Salut les amateurs de poneys ! Un projet Kickstarter a été lancé hier pour un jeu de cartes qui nous a paru plutôt fun : Kill the Unicorns. Imaginé et créé par Morning, une boîte française, Kill the Unicorns propose de vous plonger dans son univers décalé pour partir à la chasse à la licorne.

Pourquoi chasser les licornes ? C’est mignon une licorne… Et bien NON, derrière leurs apparences féériques, ces sales bêtes sont en train de ravager l’environnement ! Enfin un jeu qui montre ces créatures sous leur vrai jour ! Voici le synopsis du jeu :

« Il y a fort fort longtemps, un Royaume était envahi de milliers de licornes stupides, qui se soulageaient sur les propriétés privées, mangeaient les plantes en voie d’extinction, et n’arrêtaient pas de péter ! Les gaz lâchés par les licornes étaient toxiques, la pollution de l’air augmenta alors considérablement dans le Royaume et impacta sérieusement l’environnement local. Cette contamination créa un micro-climat sur le Royaume et il commença à pleuvoir du sucre et des bonbons qui rendaient tout collant.

Trop gentille pour agir, la Reine donna carte blanche à la redoutable Princesse. Impatiente d’affirmer son autorité, la Princesse déclara quatre jours de chasse de Licornes annuel et tout le monde était invité! C’était une excellente nouvelle pour les Gnomes qui s’occupent d’un marché noir souterrain où sont revendus des marchandises à base de Licornes. Cette saison de chasse officielle voulait maintenant dire que les Gnomes n’avaient plus à attraper ces créatures eux-mêmes (une tâche très difficile), ils pouvaient les acheter à bas prix auprès des chasseurs. »

Le jeu est prévu pour 3 à 6 joueurs pour des parties de 20 à 45 minutes, parfait pour un jeu de début de soirée, qui peut évidemment s’étaler sur toute la soirée. Avec des règles qui tiennent sur une seule page, le jeu semble facile à appréhender dans ses mécaniques, il ne restera aux joueurs qu’à se familiariser avec les cartes pour en tirer le meilleur parti.

Pour sortir victorieux d’une partie de Kill the Unicorns il vous faudra capturer des licornes en misant secrètement des cartes chasses sur l’équidé que vous convoitez. Mais, si c’était juste un jeu de pari, ça ne serait pas très intéressant… Vous aurez aussi des cartes ruses que vous pourrez placer devant la dite bestiole pour vous donner un avantage si vous remportez la mise ou un malus à un adversaire ! Vous commencez à voir le potentiel de sales coups se dessiner ? On recommence jusqu’à ce que les quatre poneys magiques soient capturés (ou se soient échappés en cas d’égalité). Les parties se déroulent en quatre manches, entre chacune d’elles, on peut aller faire un tour au marché noir des gnomes pour leur acheter du matos un peu limite sur la légalité pour tuner sa licorne et lui donner par exemple un +2 en points de victoire.

Pour ajouter une petite dimension stratégique aux parties, les licornes rapporteront différents points de victoire et seront réparties en différentes couleurs. Si un joueur parvient à rassembler plusieurs licornes de la même couleur, il gagnera des points bonus. Mais comme les licornes c’est souvent associé aux arcs en ciel, il y à également un bonus pour en avoir une de chaque couleur. Si un joueur rassemble deux licornes de chaque couleur, c’est le double arc-en-ciel, what does that mean ?, et bien dans ce cas, c’est la victoire immédiate !

L’univers décalé de Kill the Unicorns passe par son lore mais surtout par sa direction artistique. Le jeu se pare de couleurs très vives et tranchées avec un traitement cartoon à mi chemin entre Mon petit poney et Fat Princess. Personnellement j’adore les Pigicorns, des cochons déguisés en licornes.

La campagne Kickstarter démarre sur les chapeaux de roues, le projet a été financé en seulement trois heures ! En même temps, ce n’est pas surprenant, le jeu à l’air fun et il à un des deux mots clefs qui garantissent un financement, et souvent en un temps record : « Licorne », l’autre étant « Cthulhu ».

Les contreparties sont plutôt accessibles : la première pour avoir le jeu, les stretch goals débloqués et un personnage exclusif KS est à 18$ en Early Bird (il en reste un peu au moment où j’écris ces quelques lignes), sinon il vous en coûtera 20$. L’autre palier est à 35$ et vous donnera accès aux mêmes récompenses accompagnées d’une extension d’une cinquantaine de cartes supplémentaires. (Il y avait un Early Bird pour cette contrepartie avec une boîte alternative qui brille dans le noir qui a l’air super classe mais elle n’est plus disponible donc je ne vous en parle pas). Vous trouverez également des contreparties aux noms sympas, mais un peu plus chères, avec des goodies (dont une peluche du fameux Pigicorn) ou un exemplaire du jeu supplémentaire.

Le jeu sera disponible en anglais et en français, si vous voulez vous faire une idée du jeu, une version print and play est téléchargeable sur la page du Kickstarter. Pour le moment elle est en anglais, mais la version française du PnP devrait pointer le bout de sa corne dans les jours qui viennent.

Pour faire un point sur les SG, cette campagne propose de les obtenir de manière assez originale : sous forme de défis pour la plupart ; comme prendre un selfie déguisé en licorne ou en créant une chanson sur les licornes Espérons que la communauté et les backers s’investissent pour débloquer ces paliers de récompense. Pour ma part, j’ai backé le jeu et l’attend avec impatience pour tester son potentiel de saletés à faire, ou subir.

Related Post

Laisser un commentaire