En me renseignant sur le jeu Outlive (je risque de vous en parler prochainement) je suis tombé sur la maison d’édition “La Boîte de jeu” et de fil en aiguille sur leur site, j’ai remarqué Clash of Rage, leur nouveau Kickstarter :

Vous aimez conquérir ? Tabasser de l’elfe ? Écraser les pauvres fous que vous appelez amis que vous avez réussi à convaincre de jouer un petite partie avec vous ?

Clash of Rage saura vous apporter la satisfaction que vous recherchez !

https://www.kickstarter.com/projects/laboitedejeu/clash-of-rage/

Le pitch dans ta potch

Chef d’un des 4 clans disponibles vous subissez le snobisme des elfes depuis trop longtemps, ces bouffeurs d’écorces sont devenus laxistes à force de se reposer sur leur pouvoir acquis, ils se relâchent et c’est à ce moment que vous décidez de déclencher les représailles !

Malheureusement les autres chefs de clan ont aussi vu que les elfes s’étaient affaiblis, c’est donc aussi contre les autres clans que vous allez devoir combattre pour essayer de devenir le nouveau le nouveau dirigeant de l’Empire d’émeraude.

Comment qu’on humilie ses copains gagne?

Le but est de faire 4 points, pour les avoir, rien de plus simple, 2 méthodes :

Conquérir 1 cité d’elfe rapporte 1 point de victoire et 3 cristaux par tour vous permettant de forger les armes légendaires.

Forger une arme légendaire rapporte 1 point de victoire définitivement acquis.

Le nombre de cités étant limité au nombre de joueurs et perdre le contrôle d’une cité fait perdre le point acquis, il va falloir être fin stratège pour réussir à remporter la partie.

Jusque là c’est simple, sauf qu’à chaque tour, les elfes que vous avez disposés au départ s’améliorent et deviennent plus forts, au même titre que vous. Ils récupèrent des équipements de plus en plus puissants.

Un p’tit tour et s’prend un gnon:

Un tour se déroule en 5 phases :

 – La première est celle d’amélioration des elfes.

 – La deuxième consiste à jouer une carte tactique de façon simultanée, cette carte permet de décider l’ordre dans lequel les joueurs vont pour jouer (du plus petit au plus grand) ainsi que de faire appel à des renforts ainsi qu’à récolter de l’or pour acheter des équipements.

 – La troisième est la première action : Déplacement des armées ainsi que leur équipement, chacun son tour selon l’ordre du jeu.

Le déplacement est classique, une tuile, un point de mouvement, les unités ne peuvent passer au travers des unités ennemies et des blocs de rocher.

L’équipement de l’armée comprend plusieurs actions qui peuvent être réalisées : L’achat d’équipement présent dans un marché noir (6 équipements dévoilés, le reste en pioche) ; Forger un équipement légendaire ; Réorganiser les équipements de l’armée et acheter un héros (personnage ultra violent mais coûteux)

                             

 – La quatrième phase est celle du recrutement : Sur la carte se trouve des “pierres de renfort” qui serviront à invoquer des nouvelles unités, différentes pierres pour des unités de différents niveaux.

 – La dernière phase est la deuxième action, identique à la première.

Ces deux phases actions sont le moment où les armées qui se rencontrent passent en combat, les combats sont gérés par plusieurs paramètres différents pour chaque unités :

La lenteur de l’unité (symbole du sablier) le joueur qui en a le moins, lance l’assaut, cet assaut est calculé par le nombre de symboles épées présents sur les cartes et sur les équipements, la défense annule les blessures et une fois qu’une unité à un nombre équivalent de blessure à ses points de vie, elle retourne dans la réserve.

Nuance pour les héros, ils ne peuvent pas mourir, ils retournent au bastion du joueur.  

C’est lors de ces deux phases que les unités qui sont toutes différentes selon le clan choisi vont briller.

A vous de choisir quelle tactique vous souhaitez adopter, des personnages puissants, avec une forte défense ou des unités rapides.

Le contenu de la boite de base :

La campagne de financement pour ce projet ne propose plus que deux contributions possibles : une à 1€ et l’autre à 85€ (une autre, à 80€ était limitée à 650 contributeurs mais est déjà épuisée). Bien évidemment la participation à 1€ ne donne pas accès à la boîte de jeu, il vous faudra donc contribuer à hauteur de 85 euros pour poser vos mains sur ce joli projet. La livraison du produit est prévue pour juin 2018, dans un tout petit peu plus d’un an.

Note : le jeu est prévu en magasin à un prix avoisinant la centaine d’euros.

Que contient la boîte et qu’apporte la participation au Kickstarter, outre la déduction de 15€?

La boîte de base contiendra un bon paquet de figurines qui semblent détaillées et dynamiques, c’est en en partie ce qui a attiré mon attention. Leur taille varie entre 30 mm (taille relativement courante) pour les unités de base et 70 mm pour les héros! Il y à en tout 67 figurines dans cette boîte, auxquelles vous pourrez ajouter les héros (extension gratuite pour les contributeurs Kickstarter) au nombre de 6 pour le moment. Amis peintres de figurines, vous allez pouvoir vous faire plaisir! Le design cartoon et très coloré contribue vraiment au dynamisme des cartes et figurines.

          

Vous trouverez deux autres clans en add-on et peut être même un troisième pour bientôt!

Rajoutez à cela bon nombres de cartes équipements armes, armures et légendaires, les cartes bastion, des tuiles qui feront office de plateau de jeu et une tripotée de jetons et de dés et vous avez le contenu complet du jeu! A noter que certains des jetons (Rage) ont été remplacés par des crânes en plastique grâce à un palier débloqué.

Autre bonus que je trouve vraiment sympa, vous pourrez choisir, après la campagne Kickstarter, un visuel de boîte parmi quatre, aux couleurs des quatre factions du jeu!

               

Il reste encore une semaine (la campagne se termine le 9 juin) et le jeu est déjà financé à plus de 313%, il est donc temps de débloquer de nouveaux paliers en fonçant sur kickstarter !

 

Related Post

PARTAGER
Article précédentGun Gun Pixies : le guide / walkthrough en Français !
Article suivantChat Vocal Switch : L’effet Shadock

Trentenaire que l’ennui et l’insomnie ont emmené beaucoup trop loin dans les internets du web… J’y ai vu des choses et pour votre plus grand plaisir, je vous en ramène les petites pépites que la moralité et la légalité me permettent!

Passionné de jeux vidéo, j’ai passé mon adolescence sur émulateur à jouer à tous les titres qui m’avaient fait envie sans que je puisse y toucher. Depuis j’ai un salaire et une maladie (bientôt reconnue, du moins j’espère…) qui me permet d’acheter tous les jeux vidéo qui me font envie sauf que j’ai plus le temps de les faire…

Vous me retrouver ici pour vous parler de mes (trop) nombreuses passions !

Laisser un commentaire