Okko Chronicle - 01Salut les Ronins, une partie de l’équipe s’est perdue aux Utopiales de Nantes début novembre, lors de cet événement, nous avons pu essayer le prototype du jeu Okko Chronicles dont le Kickstarter est encore en cours au moment où je publierai ces lignes.

Je vais essayer de vous présenter le plus justement ce projet et vous retranscrire le plaisir qu’on a eu lors de notre partie.

Mais avant tout, connaissez-vous Okko ?

Moi avant cette partie, non, alors je vais vous faire un topo rapide :

Okko est une BD commencée en 2005 avec pour auteur HUB. L’action prend place dans un univers japonais médiéval ou le fantastique côtoie les ruses et les fourberies de la politique humaine.

Okko Chronicle - 02

Okko est le personnage principal de cette aventure en 10 tomes, découpée en 5 cycles. C’est un Ronin, un samouraï sans maître, qui parcourt l’empire du Pajan accompagné de ses acolytes : Noburo, une force de la nature ; Noshin, le moine au saké et Tikku, jeune homme qui rejoindra l’équipe et qui est le narrateur de l’histoire.

Cette étrange troupe traque les Oni, démons japonais, qui se mêlent des affaires humaines.

Les qualités de la BD sont multiples : son scénario mature et captivant, son graphisme qui chatouille la rétine, les couleurs qui subliment l’ambiance, ses personnages mystérieux et charismatiques.

C’est sur ces bases que le jeu Okko Chronicles naît.

Nous allons maintenant vous parler un peu plus du jeu en lui même

Okko Chronicle - plateau

Le jeu se joue en versus, de 1 contre 1 à 1 contre 4.

Un joueur incarnant le rôle de l’Oni et de ses troupes. Le reste des joueurs incarnants Okko et les autres membres de son équipe.

L’aventure se déroule au travers d’une campagne. Chaque victoire d’un camp entraînant des missions différents et des gains de bonus, sur ces points. Le jeu ressemble à Assaut sur l’Empire mais la comparaison s’arrête là.

Dans Okko Chronicles, vous devez enquêter, à la façon d’un Cluedo pour simplifier à l’extrême. Vous devrez découvrir quel personnage non joueur présent sur la carte est l’hôte de l’Oni et découvrir l’identité de ce dernier.

Okko Chronicle - figurine 01Okko Chronicle - figurine

Pour ce faire, vous devrez interroger les personnages jusqu’à ce qu’ils vous révèlent assez d’indice pour pouvoir affirmer qui est possédé et par quel monstre.

Une fois cette tâche accomplie, il faudra bien évidemment abattre ce démon. Les lancés de dés d’attaque et de défense seront un vrai plaisir. On peut se retrouver à jeter une petite brouette de dés et voir pâlir le visage de l’adversaire quand on fait les comptes des dégâts ! Un grand moment de plaisir !

Les mécaniques du jeu 

Okko Chronicles possède d’autres mécaniques bien à lui. Qui méritent qu’on s’y intéressent parce qu’elles font parti des éléments qui ont suscité chez moi un grand intérêt :

  • Le deck d’action des héros, chaque héros possède 8 cartes dans sa main. Il devra choisir comment utiliser les dites cartes pour optimiser ses actions. Renforcer son attaque quand il faudra tailler des gardes en pièces ou maximiser ses dés d’interrogatoire pour faire parler plus facilement une cible importante.
    Mais ce n’est là que la moitié des cartes, en effet, elles possèdent deux attributs, un en haut de la carte avec des caractéristiques optimisant les dégâts/défense/jet de dés/déplacements. Et en bas, une action, souvent très puissante et qui peut tout changer. Il vous faudra décider quelle carte va où et à quel moment pour ne pas gâcher de cartes.
    Une fois la carte utilisée, elle est défaussée, quand on a utilisé toutes ses cartes, on les reprend toutes.

Okko Chronicle - cartes

  • Les actions du Oni, pauvre bête démoniaque, en plus de sa force monstrueuse, elle a besoin d’avoir des gardes et des ninja à sa botte pour le protéger… En plus à chaque tour, elle pourra décider d’un axe de développement de ses troupes leur permettant de faire plus mal ou de mieux esquiver les coups. Plus le temps passe, plus le démon se renforce.

Okko Chronicle - progression

  • La régulation selon le nombre de joueurs, l’Oni jouera autant de fois qu’il y a de joueurs. Si il y a 4 joueurs, il jouera après chaque joueur, et donc 4 fois. Au contraire si vous jouez à deux, il ne jouera qu’une fois. Le jeu s’équilibre selon le nombre de joueurs et c’est assez rare pour être noté !

Les combats et système de dégâts/blessures

  • Les dégâts et le système de blessures est original également. Quand vous prenez une blessure, vous mettez le jeton correspondant sur la carte de votre héros. Lorsque vous arrivez à 3 blessures vous prenez une carte “Blessure” en main qui doit être jouée comme une carte action. Elle possède des malus et sera un poid pour vos actions, s’en séparer au bon moment est une lourde tâche. Si jamais vous vous retrouvez avec 3 cartes blessures en main, votre personnage succombe à ses blessures et est retiré de la partie. Cette notion de “En main” est importante. Vous pouvez défaussez les cartes blessures avant qu’elles ne s’accumulent dans votre main en les jouant comme carte action. Vous subirez les malus mais vous continurez à vivre… Enfin… Jusqu’à ce que votre main s’épuise et que vous soyez obligé de reprendre toutes vos cartes en main

Okko Chronicle - carte 2

  • Si le Oni meurt, il ne perd pas forcément la partie. Un système de point selon les actions réussies (Oni démasqué, Oni tué, Mission personnelle réussie, etc…) permet de décider qui est le vainqueur, les héros ne gagneront pas s’ils foncent dans le tas.

Okko Chronicle - mémoires

Le matériel de jeu 

Concernant le matériel, nous avons joué sur un prototype alors il va être difficile de juger de sa qualité. Mais ce que nous pouvons vous dire, c’est que des figurines sont prévues et qu’elles seront grandes! Elles feront environ 35mm pour les figurines humaines. Ajoutez à ça de bons sculpteurs et une des meilleure entreprise d’injection de plastique et vous obtenez un certificat de contentement !

Okko Chronicle - Figurines

Les tuiles sont grandes et double face pour jouer les multiples scénarios. Ainsi qu’une brouette de dés sera de la partie pour les différents aspects du jeu : attaque et interrogatoire. Il y a une face de dé plus agréable que les autres quand on attaque. Tandis que la face POW compte comme un dégât mais permet en plus de relancer le dé ce qui peut amener à de multiples relances !

Pour ce qui est de l’aspect graphique, je vous laisse vous référer à la BD. C’est HUB qui est aux commandes des dessins, il a même spécialement créé des personnages pour le jeu.

Okko Chronicle - 12

Le Kickstarter d’Okko Chronicles

Parlons un peu du prix, le premier palier pour avoir le jeu est de 75€. Ce qui est plus que convenable si vous aimez ce genre de jeu. La qualité des figurines et la richesse du matériel justifiant pleinement le coût de la boîte de base.

Okko Chronicle - Kickstarter

Si le succès est au rendez-vous, et pour le moment il l’est. Okko Chronicles étant financé à bientôt 300% du budget initial, le jeu pourrait trouver sa place en boutiques à suivre.

Vous l’aurez compris, Okko Chronicles est un jeu qui nous a profondément séduit lors de cette séance d’essai tant par ses mécaniques que par son ambiance et nous remercions particulièrement l’animateur. J’ai acheté les BD une semaine après… Et ça me conforte encore plus dans l’envie de faire de nouvelles parties et de sauver Petite Carpe…

Le kickstarter d’Okko Chronicles se termine le 15 novembre, n’hésitez pas longtemps avant de sauter le pas et d’accompagner le Ronin dans ses aventures !

Related Post

PARTAGER
Article précédent[Test] Semispheres, deux sphères, deux stick, un bon jeu
Article suivant[Test] Star Wars Destiny – Que les Dés soient avec toi

Trentenaire que l’ennui et l’insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web… J’y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent!

Passionné de jeux vidéo, j’ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m’avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j’ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j’espère…) qui me permet d’acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j’ai plus le temps de les faire…

Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

2 Commentaires

Laisser un commentaire