Vous en avez forcément entendu parler ces deux dernières semaines, c’est le jeu qui se fait une place dans les tops de streaming : Fortnite ! Et on l’a (longuement) testé pour vous donner notre avis !

Fortnite déjà c’est quoi ?

C’est un jeu à la troisième personne où vous incarnez un héros (original, je sais) qui doit combattre « La Tempête« , sorte d’entité qui se caractérise par de gros nuages violets et l’apparition de « Carcasses« , une sorte de zombies.

A partir de là, c’est « Ouaiiiis ok… Mais tu sais les jeux de zombies, c’est pas ce qui manque… » Et vous auriez raison ! A un point près : Fortnite est original, si si, je vous l’assure ! Il est original car il est la combinaison de plusieurs type de jeux, il a le côté TPS basique où l’on dézingue des vagues d’ennemis par centaines mais également le côté base-building d’un Minecraft.

« Sois fort petit Fort! »

Lors des différentes missions, vous aurez pour objectif de protéger des points précis sur la carte pendant un temps donné, ces points peuvent être des personnes ou des objets, les vagues de monstres devenant vite trop importantes, vous serez obligés de construire des remparts autour de ces points pour les garder intacts.

Non seulement vous construirez des fortifications de base (murs, toits, fenêtres,…) mais aussi des pièges pour protéger votre chez vous : Tout un panel de pièges est à votre disposition, que ce soit des pieux dans le sol, des plafonds électrifiés, des dalles éjectantes et bien d’autres. Un petit côté Orcs Must Die en fait! Le craft est un élément essentiel du jeu, vous aurez à crafter à peu près tout et n’importe quoi : votre stuff bien entendu, mais également vos munitions! Il ne sera pas rare de voir quelques imprudents s’arrêter en plein combat pour fabriquer des munitions.

Qui dit craft, dit ressources. Pour fabriquer votre stuff ou vos défenses, vous aurez besoin de récolter des matériaux et ça tombe bien, dans Fortnite, presque tout est destructible et donne des ressources. Pas envie de chercher la porte d’un bâtiment? Aucun problème, il vous suffit d’attaquer le mur à la pioche, et vous tomberez parfois sur des coffres au trésor cachés derrière des murs! Mais c’est également vrai pour la construction : un objet vous semble inaccessible, vous êtes coincé dans un trou? Il vous suffit de construire un escalier ou une plateforme pour vous en sortir.

En parlant de bâtir des éléments, le mode construction est plutôt bien fait et ergonomique à la manette. C’était une de mes craintes au début mais il s’est avéré très facile à utiliser, passé un petit temps d’adaptation. On navigue avec Triangle entre les différents éléments : Murs, sols, escaliers toits et pièges et ensuite on peut modifier chaque élément. A partir d’un mur basique, vous pourrez y percer une fenêtre, une porte, en faire une arche ou un muret. Avec toutes ces possibilités vous pourrez créer non seulement un fort avec une grande capacité défensive, mais également très esthétique si vous le souhaitez.

En dehors des missions « de base », des missions augmentant la défense de bouclier se présenteront à vous. Ce type de missions vous fera construire votre propre base, persistante que vous agencerez comme vous le voulez et en fonction des objectifs de mission à réaliser. On vous demandera de protéger un point dans un premier temps, mais ensuite, vous devrez étendre cette protection à de nouvelles structures plus loin du noyau de base. Ces missions peuvent être elles aussi réalisées en coop et sont très souvent l’occasion d’introduire un nouveau type de Carcasse au roster d’ennemis pour les missions suivantes.

Left 4 Dead Cartoonement vôtre

Autre point positif : sa réalisation, le jeu est superbe, d’un aspect cartoon très agréable à regarder, c’est comme si Team Fortress avait eu une aventure avec Pixar pour donner un jeu aux couleurs chatoyantes et avec un humour

bien présent tout du long. Le jeu étant doublé intégralement (sauf bug) en français et de façon correcte, c’est vraiment agréable. Les musiques ne sont pas inoubliables, mais remplissent bien leur rôle et vous accompagneront dans toutes les missions sans vous déranger.

Les mécaniques du jeu sont très tournées vers la coopération (quêtes communes, quelqu’un peut réaliser des objectifs de quête à votre place, points de victoire partagés entre les joueurs, forçant l’entraide) ainsi que celles des jeux mobiles : quêtes quotidiennes, points qui s’engrangent avec le temps pour développer les recherches, système de tokens à acheter pour se payer des lamas (les pinatas à récompenses du jeu), récompenses de connexion quotidienne.

Le jeu ne propose pas de choix de niveau de difficulté, et s’avère assez simple au début. On parvient aisément à protéger l’objectif de la mission (sans qu’il prenne de dégâts la plupart du temps), sans mettre de pièges, en réalisant juste quatre murs basiques. MAIS, si on a l’impression de rouler sur les missions du début, ce sentiment s’estompe rapidement et on est contraint de ruser et de piéger les alentours du point à défendre pour ne pas se faire submerger par les hordes de Carcasses.

Le jeu est très plaisant en solo, notamment pour la construction de sa base (tâche que vous pourrez également déléguer à des amis de confiance), mais c’est bel et bien en multi, avec des amis, que toute la dimension fun et réellement coopérative se révèle. Il est possible de jouer en multi avec des inconnus, le matchmaking est très bien fait et rapide, mais on n’est pas à l’abri de tomber sur un joueur qui fait n’importe quoi…

Pour le moment, étant à la fin de la première ville, je n’ai pas senti le besoin de mettre de l’argent dans les lamas, les récompensent tombent facilement et régulièrement, c’est un plaisir de voir tous ces schémas d’armes, ces héros ou les survivants arriver dans ma collection ! Les héros possèdent différentes capacités mais peuvent utiliser tous les types d’armes. Vous pourrez tester différentes combinaisons et choisir celles qui s’accordent le mieux avec votre style de jeu!

Néanmoins, il se dit sur les Internets du Web que, passé la moitié de la deuxième ville, un « paywall » s’installerait petit à petit pour forcer à l’achat. N’étant pas encore arrivé à cette partie de l’histoire, malgré les nombreuses heures passées sur le jeu, je ne peux confirmer ces propos mais n’oublions pas que Fortnite est un jeu en accès anticipé et qu’il ne demande qu’a évoluer.

De nombreuses mises à jour sont prévues avec des ajouts dans tous les sens, le jeu étant déjà très riche et très fun à jouer, je me réjouis de pouvoir y passer encore de nombreuses heures. Entre amis, ce jeu et un vrai bonheur! N’hésitez pas à nous rejoindre dans nos sessions!

Fortnite

Fortnite
86.25

Graphismes

10/10

    Son

    8/10

      Gameplay

      9/10

        Histoire

        8/10

          Points positifs

          • Un mélange des genres réussi
          • Un système original
          • Le système de construction bien pensé
          • de nombreuses possibilités de défenses à construire
          • Excellent en multi

          Points négatifs

          • Objectifs de missions peu variées
          • Peut devenir répétitif

          Related Post

          PARTAGER
          Article précédentPapers, Please! Un visa finalement obtenu pour la Vita?
          Article suivantMary Skelter Nightmares – Le collector
          Trentenaire que l'ennui et l'insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web... J'y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent! Passionné de jeux vidéo, j'ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m'avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j'ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j'espère...) qui me permet d'acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j'ai plus le temps de les faire... Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

          Laisser un commentaire