gundam c’est simple c’est un incontournable!
  • si au contraire vous n’aimez pas les RPG-tactiques allez plus voir pour un Gundam Breaker 3
  • si vous n’aimez pas les Gundam que faites-vous encore ici ?!

Vous l’avez compris… SD Gundam G Generation Genesis c’est un : 

Related Post

Laisser un commentaire