Petits meurtres et faits divers est un jeu d’ambiance créé par Hervy Marly (coauteur sur les Loups-garous de Thiercelieux, excusez du peu) où le but est de retrouver un coupable parmi les accusés lors de loufoques affaires plus bizarres les unes que les autres.

Point de bêtes velues cette fois mais des hommes et des femmes qui se répartiront en 3 catégories :

  • L’inspecteur dont le but est de trouver le coupable
  • Le Greffier qui servira d’arbitre
  • Les accusés qui seront soit coupable soit innocents et leur but sera d’induire en erreur l’inspecteur.

Matériel

Le matériel est de très bonne qualité et se compose de plusieurs livrets/agendas :

  • 1 pour l’inspecteur qui détient le contexte de l’affaire ainsi que le nom et quelques indices sur les suspects.
  • 5 pour les accusés, chacun comportant le rôle qu’il doit incarner et deux séries de 3 mots qu’il doit placer lors de sa déposition pendant les deux interrogatoires de l’inspecteur. Tous les accusés ont la même série de mot sauf le coupable qui lui a 3 mots différents mais du même champ lexical.
  • 1 pour le greffier qui contrôle si tous les mots ont été récités par les suspects.
  • 1 sablier pour minuter les interrogatoires
  • Des cartons pour pouvoir voter

Déroulement d’une partie

La partie se déroule en autant de manches qu’il y a de joueurs, chacun échangeant leurs livrets à chaque manche pour que tout le monde puisse jouer tous les rôles.

L’inspecteur commence par interroger un suspect en lui posant une question, le joueur dispose d’une minute pour répondre à la question de l’inspecteur en y intégrant obligatoirement les 3 mots écrits dans son livret.

L’inspecteur continue d’interroger tous les suspects (sous l’oreille attentive du greffier qui contrôle que chacun place bien tous les mots) puis recommence une deuxième ronde d’interrogatoire cette fois ci de 30 secondes où les joueurs devront à nouveau placer les 3 mots obligatoires.

A la fin des deux rondes, les suspects misent (avec un carton) pour savoir si l’inspecteur va découvrir ou non le coupable.

L’inspecteur gagne des points s’il trouve le coupable
Les accusés gagnent des points s’ils parient correctement sur l’inspecteur
Le coupable gagne des points s’il échappe à l’inspecteur.

Le joueur avec le plus de points à la fin de la partie, remporte celle-ci.

Avis

La force de ce jeu c’est les affaires en tant que telles qui sont très décalées et qui donnent vie à des situations drôles où la seule limite est l’imagination des joueurs.

Chaque description des personnages permet de donner une amorce aux joueurs un peu en mal d’inspiration.

Et c’est là que le jeu est très inégal, il dépend principalement des gens avec qui vous jouer (comme beaucoup de jeux en fait…)

Si vous jouez avec des personnes assez imaginatives et qui ont de l’aisance à parler, à raconter des histoires et à rebondir sur les histoires précédemment racontées par les autres suspects, c’est un jeu d’ambiance parfait qui vous donnera des éclats de rire à chaque intervention.

Si au contraire, vous êtes en présence de gens moins à l’aise, qui butent sur les mots imposés et donc mettent en évidence toute l’essence même des mécaniques de jeu, la partie risque d’être nettement moins amusante.

Conclusion

Pour résumer, Petits meurtres et faits divers est un très bon jeu d’apéro, qui peut se jouer en seulement 15/20 minutes si vous souhaitez ne faire qu’une seule affaire, avec des règles simples à comprendre et qui mettra tout de suite une bonne ambiance entre les convives pour peu qu’ils soient réceptifs à ce genre de jeu.

Nombre de joueurs : De 4 à 7 joueurs
Prix : Environ 30€

Related Post

PARTAGER
Article précédentDragon Ball Xenoverse 2 annoncé sur Nintendo Switch au Japon
Article suivantTiny Metal, un Advance war like arrive sur Nintendo Switch
Trentenaire que l'ennui et l'insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web... J'y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent! Passionné de jeux vidéo, j'ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m'avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j'ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j'espère...) qui me permet d'acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j'ai plus le temps de les faire... Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

Laisser un commentaire