Final Boss est le premier jeu de cartes conçu par Luis et Rafael des créateurs espagnols. La campagne Kickstarter a été lancée il y a quelques jours et le jeu fut financé en 48h. C’est donc un succès pour ce « petit » jeu qui avait fixé son objectif Kickstarter à 9000 €, puisque plus de 12 000 € ont déjà été recueillis.

« C’est enfin une soirée où vous pouvez jouer. Vos amis et vous décidez d’essayer une ancienne cartouche trouvée au grenier. Alors que vous soufflez sur le jeu pour enlever la poussière vous distinguez : « Danger : Final Boss » écrit à la main sur l’étiquette, mais il n’y a pas plus d’informations.

Vous vous demandez de quel genre de jeu il s’agit en insérant la cartouche dans la console. Dès que vous allumez la console, un éclair s’abat sur votre maison et un vortex d’énergie vous aspire dans la télé avec vos amis. »

Le pitch étant posé, parlons concrètement du jeu. Final Boss est un jeu de cartes dans lequel les joueurs seront mis en compétition (entre autres) pour tenter d’affronter le Boss final. Le jeu est prévu pour 1 à 6 joueurs (à partir de 15 ans) et des parties assez courtes tournant autour de la vingtaine de minutes.

Les joueurs devront s’affronter entre eux pour gagner des points de victoire et avoir une chance d’affronter le boss final. Mais ce n’est pas tout, des ennemis apparaîtront aléatoirement et vous devrez utiliser votre équipement et vos pouvoirs pour en venir à bout. Le jeu propose une aventure très proche de celle d’un RPG dans l’approche. Vous disposerez d’un héros qu’il vous faudra équiper au mieux avec les objets que vous trouverez et des pouvoirs spéciaux. Lorsque vous combinerez certaines cartes ensembles, elles feront des combos vous permettant de retourner complètement le jeu à votre avantage. Il vous faudra être vigilants car les autres joueurs pourront intervenir à n’importe quel moment, même pendant votre tour.

Voici une vidéo présentant les mécaniques de jeu :

Voilà à peu près le mode de base du jeu, mais des règles supplémentaires ont également été pensées comme un Hard Mode ou encore un Naked Mode (sans armes) et sont expliquées dans les règles disponibles ici. Un mode coop est également prévu, comme un mode PVP (sans ennemis, les joueurs s’affrontent directement).

Les illustrations des cartes, réalisées par plusieurs graphistes indépendants, revisitent les héros de jeux vidéo de notre enfance et les parodient. Sonic le hérisson devient Speedy le Porc-épic Mario le Plombier Sautant… Tout un tas de clins d’œil plus ou moins discrets semblent attendre les joueurs de Final Boss. C’est l’aspect très marqué années 80-90 (rappelant étrangement celui de Pixel Adventurers) qui a retenu mon attention au premier coup d’œil, et les visuels cartoon/trash m’ont bien plu.

Note perso : J’ai hâte de feuilleter l’ensemble des cartes pour découvrir tous ces easter-eggs.

Final boss est proposé à un prix correct puis que le premier palier permettant d’avoir le jeu est à 18€ (limité à 100 et il en reste moins d’une dizaine), après il sera de 21 € ; il faudra ajouter à cela les 6 € de port pour le recevoir chez vous. Les cartes et les règles sont actuellement en anglais, mais les créateurs fourniront en ligne les règles traduites en plusieurs langues, dont le français. La campagne débloquera de nouvelles cartes en récompense pour les backers en fonction du financement bien sûr mais également en fonction de la popularité du jeu sur les réseaux sociaux. Nous espérons que la campagne ira loin et débloquera beaucoup de nouvelles cartes!

Note perso : Je ne suis pas adepte des jeux de plateau en anglais, mais le peu de texte sur les cartes et la présence de règles en français m’ont convaincu.

Le jeu est prévu pour janvier 2018, les visuels des cartes sont d’après la page Kickstarter achevés à 80%, la production ne devrait pas tarder à commencer. Nous avons commandé un exemplaire du jeu, que nous attendons avec impatience et nous ne manquerons pas de vous donner nos impressions dessus dans un test ! En attendant, voici un visuel exclusif que les créateurs nous ont gentiment fourni pour cet article, et pour vous remercier de l’avoir lu jusqu’au bout.

 

Related Post

Laisser un commentaire