Deemo The Last Recital est un jeu de rythme issu du mobile que l’on attendait depuis longtemps, avec une localisation qui arrive courant du mois!  C’est maintenant chose faite, et celui-ci arrive à mêler habilement jeu de rythme et point & clic, le tout dans une histoire profonde.

 

 

Deemo the Last Recital est une adaptation du jeu mobile Deemo. Cependant la version PS Vita a eu le droit à quelques mises à jour très agréables. Cette version dispose en effet d’une histoire différente par rapport à la version mobile du jeu, des cinématiques complètement animées, le doublage des personnages, une nouvelle collection de musiques et un mode 2 joueurs en coopération ou versus.

Je vous en parle aujourd’hui car le jeu dispose de plusieurs langues dans sa version asiatique tel le chinois, le coréen, le japonais et l’anglais.

L’histoire :

Dans une dimension inconnue, au sein d’une salle étrange, se trouve un mystérieux personnage connu sous le nom Deemo, accompagné d’un piano… Une jeune fille apparaît soudainement dans ce lieu solitaire. C’est là que l’histoire de cette fille du monde supérieur commence. Deemo est troublé, il veut vraiment aider la fille à retourner dans son monde, il a remarqué que l’arbre grandit lorsqu’il joue au piano. Ainsi, le joueur va aider Deemo et la jeune fille dans la croissance de l’arbre de sorte qu’il atteigne le monde supérieur. Si vous n’avez jamais joué à ce jeu, maintenant vous pouvez profiter d’une histoire qui a touché plus de 800 millions de personnes dans le monde!

L’histoire se dévoile en fonction de la croissance de l’arbre. Chaque titre achevé vous permet de faire grandir l’arbre en fonction du nombre de notes « parfaites » et de combos. Vous allez ainsi découvrir au fur et à mesure, votre environnement, mais aussi Deemo, le personnage que vous incarnez, et la silhouette encapuchonnée. L’aspect intéressant dans la version PS Vita c’est que vous avez une suite à l’histoire principale qui se débloque une fois celle-ci terminée.

Le principal problème de Deemo c’est que vous allez devoir refaire plusieurs fois certains titres pour avancer dans l’histoire. Une mécanique vraiment pénible. Vu le nombre de musiques disponibles pour le jeu, il aurait été judicieux d’adapter l’histoire pour ne jamais avoir besoin de les refaire… Alors pourquoi? Pour vendre des DLC bien sûr! DLC uniquement disponibles sur le PSN Asie ou sur la version mobile. Il y a plus de 100 musiques disponibles en DLC payants. Pour le prix du jeu PS Vita, la totalité ou la grande majorité des DLC de base dans la cartouche n’auraient pas été de trop. Alors même si vous avez beaucoup plus de musiques que dans la version mobile, il est quand même dommage de ne pas livrer un jeu « complet ».

Le gameplay :

Le gameplay ainsi que le menu sont entièrement TACTILES. Vous avez: un menu principal avec l’histoire principale puis l’histoire secondaire, le link-play qui vous permettra de jouer en multi-joueur, les crédits (tout le monde s’en fout des crédits non?) puis le leaderboard sur Internet.

L’histoire se divise en deux: une partie point & clic et le jeu de rythme. Vous arrivez dans la salle centrale où se tient le piano ainsi qu’une salle à gauche, vous en débloquerez une seconde à droite plus tard dans l’histoire. En explorant les différentes salles en cliquant, vous déclencherez certains dialogues,  vous récupérerez aussi des informations et même quelques musiques.

Les musiques sont répertoriées en volumes qui contiennent chacun un certain nombre de titres. Vous pourrez les jouer en easy, normal ou hard et choisir ensuite la vitesse de défilement des notes. Il y a 2 types de notes: celles où vous tapez sur l’écran et celle ou vous glissez votre doigt sur l’écran.

Un fonctionnement plutôt simple mais qui reste diablement efficace surtout en hard où il vous faudra utiliser plus de 2 doigts. Comme beaucoup de jeux de musique, vous avez 3 qualité de note :

  • Blanc : le « mauvais » qui va casser votre combo.
  • Vert :  le « bon » qui continu votre combo sans être parfaitement exécuté.
  • Orange : le « parfait » (il y a d’ailleurs un trophée où vous devrez réussir l’intégralité d’une musique en parfait).

Pour compléter une musique il faudra avoir plus de la moitié des notes en Charming Hits :

Un gameplay très simpliste donc, mais efficace. J’aurai juste apprécié que sur Vita nous puissions choisir entre le tactile et les boutons. Le gameplay est bien progressif, je suis passé de 50% de complétion en easy à plus de 70% dans la majeure partie des musiques en hard (difficile). À titre personnel, les boutons restent quand même plus facile dans l’exécution que le tactile. En effet, vous allez vite vous rendre compte qu’il vous faudra utiliser 3-4 doigts pour réussir les musiques les plus difficiles ainsi que des changements de main! (on se prend pour un vrai pianiste au bout de 2-3h de jeu). C’est là tout le problème du jeu, comment tenir votre PS Vita tout en utilisant 3-4 doigts pour jouer ? Justement vous ne pouvez pas. Vous devez poser la Vita sur une surface plane et jouer comme sur un piano, mais je pardonne, tellement peu de jeux utilisent le tactile, et puis rien n’oblige un développeur de faire jouer le joueur toujours de la même manière.

Les musiques :

Toutes les musiques  de Deemo the Lat Recital sont des morceaux de piano, principalement classiques mais également dans d’autres genres comme électro ou pop. Je me permets de vous laisser un morceau pour vous faire une idée, moi j’adore!

Niveau qualité, je n’ai qu’une chose à dire elles sont juste magnifiques! La difficulté des morceaux va de 1 à 11 (les 11 étant sacrément difficiles). Les musiques en hard sont vraiment compliquées et nécessitent beaucoup de changements de main et beaucoup de doigté. C’est parfait pour un pianiste mais pour quelqu’un qui ne joue pas d’instrument (hors mon Otamatone), je vous conseille de vous entraîner en normal en augmentant progressivement la vitesse de 1 à 4-5 avant de vous attaquer au mode hard. Il n’empêche que l’on se prend au jeu et que c’est vraiment agréable, j’ai passé mon dimanche dessus et madame était heureuse d’entendre les musiques.

Le multi-joueur :

Le multi-joueur vous permet de jouer en compétition, donc celui qui fera le meilleur score l’emporte, ou à « quatre-mains » comme au piano: vous jouer à deux sur le même morceau et vous vous entraidez. Un petit mode vraiment sympathique qui n’ajoute pas grand chose mais vous permet de jouer avec vos amis. Je n’ai pas pu tester cette mécanique je le ferais la prochaine fois que je verrais Popolulu, je sais qu’elle a aussi le jeu, car ce mode n’est disponible qu’en Ad-Hoc.

Mon avis sur Deemo : 

Deemo the Last Recital est donc un jeu « musical » fort sympathique, je ne me suis pas attardé sur l’histoire pour ne pas vous spoiler car celle-ci est relativement profonde et intéressante. Le deux principaux reproches que je peux donc émettre sur cette version PS Vita c’est, qu’à moins d’avoir un compte Asia, le jeu manque vraiment de contenu par rapport à ce qui est réellement disponible. Le jeu est bien fourni, mais c’est frustrant de savoir qu’il y a autant de musiques disponibles et de ne pas pouvoir en profiter « de BASE » dans une cartouche (payable plein pot!). Vous avez accès à une soixantaine de titres comparés aux 170 de tous les DLC sur mobile ou Vita via le PSN Asia.

Et le deuxième bémol c’est le fait de devoir « farmer » pour faire grandir l’arbre et parfois de 3-5 mètres à coup de 0,100 ou 0,250 c’est vraiment long et prise de tête, refaire une chanson 1-2 fois en easy, normal ou hard c’est acceptable, mais là…

Sinon le jeu est magnifique, la partie point & clic et l’histoire sous forme de cinématiques, rajoute vraiment du charme au jeu. La présentation est soignée, chaque morceau à sa propre illustration même si une petite chorégraphie ou un clip aurait été bienvenue. C’est typiquement le genre d’histoire que j’ai envie de voir dans un jeu musical, quelque chose de profond et pas niais comme le dernier Project Diva X. L’aspect point & clic même s’il n’est présent  que de manière anecdotique rajoute également quelque chose d’intéressant au genre. Cela pourrait être vraiment super de mixer ces deux genres dans un jeu d’énigme « point & clic musical », mais pardon je m’égare! Deemo est donc pour moi un très bon jeu musical qui touche par son originalité, sa direction artistique et le genre des mélodies choisies. Pour moi c’est une des licornes de la PS Vita, à avoir dans sa ludothèque si on aime les jeux de rythme ou du moins à faire sur mobile ou tablette!

Deemo est disponible uniquement en version physique sur PS Vita (c’est la seule console à l’avoir en version physique) en version Asia pour une trentaine d’euros. Je tiens à remercier notre partenaire Play-asia qui m’a permis de faire cette review.

Related Post

Laisser un commentaire