Quantum est un jeu de conquête et d’expansion spatiale pour deux à quatre joueurs, créé par Eric Zimmerman et édité par Funforge. Il commence à dater un peu (2013 et réédité en 2015 avec une augmentation de la qualité du matériel), mais il a été une belle surprise pour nous. On s’est dit qu’on devait vous partager la découverte.

Dans Quantum, vous devrez gérer une flotte de vaisseaux spatiaux afin de coloniser des planètes et empêcher votre adversaire d’y parvenir avant vous.

Cétadir?

Dans Quantum vous disposez, au début de la partie, de 3 vaisseaux représentés par des dés (D6), la valeur du dé déterminera le type et les caractéristiques de votre vaisseau, comme sa vitesse et sa puissance d’attaque.

La puissance d’un vaisseau est inversement proportionnelle à sa vitesse. Un dé de valeur 6 sera un vaisseau rapide, pouvant effectuer 6 déplacement mais avec une force d’attaque très faible. Un dé de valeur 1 sera une lourde station spatiale ne pouvant se déplacer que d’une case mais avec une très forte force d’attaque.

Chaque vaisseau à son pouvoir spécial que vous pouvez activer une fois par tour, la station spatiale dispose d’une attaque gratuite, le destroyer peut utiliser un “warp” pour échanger sa place avec un autre, le transporteur porte bien son nom et peut transporter les autres vaisseaux, etc…

Vous devrez utiliser les capacités de vos vaisseaux pour vous mettre en orbite autour de planètes, réussir à y déposer vos cubes Quantum et ainsi coloniser la planète. Celui qui réussi à disposer tous ses cubes en premier gagne la partie.

Komenkonfé?

Vous disposez de 3 actions par tour :

Déplacement/attaque : Mis à part que cela ne se fait qu’en une action, ais-je besoin de détailler ?
Déployer : Remettre un dé sur le plateau après qu’il ait été détruit
Reconfigurer : Relancer le dé du vaisseau pour en obtenir un différent
Poser un cube Quantum : Prend 2 actions
Effectuer de la recherche : Tous les 6 points, vous gagnez le droit de prendre une carte d’Avancement.

Chaque planète possède un chiffre qui correspond à la valeur cumulée des vaisseau qui doivent être en orbite autour d’elle pour pouvoir poser un cube Quantum dessus.

Je m’explique : Pour coloniser une planète de niveau 8, il faut qu’en orbite autour de celle-ci, vos vaisseaux atteignent le nombre 8 en ajoutant leur puissance, par exemple un éclaireur de niveau 6 et un transporteur de niveau 2, ou deux vaisseaux de niveaux 4, ou 3 vaisseaux de niveaux 1, 2 et 5. Sachant qu’il n’y a que 4 emplacements autour de chaque planète pour pouvoir la coloniser.

A chaque colonisation de planète vous gagnez le droit de prendre une carte d’avancement (Tactique ou Commandement).

Les cartes « Tactique » sont des effets immédiats ou des bonus passifs qui vont décider de votre stratégie, certaines permettent d’agrandir votre flotte, d’autres vous offrent des capacités de combat accrues ou des déplacements gratuit. De nombreux combos sont possibles entre les cartes et nous en découvrons à chaque fois, parfait pour surprendre vos adversaires avec de nouvelles tactiques. En revanche, les cartes « Commandement » vous confèrent un bonus tant que la carte est posée devant vous, dans la limite de trois.

Entre les cartes et les capacités de vaisseaux, vous verrez que Quantum, malgré l’omniprésence des dés, est avant tout un jeu de stratégie où il faut réfléchir à ses actions avant de les entreprendre si vous souhaitez conquérir toute la carte.

La carte d’ailleurs, parlons en : Le plateau est constitué de 25 tuiles carrées que vous assemblerez selon des schémas pré-établis, ou à votre guise pour créer de nouveaux espaces de jeux.

Les configurations de plateaux présentes dans la boîte de base vous donnent plusieurs aspects du jeu, parfois préférant la vitesse et les déplacements ou parfois favorisant les combats entre joueurs. A vous de créer vos propres plateaux par la suite pour renouveler à l’infini vos parties.

 

Quantum est un jeu simple dans ses règles mais riche dans ses mécaniques, il est intéressant à deux joueurs mais devient passionnant à trois ou quatre, des alliances se forment aussi vite que les trahisons se décident.

Koikyadanlaboîte ?

Quantum propose du matériel classique mais de qualité. Les fiches de faction sont en carton épais et de belle taille, comme les tuiles de plateau de jeu. Les dés, eux aussi sont plus gros que les dés 6 faces classiques, facilitant la lisibilité du jeu.

Les illustrations de Kieran Yanner et Georges Bouchelaghem donnent du corps au jeu et vous feront voyager, ce qui est une bonne chose quand jeu fait appel à votre imagination pour les vaisseaux.

Les règles sont relativement simples à prendre en main, et après la première partie où on tatonne un peu, les autres roulent toutes seules. Pour info, le jeu est intégralement en français.

Caractéristiques :

Joueurs : 2 à 4
Public : Pour tous dès 10 ans
Temps de jeu : 30 à 60 minutes
Prix : Environ 30€

Related Post

PARTAGER
Article précédentTGS 2017 : Zone of the Enders s’offre un nouveau lifting convaincant
Article suivant[Interview] Jérémy Pinget, Outlaws Last Man Standing
Trentenaire que l'ennui et l'insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web... J'y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent! Passionné de jeux vidéo, j'ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m'avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j'ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j'espère...) qui me permet d'acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j'ai plus le temps de les faire... Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

Laisser un commentaire