jeu de rôleSalut les rôlistes, aujourd’hui on va pas parler de jeu de société mais de jeu de rôle, expression ultime du jeu de société pour certains, ou quintessence de l’esprit geekàlunettes des années 80 sublimé par Stranger Things pour d’autres. Le jeu de rôle était pour moi un grand inconnu assez intrigant qui m’attirait mais qui me paraissait demander trop d’engagement pour m’y mettre.

Je tiens tout de suite à prévenir qu’en tant que néophyte du jeu de rôle, je vais sûrement faire crier de rage ou d’horreur les passionnés ! Veuillez m’excuser d’avance pour toutes les erreurs de jugement ou de compréhension que je pourrais faire, je vous invite à vous exprimer dans les commentaires, je serais ravis d’en discuter avec vous ! 😀

Depuis des années je regardais avec curiosité les livres de Donjons et Dragons, de l’Appel de Cthulhu ou d’autres livres de jeu de rôle qui me tombaient sous la main, autant l’envie de plonger dans un monde imaginaire avec des amis et y vivre des aventures me motivait énormément, autant la densité des informations à ingérer avant de pouvoir jouer me rebutait réellement….

Ouvrir un livre de jeu de rôle et voir 200 pages sur la nature politique du conflit ayant amené la situation de départ du scénario que vous voulez jouer m’a fait refermer bien des ouvrages. De même que la création d’un personnage prenait un temps bien trop important pour être envisageable pour une première partie sans connaisseur pour m’aiguiller dans mes choix.

C’est avec ces aprioris (fondés ou non) que je remballais mon envie d’essayer ce loisir.

Mais lors d’une conversation anodine avec des amis, l’un d’eux m’a soumis le kit édité par Larousse pour s’initier à une soirée jeu de rôle. Piqué dans la curiosité, j’ai commencé à essayer de savoir ce qui composait ce kit et s’il serait intéressant de le soumettre à des amis pour tester tout ça. Spoiler : Oui, d’où l’article !

Revenons au Kit en tant que tel, il est composé du matériel nécessaire à deux aventures,

l’une dans un univers médiéval, la seconde dans un univers Lovecraftien.

Chaque aventure possède 2 cartes, l’une pour les joueurs, l’autre plus détaillée pour le Maître du jeu, ainsi que des fiches personnages pré-établies pour faciliter la mise en route. Elles sont déjà remplies et présentent les caractéristiques liées aux personnages ainsi que des traits de caractères qui vous aideront à leur donner vie.

On y trouve aussi un paravent pour le maître du jeu, pour qu’il puisse cacher les éléments du scénario.

jeu de rôle

Le scénario en tant que tel, une aventure avec les grands axes, des choix multiples par moment et des aides sur comment les interprétées selon les décisions des joueurs pour que l’aventure reste relativement cohérente.

Des cartes aides qui représentent des lieux, des objets ou des personnages pour aider les joueurs à appréhender l’univers et à se projeter dedans. Elles seront distribuées au fur à mesure de l’aventure.

Un livre d’introduction au rôle de Maître du Jeu présentant des conseils pour la préparation de l’aventure et son déroulement ainsi que les différentes “règles” qui doivent s’appliquer lors d’une soirée jeu de rôle. Ce livret comporte aussi des conseils pour les joueurs afin de les aider à s’approprier leur rôle et d’autres conseils.

Un dé à 10 faces pour les fameux lancés !

jeu de rôle

Étant l’organisateur de la soirée, j’ai endossé le rôle de Maître du Jeu pour la première fois et j’ai fait le choix de prendre l’aventure médiévale, pensant que c’est un thème plus universel. Tout le monde connaît des histoires de barbares et de voleurs, il suffit d’avoir vu le seigneur des anneaux ou d’avoir écouté le donjon de naheulbeuk pour avoir des repères. Autre avantage, la BO de The Witcher 3 fera très bien l’affaire pour l’ambiance !

Il est 18h, je rentre chez moi et déballe le kit, j’ai donné rendez-vous à 19h à tout le monde, j’ai le temps de préparer le scénario de ce soir, je lis le manuel pour le Maître du jeu, je comprends rapidement les grands principes du jeu. Je tombe sur la phrase “Il est préférable de préparer le scénario à l’avance, de prendre des notes et d’anticiper quelques réactions de joueurs, une semaine avant de vous lancer dans l’aventure vous donnera le temps de bien vous préparer”, OK moi il me reste 45 minutes, je l’ai bien dans l’os, on va faire dans l’impro toute la soirée…

Je finis par lire le scénario de bout en bout, quelques pages, c’est rapide, ça devrait le faire.

Mes invités arrivent, je mets à disposition les fiches de personnages, chacun choisis le sien et c’est parti, on y va…

Le scénario est relativement bien fait, il pose des situations favorables à la présentation de chacun et vous donne les clés pour amener les joueurs à faire avancer l’intrigue.

jeu de rôle

Du côté des joueurs, après avoir retrouvé une partie de mes camarades de jeu le lendemain pour une soirée plus classique, nous avons fait un débriefing : Première soirée jeu de rôle pour tous, les avis sont tous bons. Certains se sont découverts une nouvelle personnalité au travers de leur personnage et ont complètement absorbé la personnalité de celui ou celle qu’ils incarnaient. Le rôle de MJ a été frustrant pour un ou deux joueurs, ils avaient l’impression que le sort s’acharnait contre eux et que malgré tout ce qu’ils pouvaient faire, l’injustice la plus totale était à l’oeuvre. Jusqu’à ce qu’un élément scénaristique soit révélé et justifie tout. Du côté “gameplay”, les joueurs ont eu un peu de mal à parler à la première personne, il a fallu les recadrer pour qu’ils adoptent une élocution à la première personne.
Passer de “
Machine va aller suivre Bidule en étant discrète” à “Hey Machine, tu pourrais suivre Bidule en utilisant tes capacités de discrétion?” n’a pas été une chose aisée mais à force, les joueurs ont pris le pli. Des tensions entre personnages sont nées des décisions prises par chacun.

 

Il aura fallu un vrai esprit d’équipe pour faire avancer la quête. D’une aventure relativement simple avec une direction unique, les héros sont partis dans des actions spécifiques les éloignant de la résolution de la quête mais qui a donné lieu à des situations étranges, drôles et même dramatiques pour certains. L’improvisation et l’imagination de chacun a donné du cachet et de la consistance au monde, rendant la soirée encore meilleure. Les personnes autour de la table se sont prises au jeu très facilement et pour eux les situations décrites devenaient réelles, ils vivaient vraiment les événements.

Je ne vous détaillerai pas le reste de l’aventure qui sera différente pour chacun mais nous on a passé un excellent moment et chacun n’attend qu’une chose : recommencer.

Ca tombe bien, on a un deuxième scénario sous la main. On va essayer de travailler la chose un peu plus pour éviter tous les moments d’hésitations qui ont ponctué cette première soirée.

Aux rôlistes chevronnés, je ne sais pas si vous trouverez votre compte dans les deux aventures proposées, elles sont simples mais sont d’excellentes portes d’entrées si vous souhaitez faire découvrir votre passion à de nouveaux joueurs.

Nous sommes déjà en recherche de nouvelles expériences du même genre, pour réitérer ce genre de soirées, n’étant pas encore prêt pour des saga demandant plus d’engagement.

Au final, nous avons passé une soirée vraiment excellente avec ce kit, à tous ceux ayant l’envie de s’y essayer je ne peux que conseiller de se le procurer.

Récap de la rédac

 Nombre de joueurs  2 à 11 vu que vous avez 10 fiches personnages par scénario
 Durée d’une partie  Normalement 1H, nous ça a duré 4H 😀
 Editeur Larousse
 Prix 13€

Related Post

PARTAGER
Article précédentUne version physique pour Armello en 2018
Article suivantOmega Labyrinth Z sera distribué en Europe

Trentenaire que l’ennui et l’insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web… J’y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent!

Passionné de jeux vidéo, j’ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m’avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j’ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j’espère…) qui me permet d’acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j’ai plus le temps de les faire…

Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

Laisser un commentaire